Saint-Bruno : don d’un terrain pour du logement abordable

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville cède un terrain à la Société d’habitation Le Paillasson pour créer des logements sociaux en plein cœur du centre-ville.

 

« Je tiens à saluer leur engagement! Par cette initiative, cela nous rend plus fiers d’être Montarvillois! » – « Il y a eu beaucoup de travail fait de manière désintéressée. C’est beau à voir. Bravo! » – « C’est un beau projet. C’est avec l’ensemble des organisations que le projet a pu aller de l’avant. » – « Ce sont 930 ménages qui sont sous le seuil de faible revenu après impôt qui vivent à Saint-Bruno. Cela va permettre de répondre à un besoin. » – « Le soutien de la table de solidarité a permis de monter ce beau projet. Ça allait de soi que le conseil a fait l’unanimité. » – « Vous avez fait vraiment un beau projet et je suis fière de voter pour ça. »

 

Après de nombreuses louanges de l’ensemble du conseil municipal au projet de Société d’habitation Le Paillasson, trois des membres bénévoles de l’organisation présentes lors de la dernière séance du conseil municipal ont été appelées à se lever pour être applaudies par l’ensemble de la salle.

 

« On s’en rend compte de plus en plus. Les municipalités ou encore le gouvernement commencent à se réveiller autour du logement abordable. » – Joëlle Labonté

 

Le Paillasson

 

Le Paillasson, une nouvelle organisation sans but lucratif (OSBL), est un projet de logements sociaux qui devrait proposer 26 logements allants du 3 1/2 au 5 1/2. Elle a pour mission de développer une offre de logements communautaires multigénérationnels à loyer abordable et modique.

 

Lors de la dernière séance du conseil municipal, c’est avec beaucoup d’enthousiasme que l’ensemble des élus ont cédé gratuitement un terrain vacant appartenant à la Ville de près de 840 m, situé sur la rue de l’Hôtel-de-Ville.

 

« La création de l’organisme est issue d’un travail de plusieurs années et a débuté avec la rédaction d’un mémoire sur l’offre de logement abordable et social à Saint-Bruno-de-Montarville, auquel ont collaboré différents intervenants du milieu : la municipalité de Saint-Bruno-de-Montarville, le CISSME, le Centre d’action bénévole (CAB), la corporation de développement de l’agglomération de Longueuil, le Comité logement Rive-Sud et GRT Rive-Sud », indique Joëlle Labonté, présidente du conseil d’administration provisoire Le Paillasson.

 

Elle précise qu’il reste une place à pourvoir au sein de son conseil d’administration provisoire. « Il sera en place jusqu’à la phase d’exploitation du projet qu’on espère entre 2021 et 2022. Il y aura peut-être un nouveau conseil d’administration par la suite. »

 

De ce terrain proposé par la Ville à la remise de la première clé au locataire, il reste encore plusieurs étapes à franchir. Il faudra maintenant déposer un dossier auprès de la Société d’habitation du Québec, qui l’analysera. Si le projet est accepté, des aides financières pourront ainsi être attribuées.

 

Arrivera ensuite le moment d’établir l’échéancier de la construction.

 

Moitié-moitié

 

« Nous savons que nous aurons 50 % de logements subventionnés et 50 % de logements abordables. Les logements subventionnés seront destinés aux familles les plus vulnérables et les logements abordables permettront de louer des logements au prix médian en Montégérie en fonction du type d’habitation. »

 

Ce projet de logements s’inscrit dans les orientations du Plan particulier d’urbanisme pour le centre-ville et dans la nouvelle Politique d’habitation, adoptée en octobre dernier, puisqu’il contribuera à l’accroissement de l’offre de logements abordables et sociaux.

 

Selon la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) 5,4 % de la population de Saint-Bruno-de-Montarville vit sous le seuil de faible revenu après impôt, soit l’équivalent de 930 ménages. De plus, le nombre de personnes ayant des besoins impérieux en matière de logement était estimé à 830.

 

Le Paillasson est incorporé au Registre des entreprises du Québec depuis le 8 janvier 2019 et il ne comprend que des membres bénévoles et citoyens.

 

Les initiateurs du projet espèrent faire plus que du logement social avec Le Paillasson en intégrant au projet les personnes à mobilité réduite, les aînés, les jeunes familles, et créer avec ces logements sociaux un endroit inclusif.

 

« On s’en rend compte de plus en plus. Les municipalités ou encore le gouvernement commencent à se réveiller autour du logement abordable », de conclure Mme Labonté.

 

Information : www.facbook.com/LePaillasson/

2 réponses
  1. Georges DOHOU
    Georges DOHOU dit :

    C’est de l’urbanisme humanisé. Toutes mes félicitations à la municipalité de Saint-Bruno de Montarville, ainsi qu’à tous les acteurs sociaux impliqués dans cette humanisation des services urbains.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *