Le revenu viable : pour une sortie de la pandémie sans pauvreté 

Alors que nos repères collectifs ont été bousculés par la pandémie de COVID-19, la présente édition du revenu viable poursuit les efforts déployés par l’IRIS depuis 2015 pour décrire un niveau de vie digne, exempt de pauvreté et adapté à la réalité québécoise. Le revenu viable est élaboré selon des critères qui peuvent être comparés à d’autres indicateurs utilisés au Québec pour le suivi des situations de pauvreté. C’est le cas notamment de la Mesure du panier de consommation (MPC), calculée par Statistique Canada, qui sert de son côté à suivre les situations de pauvreté sous l’angle de la couverture des besoins de base. Le défi de cette année est double. Le premier est technique. En effet, il s’agit d’une année de transition pour la MPC, qui est désormais calculée selon une nouvelle base, dont les seuils plus élevés mettent à jour ceux de l’ancienne base. Le second défi est d’ordre conjoncturel : comment tirer du présent contexte de crise des fils conducteurs pouvant éclairer des choix collectifs conduisant à moins d’inégalités?

 

Lire la publication

 

Source : Iris

 

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *