La CDC AL invite les organismes communautaires de l’agglomération de Longueuil à remplir ce sondage de l’Observatoire de l’ACA. Nous vous sollicitons une dernière fois avant les fêtes pour vous demander de compléter ce sondage afin d’aider l’Observatoire à aller chercher un maximum de retours, en provenance d’une diversité de secteurs et de territoires. Plus un grand nombre d’organismes participera, plus les résultats seront représentatifs !

Ce court sondage (environ 20 minutes) vise à mieux comprendre l’évolution des impacts de la crise sur les organismes et à alimenter les représentations du mouvement de l’ACA en 2022. Il s’adresse aux coordinations, directions ou autres personnes ayant les informations pertinentes sur les impacts de la crise sur certains enjeux : financement, conditions de travail et autonomie.

__

Observatoire de l’ACA – Sondage 2021




Impact de la crise de la COVID-19
sur les organismes communautaires


Sondage complémentaire

 

Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) et la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) ont mis sur pied l’Observatoire de l’ACA afin de documenter les impacts de la crise de la COVID-19 sur les organismes d’action communautaire autonome (ACA) du Québec.

 

Les coordinations, directions ou autres personnes ayant les informations pertinentes, sont invitées à compléter ce court questionnaire qui vise à documenter les impacts de la crise sur certains enjeux (financement, conditions de travail et autonomie). Un an après le premier sondage réalisé à l’automne 2020 en collaboration avec l’IRIS, ces nouveaux résultats serviront notamment à alimenter les revendications qui seront portées par le mouvement de l’ACA en 2022.

 

Vous aurez besoin des trois derniers états financiers complétés de votre organisme.

 

Ce questionnaire devrait prendre environ 20 minutes à compléter. Si vous souhaitez préparer vos réponses en avance, vous pouvez consulter les questions en amont en suivantces liens : Word ou PDF.

 

Soyez assuré.e que toutes les réponses demeureront anonymes et que les analyses seront agrégées de manière à ce qu’il soit impossible de reconnaître une personne ou un organisme spécifique.

 

SVP veuillez répondre avant le 17 décembre 2021. Merci énormément de votre implication.

 

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez nous écrire à observatoire@rq-aca.org

 

N’oubliez pas de cliquer sur le bouton « envoyer » à la fin du questionnaire.

 

Pour compléter le sondage, c’est ici : https://observatoireaca.limequery.com/683718?lang=fr

Longueuil, le 1er décembre 2021 – Dans un contexte où les conditions de travail non compétitives, la pénurie de la main-d’oeuvre et les bris de services fragilisent notre réseau des Centres de la petite enfance (CPE), la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (CDC AL) marque son appui à touTEs les travailleuses et les travailleurs des CPE.



Ce mandat fort de grève générale illimitée témoigne du ras-le-bol des travailleuses et travailleurs des CPE. Un secteur qui par ailleurs devrait être protégé comme étant l’un de nos joyaux québécois. Un acquis qui facilite l’émancipation des femmes, l’égalité homme-femme, le développement de nos enfants et la conciliation travail-famille.



Cette situation qui perdure a un impact sur certainEs des employéEs de la CDC AL qui se montrent néanmoins solidaire des travailleuses et travailleurs des CPE qui méritent de meilleures conditions salariales ainsi qu’une entente équitable pour l’ensemble des salariéEs.



« Nous invitons les organismes communautaires, les parents, les ciotyenNEs et tous ceux et celles qui ont à coeur le bien-être de nos tout-petits à écrire à leur députéE en signe de solidarité avec la lutte des travailleuses et travailleurs des CPE. »

-Martin Boire, directeur général de la CDC AL



La CDC AL encourage également le gouvernement du Québec à en venir à un règlement sans passer par une loi spéciale. Tous les corps de métiers dans nos CPE ont droit à des conditions des salariales décentes.



À propos de la CDC AL



La Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (CDC AL) est un regroupement multisectoriel d’organismes communautaires ayant comme mission d’initier, favoriser, soutenir et renforcer le développement communautaire sur son territoire dans une perspective d’inclusion sociale et de lutte à la pauvreté. La CDC AL réunit 103 membres sur le territoire de l’agglomération de Longueuil.



-30-



Pour information :
Maude Boulay, agente de développement et de communication
Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil (CDC AL)
m.boulay@cdcal.org

 

2021.12.01_Communiqué de presse_soutien aux CPE
Comité inter-réseaux

Voici la deuxième infolettre d’une série qui est transmise par le Comité inter-réseaux COVID-19, pour vous informer sur ce qui s’y est fait comme actions concertées d’urgence depuis le début de la pandémie, ce qui s’y passe présentement et ses objectifs à venir.

Nous vous invitons à diffuser largement cette infolettre au sein de vos organisations respectives et à tous ceux et toutes celles qui aimeraient en savoir davantage sur le Comité inter-réseaux COVID-19.

Lire l’infolettre du Comité inter-réseaux

Le 23 novembre 2021, le gouvernement du Canada lancera l’appel de propositions (AP) de 2021 2022 pour des projets communautaires dans le cadre du programme Nouveaux horizons pour les aînés (PNHA) partout au pays.

Veuillez noter que le formulaire en ligne et le guide du demandeur seront disponibles sur le site Web d’Emploi et Développement social Canada (EDSC) seulement à compter du 23 novembre 2021. Il est important de noter que vous ne pouvez pas présenter votre demande avant le 23 novembre 2021. La demande de financement doit être soumise à la suite du lancement officiel de l’AP. Veuillez consulter la page des programmes de financement d’EDSC.

La date limite pour présenter une demande sera le 21 décembre 2021 à 15 h, heure de l’Est. Les organismes auront quatre (4) semaines afin de remplir et présenter leur demande. Les renseignements sur les pages Web du PNHA vous aideront à en savoir plus sur cette possibilité de financement à partir du 23 novembre, 2021.

Le programme Nouveaux horizons pour les aînés appuie les projets qui répondent aux objectifs suivants :

·         promouvoir le bénévolat auprès des aînés et des autres générations;
faire participer les aînés à la collectivité à titre de mentors auprès d’autres personnes;

·         accroître la sensibilisation aux mauvais traitements envers les aînés, y compris à l’exploitation financière;

·         appuyer la participation sociale et l’inclusion des aînés; et

·         fournir une aide à l’immobilisation pour des projets ou des programmes communautaires nouveaux ou existants, destinés aux aînés.

 

QUELLES SONT LES NOUVEAUTÉS DE L’APPEL DE PROPOSITIONS 2021-2022?

·         Un seul volet de demande de subvention : les projets communautaires peuvent recevoir une subvention jusqu’à 25 000 $. Les nouveaux demandeurs et les organismes qui n’ont pas reçu de financement au cours des derniers cinq ans sont encouragés à présenter leurs demandes de subvention.

·         Pour simplifier le processus de demande et attribuer des fonds plus rapidement, les organismes doivent désormais remplir et présenter leurs propositions en utilisant un formulaire en ligne.

·          Les organismes seront invités à demander un financement pour des projets qui soutiennent les priorités nationales du programme :

1.    Soutenir le vieillissement en bonne santé

·         Notamment en luttant contre l’isolement social, en soutenant la littératie numérique pour les personnes âgées; en s’attaquant à l’âgisme, la santé mentale et la démence; et en développant et fournissant une programmation virtuelle pour ce qui précède.

 

2.    Prévenir la maltraitance des personnes âgées

·         Notamment en aidant les aînés à accéder aux prestations gouvernementales et fournir de l’aide pour produire leurs déclarations de revenus; en soutenant l’autonomisation financière des aînés; et des mesures visant à réduire les crimes et les préjudices causés aux aînés.

 

3.    Célébrer la diversité et promouvoir l’inclusion

·         Notamment en promouvant le mentorat et l’engagement intergénérationnels ainsi que les membres actifs des groupes vulnérables suivants : Autochtones, les personnes handicapées, les membres des groupes racialisés et groupes de nouveaux arrivants, membres des communautés LGBTQ2+, personnes à faible revenu chez les aînés et les anciens combattants.

 

4.    Aider les aînés à vieillir chez eux

·         Notamment en fournissant un soutien pratique aux aînés pour les aider à rester dans leur domicile plus longtemps.

 

Nous vous encourageons à suivre Aînés au Canada sur Facebook et Twitter ou accéder canada.ca/aînés pour obtenir les plus récentes mises à jour sur les prestations, les programmes et les initiatives offerts aux aînés. De plus, nous vous invitons à commenter, aimer et partager notre contenu afin de faire connaître l’appel de propositions communautaires 2021-2022 du PNHA et les annonces importantes concernant les aînés. Pour vous joindre à la conversation, utilisez #AînésAuCanada.

Afin d’en savoir plus sur cet appel de propositions, visitez Programme Nouveaux Horizons pour les aînés – Projets communautaires.

Veuillez agréer nos salutations distinguées.

Service Canada
Direction des Programmes – Programme Nouveaux horizons pour les aînés
QC-PNHA-NHSP@servicecanada.gc.ca
1-866-233-3194

 

Organismes communautaires :

4 NOUVELLES JOURNÉES DE GRÈVE


Tiohtiá:ke/Montréal, 29 novembre 2021 — Un mois jour pour jour après une première journée de grève, de fermeture et d’interruption des activités régulières, les organismes d’action communautaire autonome de partout au Québec se préparent à une vague de quatre jours de grève et de fermetures rotatives dans la semaine du 20 février 2022. Du jamais vu au Québec.


Les 4000 organismes d’action communautaire autonome demandent le respect de leur autonomie ainsi qu’un investissement supplémentaire récurrent et indexé de 460 millions de dollars par année pour financer adéquatement la réalisation de leur mission, et ce, d’ici le budget 2022.


« Le dernier budget, qui ne contenait pratiquement aucune mesure structurante pour le communautaire, a provoqué une onde de colère dans le réseau. Avec la mise à jour, le gouvernement avait une chance de rectifier le tir, chance qu’il n’a malheureusement pas saisie », déplore Caroline Toupin, coordonnatrice du Réseau québécois de l’action communautaire autonome et porte-parole de la campagne Engagez-vous pour le communautaire.


L’inflation et la pénurie de la main-d’oeuvre fragilisent les organismes communautaires comme jamais. Le loyer, la nourriture, tout augmente. Avec le manque de personnel, plusieurs organismes sont contraints de réduire, et parfois même d’abolir, certaines de leurs activités. Plusieurs s’interrogent même sur leur existence à court et à moyen termes, ce qui entraînerait des conséquences irréparables pour les personnes les plus vulnérables.


« On n’arrive pas à offrir des salaires compétitifs pour attirer, mais surtout pour retenir du personnel et ça nous place devant des choix déchirants. On a dû couper deux lits en hébergement tout en sachant que des jeunes risquent de rester à la rue ou d’y retourner. »
 – Johanne Cooper, vice-présidente du Regroupement des Auberges du coeur du Québec et directrice de la Maison Tangente, une maison d’hébergement pour jeunes en situation d’itinérance.


L’attente a assez duré

Depuis trop longtemps, le gouvernement promet des montants substantiels destinés au financement à la mission des organismes ainsi qu’un plan d’action gouvernemental pour mieux soutenir le milieu communautaire. Moins d’un an avant les prochaines élections, rien de concret n’a encore été réalisé. Le milieu est à bout de souffle, le financement ne peut plus attendre.

Les organismes font un travail exceptionnel sur le terrain, en particulier auprès des personnes en marge de la société. Nous sommes conscients de notre valeur et de notre contribution. Le gouvernement doit cesser de nous tenir pour acquis et doit respecter ses engagements d’ici le prochain budget.


À propos du RQ-ACA

Le RQ-ACA est l’interlocuteur privilégié du gouvernement en matière d’action communautaire autonome et représente 64 regroupements et organismes nationaux.

Ce sont 4000 organismes, 60 000 travailleurs et travailleuses et 425 000 bénévoles qui oeuvrent depuis plus de 50 ans pour contribuer concrètement à ce que la société québécoise soit plus juste, plus verte et plus inclusive.

À propos de la campagne

Initié par le RQ-ACA en 2016, Engagez-vous pour le communautaire est une campagne nationale de mobilisation qui unit tous les secteurs de l’action communautaire autonome de partout au Québec. Elle vise une société plus juste où les droits de la personne sont pleinement respectés.

– 30 –

Pour tout renseignement

Sabrina Martin

TACT 418 515-3632

smartin@tactconseil.ca

Source

Réseau québécois de l’action communautaire autonome

 La semaine du 20 février, les organismes d’action communautaire autonome sont appelés à participer à des vagues de grève, de fermeture et d’interruption des activités pour mener des actions auprès des élu·e·s.

Mais qu’est-ce qu’une vague de grève et de fermeture et pourquoi utiliser ce moyen d’action?


➡️ Consultez le guide de mobilisation complet ici : https://bit.ly/320GSLW


Données quantitatives sur les impacts de la pandémie sur les organismes d’ACA

Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) et la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) ont mis sur pied l’Observatoire de l’ACA afin de documenter les impacts de la crise de la COVID-19 sur les organismes d’action communautaire autonome (ACA) du Québec.

Partagez en grand nombre avec les organismes, les données régionales sont importantes pour avoir un portrait précis.

SVP veuillez répondre avant le 10 décembre 2021. Merci énormément de votre implication.

Si vous avez des questions ou des commentaires, veuillez nous écrire à observatoire@rq-aca.org

Nouveaux cahiers à consulter

L’Observatoire publie cette semaine 5 nouveaux cahiers portant sur les thèmes suivants :
Impacts de la pandémie sur le financement des organismes d’ACA (2 cahiers)
Impacts de la pandémie sur les populations du point de vue des organismes d’ACA (3 cahiers)

Vignettes à diffuser sur les réseaux sociaux

Pour favoriser la diffusion de ses résultats de recherche, l’Observatoire de l’ACA lance une nouvelle série de vignettes pour les réseaux sociaux, mettant de l’avant des données extraites des cahiers.

Partagez les vignettes sur Facebook
Téléchargez les vignettes

Le comité organisateur de la rencontre du 9 novembre dernier, « Vers une gouvernance en développement social à l’échelle de l’agglomération », vous fait parvenir le power point réunissant les présentations des invités. Une version Word est également disponible.

Vous êtes également invitéEs à participer au groupe de travail, afin d’initier cette démarche (voir l’affiche ci-dessous).  N’hésitez pas à vous joindre à en grand nombre!




Si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec Dominique Rioux, Organisatrice Communautaire (CISSS MC).

 

 

Longueuil, le 15 novembre 2021- La 20e édition de La Grande Guignolée des médias de la Rive-Sud interpellera la population afin de récolter des dons en argent et en denrées non périssables du 24 novembre au 30 décembre. L’insécurité alimentaire étant l’une des principales conséquences directes de la crise actuelle, cette vaste opération d’entraide est plus nécessaire que jamais.

 

Le 2 décembre, une date à retenir!

La traditionnelle collecte de rue du premier jeudi de décembre aura à nouveau lieu sur notre territoire. Toutefois et en raison des enjeux de santé publique, nous demeurons convaincus que vos dons en ligne seront aussi nombreux que l’an dernier afin de rendre possible que ce jeudi 2 décembre soit une grande journée de solidarité. Un appel du fond du cœur aux entreprises, organisations et individus sera lancé afin qu’ils se mobilisent au sein de leur milieu.

Comme toujours nos médias tels les hebdos de Gravité média, TVRS et 103,3 seront les fers de lance de cette campagne publicitaire.

 

Plusieurs façons de donner

Partout sur la Rive-Sud, les gens seront invités à faire des dons en argent et en denrées non périssables dans les pharmacies du Groupe Jean Coutu, les épiceries IGA, Métro Drouin, Maxi et
Provigo ou à http://www.guignoleerivesud.org ou, pour effectuer un don en ligne : www.GGMRS.org/dons. La Grande Guignolée a également un espace réservé pour la collecte de produits et de denrées au 1050. rue Auguste, Greenfield Park (ancien Best Buy). L’entrepôt est ouvert du 3 décembre jusqu’au 24 décembre de 10 h à 16 h, du mardi au jeudi inclusivement. On doit absolument appeler au 514-993-2657 avant de se rendre à l’entrepôt pour une livraison.

Tous les dons seront remis à 23 organismes accrédités qui aident les personnes défavorisées et qui font du dépannage alimentaire de façon soutenue.

C’est en duo, que les deux porte-paroles de la Grande Guignolée des médias de la Rive-Sud (GGMRS), Madame Danielle Danault, présidente de Cardio Plein Air et Monsieur Luc Poirier, entrepreneur bien connu, ont invité tous les citoyens et citoyennes de l’agglomération de Longueuil à faire preuve de générosité.

Lors de ce lancement, Mesdames Catherine Fournier, mairesse de Longueuil, Doreen Assaad, mairesse de Brossard, Pascale Mongrain, mairesse de Saint-Lambert, Messieurs Jean Martel, maire de Boucherville, Ludovic Grisé Farand, maire de Saint-Bruno-de-Montarville ainsi que le parrain d’honneur, président de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud, Monsieur Alain Chevrier, ont pris la parole pour sensibiliser les citoyens aux besoins criants des personnes démunies.

Au nom des six Caisses Desjardins participantes, la présidente de la Caisse Desjardins Charles-LeMoyne, Madame Lisa Baillargeon, a annoncé une contribution de 10, 000 $. S’ajoutent la ville de Longueuil avec une somme de 8 000 $, le député de Vachon et ministre des Affaires autochtones, Monsieur Yan Lafrenière pour une somme de 5 000 $. Un don de 2 000 $ provient du ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Monsieur Lionel Carmant et député de Taillon, la députée de Laporte, Madame Nicole Ménard a remis également 2000 $. Tant d’autres entreprises s’ajouteront à cette liste exhaustive tout au long de novembre et décembre 2021.

M. Girard a conclu en remerciant tous les bénévoles, les dirigeants d’organismes, les partenaires des milieux artistique, municipal, politique, commercial, industriel, sans oublier les policiers et les pompiers, étant tous associés de très près à cet événement caritatif.

Pour en savoir davantage, pour offrir ses services de bénévolat ou de partenariat :
http://www.guignoleerivesud.org ou, pour effectuer un don en ligne : www.ggmrs.ca/dons et suivez-nous
sur Facebook.

– 30 –

Source :

Grande Guignolée des médias de la Rive-Sud
T. : 514-993-2657
@ : Jean-marie.girard@guignoleerivesud.org
Web : guignoleerivesud.org

Infos :

Lise Raymond
@ : lise.raymond@qc.aira.com
T. : 514-949-4294

Longueuil dévoile le fruit de l’initiative Faire danser Longueuil, qui met en lumière des citoyens de tous horizons, réunis dans des lieux-phares de Longueuil. La vidéo, témoignant de la qualité de vie et du dynamisme de la ville, a été présentée en avant-première aujourd’hui devant des participants réunis au Théâtre de la Ville.

En tout, ce sont 420 citoyens qui ont dansé à Longueuil lors des trois journées de tournage qui se sont déroulées au mois de septembre dernier. Les participants, âgés de 6 mois à 85 ans, se sont déhanchés au rythme de la chanson Bienvenue à Longueuil de l’auteur-compositeur-interprète longueuillois Damien Robitaille. « Je suis très heureux de participer au rayonnement de Longueuil grâce à ce projet porteur qui suscite la fierté et le sentiment d’appartenance à notre ville où tout est possible dans cette banlieue qui bouge », souligne le chanteur, faisant référence aux paroles de sa chanson.

La vidéo a été tournée dans une vingtaine de lieux, tels que la cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue, l’École nationale d’aérotechnique, la place Charles-Le Moyne, le parc Michel-Chartrand, le planchodrome du colisée Jean-Béliveau, la bibliothèque Raymond-Lévesque, le Théâtre de la Ville, la rue Saint-Charles Ouest et le boulevard Taschereau.

Une participation record

Il s’agit d’une participation record, selon la chorégraphe, danseuse et instigatrice du projet Faire danser un village, Maude Lecours : « C’était formidable de voir l’engouement des gens. Être réunis ainsi en pleine ville, alors qu’on vient de vivre un moment de grande solitude avec la pandémie, c’était magique !  La danse a ce pouvoir rassembleur. Merci à tous ceux et celles qui contribuent au charme et au dynamisme de Longueuil ! »

Ce projet a été rendu possible grâce à l’entente de développement culturel entre la Ville de Longueuil et le ministère de la Culture et des Communications du Québec.

La Ville remercie tous les partenaires qui ont accepté de relever le défi : CDC AL, Centre Lemoyne-D’Iberville, Macadam sud, Halte du coin, FM 103,3, Résidences Paul-Pratt, CPE Attrait Mignon, Théâtre de la Ville, Hôpital Pierre-Boucher, Université de Sherbrooke, Navark, Vélos Churchill, RTL, Les amis du parc Fernand-Bouffard, Cégep Edouard-Montpetit, ENA et les Lynx, Éclipses de Longueuil, Cardio Rebond, École de ballet de Saint-Hubert, Hugo Depot (HDP), Théâtre lyrique de la Montérégie, Zèbre jaune, Cité-ados, Bureau de la culture et des bibliothèques de Longueuil et le Service de police de l’agglomération de Longueuil.