ENGAGEMENT ENVERS LE MILIEU COMMUNAUTAIRE AUTONOME

Préambule

Comme nous avons pu le constater durant la pandémie, les organismes d’action communautaire autonome(ACA) sont un maillon essentiel du filet social québécois.  

Depuis 2016, le milieu communautaire se mobilise à travers la campagne Engagez-vous pour le communautaire afin que le gouvernement soutienne adéquatement l’action communautaire autonome par l’augmentation de son financement et le respect de son autonomie.

Si des investissements importants ont été faits lors du budget de mars 2023, ceux-ci ne viennent répondre qu’à 25 % des besoins sur le terrain. De nombreux organismes communautaires autonomes demeurent sous-financés et dans un état de vulnérabilité important. 

Les revendications en matière de financement et d’autonomie sont les suivantes. 

  • Augmenter de 460M$ le financement à la mission globale, et ce, dès le budget 2023-2024.
  • Indexer annuellement les subventions selon les coûts de fonctionnement

pour tous les secteurs.

  • Favoriser le respect de l’autonomie des organismes, notamment en rendant prescriptive la Politique de reconnaissance de l’action communautaire, par exemple par une loi.

Questions

  1. Est-ce que votre parti s’engage à augmenter le financement à la mission des organismes d’action communautaire autonome, et ce, dans le respect de leur autonomie? Si oui, qu’allez-vous faire concrètement?

  2. À une échelle plus locale, qu’allez-vous faire pour soutenir la mission des organismes d’action communautaire autonome?

Réponses

Coalition Avenir Québec – Une réponse pour les six circonscriptions

Les organismes communautaires sont très importants. Nous sommes très fiers de représenter une région où la communauté est autant impliquée et solidaire.

En mai dernier, le gouvernement de la CAQ a annoncé un investissement de 1.1G$ sur 5 ans dans son Plan d’action gouvernemental en action communautaire. Cela s’ajoute aux 100M $ pour les organismes qui œuvre en santé mentale.

Le La CAQ et notre gouvernement a rehaussé le budget du POSC (mission globale), c’est 127,1M$ en quatre ans et ce montant exclut l’indexation. Le PSOC, tout type de financement confondu, est le plus grand programme de financement d’organismes communautaires au gouvernement et celui qui finance, en moyenne, le plus en mission globale, pour un montant équivalent à 687,2 M$ en 2021-2022. 

Dans le cadre de la présente campagne, nous nous sommes également engagés à investir 20M $ supplémentaires pour soutenir le réseau des banques alimentaires au Québec. 

À la CAQ, nous croyons à l’importance du communautaire, nous avons soutenu les organismes comme aucun gouvernement l’avait fait avant nous et nous continuerons à le faire. 

Parti Conservateur

Le Parti Conservateur n’a pas encore fourni de réponses. Dès que celles-ci seront disponibles, elles seront publiées ici.

Parti Libéral du Québec – Une réponse pour les six circonscriptions

  1. Le Parti libéral du Québec appuie la demande des organismes communautaires voulant une augmentation de la part de financement à la mission globale. Le Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC) est un programme qui a fait ses preuves et qui mérite d’être bonifié. Rappelons d’ailleurs que c’est un gouvernement libéral qui a rehaussé le financement des organismes communautaires en plus de lancer les travaux de modernisation des orientations du PSOC en partenariat avec l’ensemble des organismes. Ces travaux doivent être poursuivis, dans une optique de simplification et de décentralisation décisionnelle, ce qui rejoint notre vision globale en matière de décentralisation.
  2. Notre Charte des régions (www.chartedesregions.quebec) met de l’avant une vision de décentralisation afin de rapprocher les décisions des réalités vécues par les différentes régions du Québec. L’autonomie communautaire s’inscrit en droite ligne avec cette vision, de redonner le pouvoir aux régions et aux instances locales par l’instauration d’un «réflexe région». Cette ambition rejoint votre volonté de décentraliser certaines décisions et de simplifier le travail des acteurs sur le terrain. L’instance la plus près des gens est souvent la mieux placée pour prendre des décisions adaptées à la réalité vécue sur le terrain. De façon plus large, nous proposons, par exemple, de rendre les ministres régionaux plus imputables, d’instaurer un secrétariat ministériel par région et nous souhaitons réviser certains règlements et programmes comme Accès-Logis pour y inclure un volet régional. Par ailleurs, notre plateforme électorale propose en plus de modifier certaines structures afin d’offrir une meilleure autonomie aux établissements de santé pour qu’ils soient plus près des gens et des partenaires comme les vôtres. 

Parti Québécois – Une réponse pour les six circonscriptions

NATIONAL

  • Le Parti Québécois propose une hausse significative du financement des organismes communautaires soit, 460 M$ par année, à la mission globale dont 370 M $ au Programme de soutien aux organismes communautaires (PESOC).
  • En plus de reconnaître et promouvoir les compétences, l’expertise et l’autonomie des organismes communautaires.

LOCAL

  • Travailler en étroite collaboration avec les organismes communautaires afin de s’assurer que leur travail, leurs programmes, leurs publications et leurs formations soient reconnus par les différentes instances gouvernementales. 
  • Participer aux différentes instances de concertation, selon la volonté des organismes, afin d’entendre leurs besoins et mieux connaître leur réalité quotidienne.
  • Accompagner les organismes afin de les soutenir dans leurs demandes tant auprès du gouvernement du Québec que du gouvernement du Canada.

Québec Solidaire – Circonscription de Taillon – Manon Blanchard

  1. Oui, Québec solidaire s’engage à instaurer un réel financement à la mission des organismes d’action communautaire autonome couplé à un investissement supplémentaire historique de 292 millions $, annuellement, pour les 4 prochaines années.De plus, il faut savoir que nous augmenterons le salaire minimum à 18 $ l’heure et soutiendrons financièrement les PME et les organismes communautaires pour un montant de 300 millions $.
  2. La circonscription de Taillon comprend un nombre important d’organismes communautaires autonomes qui ont été fondés et existent en fonction des besoins de la population et qui répondent à ceux-ci. Étant personnellement engagée pour la reconnaissance et l’autonomie des organismes communautaires, il est évident que leurs représentant-es (CA, directions, coordinations et travailleurs-euses) auront toute mon attention comme députée. Concrètement, je m’engage à participer personnellement, le plus souvent possible aux concertations ayant lieu sur notre territoire et ce, afin de maintenir ma connaissance la plus fine possible de nos besoins dans Taillon.Quant au programme de Soutien à l’action bénévole, je consulterai les groupes quant à sa distribution. Il faut retenir que je compte proposer un budget citoyen dont j’élaborerai les détails dans les autres thèmes du questionnaire.