Source : Ciel et Terre

Les Mercredis en transition 2020 : agir ensemble pour
des collectivités vertes, solidaires et résilientes

L’organisme environnemental de la Rive-Sud Ciel et Terre et le mouvement citoyen Rive-Sud en transition (Alerte Pétrole Rive-Sud) invitent les citoyen.ne.s à participer à des rencontres mensuelles visant à développer des projets pour rendre nos collectivités plus vertes, plus solidaires et résilientes.
Quand :             Le dernier mercredi du mois, sauf en juin (le 10) et en décembre (le 16) relâche juillet et août. (29 janvier, 26 février, 25 mars, 29                                      avril, 27 mai, 10 juin, 23 septembre, 28 octobre, 25 novembre, 16 décembre.)
Heure :              De 18 h 15 à 20 h 30

Lieu :                 Salle Jean-Marc Desgents, bibliothèque Georges-Dor, 2760 chemin de Chambly, Longueuil

Première rencontre : le 29 janvier
thème : urgence climatique – rêver pour réinventer ensemble nos façons de vivre

Vous pouvez apporter votre lunch. Un léger goûter sera offert, ainsi que du thé et des tisanes.

Que seront devenus nos quartiers  dans un avenir sans pétrole et respectant les limites de la planète?
Que seront nos modes de déplacement, notre agriculture, notre alimentation, notre économie locale?
Comment le pouvoir citoyen se sera-t-il développé?
Comment la nature aura-t-elle repris son équilibre?
Comment aurons-nous fait face aux conséquences des bouleversements climatiques sans oublier les plus vulnérables?
Comment nos milieux de vie pourront-ils mieux répondre aux besoins des différents groupes sociaux?

En somme, que seront devenus nos milieux de vie une fois réussie la transition (écologique, politique, économique et sociale)?

 

Pourquoi joindre un mouvement de transition ?
Pour participer à conserver une planète viable et juste en œuvrant collectivement vers la sobriété heureuse.

Qu’est-ce que la transition ? C’est un mouvement international vers un monde meilleur qui vise autant la protection des bases de la vie sur la planète (climat, air, eau, terre, biodiversité) que la justice sociale, en passant par une plus grande démocratie et un renouvellement du système économique. Les décideurs politiques et économiques ont un rôle important à jouer mais chaque citoyen.ne porte aussi une responsabilité et peut agir. Toutefois, les actions individuelles ont leur limite. C’est pourquoi les « Initiatives de transition » dans le monde impliquent la participation collective des citoyen.ne.s pour agir concrètement dans leurs milieux de vie.
Pourquoi la transition est-elle nécessaire ? Urgence climatique, diminution de la biodiversité, pollution et surexploitation des ressources menacent les fondements même de la vie sur la planète. Parallèlement, les inégalités se creusent et les plus démunis sont les plus affectés. Notre société de consommation, nos modes de vie, le système économique, les lieux de pouvoir,  tout cela doit et peut changer. Vivre avec moins de biens mais plus de liens avec les autres et retrouver le sens de la vie et… plus de bonheur : voilà l’esprit de la transition.
Pourquoi y a-t-il « urgence » climatique ? Depuis plus de quarante ans, les scientifiques alertent le monde sur le réchauffement climatique, insistant sur la diminution des émissions de gaz à effet de serre (GES) reliées aux activités humaines et particulièrement l’utilisation des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz). La désinformation à grande échelle provenant de l’industrie pétrolière et gazière nord-américaine a freiné les efforts de lutte au changement climatique. Sans compter la financiarisation de l’économie qui amplifie la croissance de la production des biens et de la consommation sans tenir compte des limites physiques de la planète. Ainsi les émissions de GES n’ont cessé d’augmenter.
Le point de bascule où l’humain ne pourra plus avoir de contrôle se rapproche dangereusement, car des boucles de rétroaction (feedback) accélérant le réchauffement menacent de s’amplifier.  Par l’exemple,  « l’effet albédo ». En Arctique, le blanc de la neige reflète les rayons du soleil. Toutefois, le réchauffement fait fondre la neige et les étendues plus foncées absorbent la chaleur du soleil, amplifiant le réchauffement qui fait fondre la neige, qui amplifie le réchauffement…  Or, il y a plusieurs phénomènes de rétroaction climatique en cour sur la planète.
La 26e Conférence annuelle de l’ONU sur le climat en novembre 2020 à Glasgow sera cruciale, tout autant que les pressions citoyennes sur les dirigeants. Mais les changements de mentalité et de modes de vie au quotidien doivent se faire également au niveau local, par et pour les citoyen.ne.s.

Pour informations : (450) 332-0682 www.ciel-et-terre.ca               infociel@ciel-et-terre.ca

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *