Longueuil, le 27 mai 2020 – Dans le cadre de son projet CEF+ (conciliation emploi-famille-études-proche aidance), la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGFM) lançait jeudi dernier son questionnaire « Concilier, ça se passe comment pour toi ? ». Disponible en ligne (lien au bas du communiqué), il vise à documenter comment s’inscrit la conciliation des responsabilités professionnelles et personnelles dans les pratiques organisationnelles des groupes communautaires de la Montérégie.  Autrement dit, c’est une façon d’aller à la rencontre des travailleuses et travailleurs afin de comprendre leur réalité en matière de conciliation.

Afin d’obtenir un portrait le plus complet et authentique possible, la TCGFM a besoin du soutien des organismes de la région ; d’abord pour encourager leurs employéEs à participer en répondant au questionnaire et ensuite pour en faire la promotion à travers leurs réseaux.

CEF_images_Concilier

 

Démarré à l’automne 2018, le projet CEF+ vise l’amélioration des pratiques de conciliation au sein des organismes à but non lucratif de la région. Le milieu communautaire ayant son lot de particularités, il est primordial de saisir avec exactitude les enjeux spécifiques auxquels il est confronté si on veut voir des changements durables dans les façons de faire. Or, c’est en collaboration avec différents partenaires de la région, dont l’organisme Carrefour pour Elle, le Centre de femmes du Haut-Richelieu, la Corporation de Développement Communautaire de l’Agglomération de Longueuil et Place à l’emploi que la TCGFM pilote depuis bientôt deux ans différentes activités de consultation, de sensibilisation et d’accompagnement en matière de conciliation emploi-famille+.

Il importe de saisir qu’au-delà des avantages de recrutement et de fidélisation du personnel, la conciliation emploi-famille+ a un impact significatif sur l’égalité entre les femmes et les hommes. En tant qu’organisation, lorsqu’on implante des mesures de conciliation, on envoie un message puissant à nos employéEs : on reconnaît que les responsabilités à assumer à l’extérieur du travail existent et qu’elles se doivent d’être considérées.

Le fait de reconnaître cette charge et ce travail invisible qui, encore aujourd’hui, repose majoritairement sur les épaules des femmes est essentiel à l’atteinte d’un partage équitable des responsabilités familiales et domestiques entre les femmes et les hommes et donc, d’une véritable égalité.

Lien du questionnaire : https://s.surveyplanet.com/dbKWL5BMs

Page Facebook de la TCGFM : https://www.facebook.com/tablefemmesmonteregie/

Site web de la TCGFM : http://www.tcgfm.qc.ca/

À propos de la TCGFM :

La TCGFM est un regroupement d’organismes à but non lucratif, fondé en 1988, qui a pour principale mission la défense des droits des conditions de vie des femmes de la région de la Montérégie sur les plans économique, politique et social. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à communiquer avec nous et nous suivre sur Facebook.

Cette initiative est soutenue par le gouvernement du Québec.

quebec

Source :
Gabrielle Pitre, agente du projet CEF+ de la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie
Téléphone : 514-291-2165
Courriel : g.pitre@tcgfm.qc.ca

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *