Veuillez prendre connaissance du changement de personne concernant l’infirmière-ressource dédiée aux organismes et de ses coordonnées.

Modification infirmière-ressource CISSS ME 2020-06-03

Modification infirmière-ressource CISSS ME 2020-06-03

L’essouflement

Vendredi 5 juin 2020, de 10h30 à 12h00

Invitée permanente: Prof. Danielle Maltais 

« Est-ce qu’on va avoir assez de souffle pour courir cet ultra marathon qu’on a commencé à pieds nus? » (Dre Joanne Liu, ancienne présidente de Médecins sans frontières).

Lors des réunions d’équipes, de rencontres sectorielles, de séances de verbalisation et d’espaces de paroles,

on parle de plus de plus d’essoufflement, et même d’épuisement, des intervenants et intervenantes.

L’essoufflement peut être lié au fait qu’on vit et travaille dans un contexte de pandémie qui nous confronte directement à la mort, à la peur de s’infecter à cause de la nature du travail et de l’exposition aux risques. C’est aussi lié à la peur de contaminer les autres, et surtout les proches.

L’essoufflement, c’est aussi la fatigue et le stress continus devant la détresse de personnes impactées par la pandémie, vulnérables ou souffrantes. Comme intervenants ou bénévoles, on vit peut-être un sentiment d’impuissance devant des situations hors de contrôle. L’impression de ne pas pouvoir faire tout ce que l’on peut nous épuise sans qu’on s’en rende compte.

Les intervenantes et intervenants sont aussi affecté-e-s par les incertitudes liées au virus. En plus, on fait de longues heures de travail, un travail intense.

L’essoufflement découle aussi des efforts constants pour jongler avec l’horaire du conjoint ou de la conjointe, des exigences de la la télé-école des enfants, de la garde (souvent partagée) des enfants, du déconfinement partiel ou en attente d’ouverture les locaux, etc.

Comment faire face l’essoufflement et à la « fatigue de compassion »?

Comment agissez-vous devant les facteurs de stress?

Que vous œuvrez dans les organismes communautaires, associations bénévoles, les écoles, les CISSS ou les municipalités, nous vous invitons à partager vos expériences, inquiétudes, questionnements. Lors de cette séance, nous discuterons aussi des manières que vous avez trouvées pour faire face à de telles situations, ce que vos organisations ont mis en place, ce que nous pourrons proposer collectivement.

Lien ZOOM pour rejoindre la vidéoconférence :

https://Longueuil.zoom.us/j/91756477445

ID de la réunion : 917 5647 7445
Une seule touche sur l’appareil mobile
+14388097799,,91756477445# Canada
+15873281099,,91756477445# Canada
Dial by your location
+1 438 809 7799 Canada
+1 587 328 1099 Canada
+1 647 374 4685 Canada
+1 647 558 0588 Canada
+1 778 907 2071 Canada
Meeting ID: 917 5647 7445
Find your local number: https://Longueuil.zoom.us/u/aeY5dURpX

Bonjour à tous et toutes.

Dans le cadre des efforts collectifs pour réduire la propagation du Coronavirus, voici les mesures mises en place par la CDC AL. Ces mesures sont effectives depuis le 16 mars et évolueront suivant les directives du gouvernement du Québec et de la direction de la santé publique de la Montérégie.
Fermeture de nos bureaux
Nos bureaux seront fermés et l’équipe fera du télétravail. Ainsi donc, pour nous contacter, veuillez utiliser nos adresses courriels. Les comités que nous organisons se feront donc par vidéo-conférence, si un nombre suffisant de participantEs souhaite les maintenir.
Annulation ou report de nos activités
Les différentes activités de la CDC AL sont reportées. Lorsque les mesures préventives prendront fin, nous pourrons alors évaluer la date de report.
Coursier
Considérant que notre babillard des événements du milieu communautaire est un outil utilisé par la population, il est important de s’assurer qu’il est à jour. Merci d’écrire à info@cdcal.org tout changement à vos activités ou à votre programmation. 
 
Outils de gestion
Cet article sera continuellement mis à jour avec les références et outils les plus pertinents pour la gestion de votre organisme communautaire. N’hésitez pas à nous en partager! cliquiez ici  et pour consulter
COVID-19 : Rencontre d’information et d’échanges sur la situation via zoom
A l’initiative de la CDC AL, une rencontre d’information sur la situation en contexte COVID-19, se tient via zoom, tous les mardis de 8h30 à 9h30.
On y échange diverses nouvelles pour suivre la situation qui évolue très rapidement.
Détails de la rencontre :
Le lien pour vous connecter : https://zoom.us/j/669507358
Pour accéder à la réunion par téléphone, composez le 438-809-7799, suivi de l’ID de la réunion 669 507 358.
(connectez-vous 10 minutes à l’avance)
Les documents de présentation, résumés et enregistrements des rencontres zoom sont régulièrement publiés sur le site (par ici).

La liste des services communautaires offerts à la population (ouvertures / fermetures / services)

Cet outil est une compilation des différentes listes produits par les réseaux (CISSS, TROC, villes, etc.) La compilation étant en cours, elle se bonifiera dans les jours qui suivent.
Notre objectif est d’éviter la sur-sollicitation des organismes. Ainsi, nous travaillons avec les différents partenaires afin que cela devienne un outil centralisé. Nous collaborons aussi avec le Centre de référence du Grand Montréal (211) afin que notre liste serve à mettre à jour leur base de données.

Vous pouvez consulter la liste à cette adresse : https://docs.google.com/spreadsheets/d/16bAOSeEHm-Pw59EExMfo3RF1pPU_4ig9IwP1d-DSFNA/edit?usp=sharing

Elle sera aussi disponible sur notre site Internet et  notre page Facebook.
Si vous devez mettre des informations à jour, merci de les faire parvenir à info@cdcal.org
Nous vous invitons à nous faire part de vos commentaires afin qu’elle réponde à vos besoins.

 

Consultez régulièrement sur notre site web le document «Communication CDC AL : Mesures liées au COVID-19

L’équipe de la CDC AL fera une mise à jour régulière des informations contenues dans ce document pour vous permettre de vous tenir informés des mesures qui concernent le milieu communautaire.

 

Document d’analyse des mesures et des annonces gouvernementales – mise à jour (TNCDC) :

Afin de faciliter la recherche d’informations pertinentes pour l’ensemble des acteurs du milieu, la TNCDC a créé un document qui agit à titre de guide. Ce dernier, qui est nécessairement évolutif au gré des annonces, permet de mieux comprendre les mesures gouvernementales mises en place dans les dernières semaines afin de diriger vos efforts vers les programmes appropriés.

Retrouver les dernières version de ce guide sur le site web de la TNCDC : http://www.tncdc.com/covid-19/

Mesures préventives à prendre dans vos organismes
Nous sommes conscients que plusieurs directions d’organismes se questionnent quant aux mesures à appliquer. Nous reconnaissons le leadership de la TROC Montérégie et des différents regroupements sectoriels pour vous communiquer l’information la plus précise et à jour. La CDC AL appuiera ces regroupements dans leurs efforts de circulation de l’information. Par contre, pour éviter toute confusion, nous éviterons de communiquer notre propre analyse de la situation et nos propres recommandations.
Aucune description de photo disponible.

Afin de faciliter la recherche d’informations pertinentes pour l’ensemble des acteurs du milieu, nous avons créé ce document qui agit à titre de guide. Ce dernier, qui est nécessairement évolutif au gré des annonces, permet de mieux comprendre les mesures gouvernementales mises en place dans les dernières semaines afin de diriger vos efforts vers les programmes appropriés.

N’hésitez pas à vous y référer et à le partager.

Retrouver les dernières version de ce guide sur le site web de la TNCDC : http://www.tncdc.com/covid-19/

QUÉBEC, le 29 mai 2020 /CNW Telbec/ – Les organismes à but non lucratif (OBNL) régis par la Loi sur les compagnies (chapitre C-38) et les sociétés régies par la Loi sur les sociétés par actions (chapitre S-31.1) sont légalement tenus d’organiser, chaque année, une assemblée de leurs membres ou actionnaires. Étant donné que la tenue d’assemblées générales en personne pendant la pandémie de la COVID-19 irait à l’encontre des exigences de santé publique, le ministère des Finances présente aux sociétés et aux OBNL des options leur permettant de respecter leurs obligations légales.

Organismes à but non lucratif
Les OBNL régis par la Loi sur les compagnies doivent tenir leur assemblée générale annuelle des membres au moment déterminé par l’acte constitutif ou les règlements de la compagnie.

Depuis la modification de la Loi sur les compagnies, le 6 novembre 2019, à moins de dispositions contraires dans l’acte constitutif ou dans les règlements de la compagnie à cet effet, les assemblées de membres, tout comme les réunions des conseils d’administration, peuvent être tenues à l’aide de moyens permettant à tous les participants de communiquer immédiatement entre eux, notamment par téléphone, vidéoconférence ou autre moyen technologique, que tous soient d’accord ou non.

Malgré l’interdiction dans l’acte constitutif ou dans les règlements, l’arrêté numéro 2020-029 de la ministre de la Santé et des Services sociaux en date du 26 avril 2020 (GOQ, 30 avril 2020, 152e année, no 18 A) prévoit que toute réunion, séance ou assemblée qui a lieu en personne, y compris celle d’un organe délibérant, puisse se tenir à l’aide d’un moyen permettant à tous les membres de communiquer immédiatement entre eux et que, lorsqu’un vote secret est requis, ce vote puisse être tenu par tout moyen de communication convenu par toutes les personnes ayant droit de vote ou, à défaut, par tout moyen permettant à la fois de recueillir les votes de façon à ce qu’ils puissent être vérifiés subséquemment et de préserver le caractère secret du vote.

De plus, les conseils d’administration disposent des pouvoirs nécessaires pour établir par règlement la date et les moyens de la tenue de leur assemblée annuelle. Si l’assemblée annuelle est tenue plus de quatre mois après la fin de l’exercice financier, le conseil d’administration s’acquitte valablement de ses obligations en présentant aux membres, en plus du bilan annuel, un bilan intérimaire à une date se situant moins de quatre mois avant celle de l’assemblée.

Sociétés par actions
Dans des circonstances normales, les sociétés par actions québécoises doivent organiser leur assemblée annuelle dans les quinze mois suivant l’assemblée annuelle précédente.

De plus, à chaque assemblée annuelle des actionnaires, le conseil d’administration a l’obligation de présenter les états financiers de la société pour l’exercice terminé dans les six mois précédant la date de cette assemblée.

Les sociétés par actions qui ont prévu, dans leur règlement intérieur, la possibilité d’organiser des réunions entièrement virtuelles peuvent le faire par tout moyen qui leur permet de communiquer immédiatement entre les actionnaires (conférence téléphonique, vidéoconférence ou toute autre technologie numérique).

Dans le cas où une telle assemblée virtuelle ne serait pas prévue en vertu du règlement intérieur de la société, le même arrêté de la ministre de la Santé et des Services sociaux en date du 26 avril 2020 lui permet de tenir cette assemblée et de procéder aux votes par un moyen technologique.

La Loi sur les sociétés par actions prévoit enfin que, lorsque la convocation et la tenue régulière d’une assemblée sont difficilement réalisables, il est possible de s’adresser au tribunal pour qu’il ordonne la convocation et la tenue d’une assemblée conformément à ses directives.

Tant les OBNL que les sociétés par actions disposent de divers moyens pour respecter leurs obligations légales en vertu de la Loi sur les compagnies et de la Loi sur les sociétés par actions. Le choix des moyens relève de la gestion interne de la personne morale et du jugement de ses administrateurs.

Pour toute information complémentaire, les sociétés et les OBNL peuvent s’adresser à leur conseiller juridique.

 

SOURCE : Ministère des Finances

La Direction de santé publique de la Montérégie invite les personnes qui ont des symptômes de la COVID-19 ou qui ont été en contact avec une personne malade à aller passer un test de dépistage aux dates et aux endroits suivants :

Dates : 1er juin 2020
Heure : de 10 h à 15 h
Lieu : Centre Sénéchal, 1855, rue Saint-Pierre
Secteur Lemoyne, Longueuil

Dates : 2 et 3 juin 2020
Heure : de 10 h à 15 h
Lieu : Centre culturel Immaculée-Conception
3675, rue Rocheleau, Saint-Hubert

Dates : 2 et 4 juin 2020
Heure : de 10 h à 15 h
Lieu : Le Repas du Passant
700, boulevard Sainte-Foy, Longueuil

Qui peut être testé?

Ce dépistage s’adresse aux gens qui ont été en contact avec une personne ayant reçu un diagnostic de la COVID-19 ou à toute personne qui présente l’un des symptômes de la maladie, soit :

  • Fièvre
  • Difficultés respiratoires
  • Apparition ou aggravation récente de la toux
  • Perte soudaine de l’odorat sans congestion nasale avec ou sans perte de goût
  • Douleurs musculaires, mal de tête, fatigue intense ou perte d’appétit importante
  • Mal de gorge
  • Diarrhée.

Veuillez noter que le matériel utilisé ne permet pas de faire des prélèvements chez les jeunes enfants. Pour obtenir un test de dépistage pour un jeune enfant, il faut téléphoner au 450 644-4545.

**À noter que de 10 h à midi, la priorité est donnée aux personnes âgées qui se présenteront dans les différentes cliniques de dépistage.

2020-05-29 - Affiche - Dépistage Longueuil
Le 21 mai dernier, la Ville de Longueuil et Devimco ont annoncé un projet de 500M$ dans le secteur du centre-ville et de la station de métro Longueuil – Université-de-Sherbrooke. Malheureusement, dans ce projet, aucune mention de la création de logements sociaux ou d’espaces socio-communautaires.
La CDC AL, des membres du comité Maison de l’Accueil ainsi que le FRAPRU ont réagi à cette annonce. Nous avons reçu une couverture médiatique appréciable de nos sorties:
La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, a tenu à rassurer le milieu communautaire lors de son passage à l’émission Laramée Maintenant de TVRS le 28 mai. Selon la mairesse, les contraintes liés à cette première phase de développement expliquent l’absence de logements sociaux. Par contre, elle assure qu’il y en aura dans les prochaines phases de développement du centre-ville et qu’il sera important d’interpeller les autres paliers gouvernementaux afin d’obtenir le financement nécessaire à la réalisation de ces logements.
Le comité Maison de l’accueil, la Coalition des organismes de l’agglomération de Longueuil pour le droit au logement et le conseil d’administration de la CDC AL se réuniront dans les prochaines semaines afin d’évaluer les suites à donner à ce dossier.
On lâche pas!

Martin Boire
Directeur général
CDC de l’agglomération de Longueuil, forte de ses communautés!
Tél.: 450.671.5095
Tlc. :450.671.2946
www.cdcal.org
Suivez-nous sur Facebook: facebook.com/cdcalongueuil

Vous aimez conduire à Montréal?

Boucherville, le 27 mai 2020 — Vous aimez conduire à Montréal et rendre service? Embarquez avec nous! Le Centre d’action bénévole de Boucherville (CABB) est à la recherche
de dix nouveaux bénévoles pour son service d’accompagnement-transport pour les rendez-vous médicaux vers Montréal.

À bord de leur véhicule, les accompagnateurs-transporteurs bénévoles vont chercher un bénéficiaire du CABB à leur domicile et les transportent à leurs rendez-vous médicaux. En fait, ceux-ci font plus que transporter des gens… Ils accompagnent Claire, une arrière-grandmaman, pour un suivi médical, ils évitent du stress à Paul qui récupère à la suite d’une chirurgie, ils permettent à Valérie atteinte de cancer de se changer les idées, ils adoucissent la vie des enfants de Jean-Claude qui habitent loin, etc.

Nos prérequis

Les bénévoles doivent :

  • Détenir un permis de conduire valide
  • Se soumettre à une vérification des antécédents judiciaires
  • Disposer d’au moins un à deux jours par semaine pour effectuer des transports
  • Être disponible au moins jusqu’au 31 août 2020
  • Avoir 69 ans et moins

Une compensation financière de 0,45 $ du kilomètre est accordée aux bénévoles effectuant des transports pour rendez-vous médicaux. COVID-19 oblige, différentes mesures sont mises en place et doivent être respectée. Le CABB fournit les équipements de protection nécessaires.

Signalez-votre intérêt!
Les personnes intéressées peuvent :

  • Compléter le formulaire suivant : http://www.cabboucherville.ca/aide/; ou
  • Téléphoner au CABB au 450 655-9081 et demander Clairette Bélair.

Grâce à son réseau de bénévoles, le CABB offre plusieurs services aux Bouchervillois de tous âges vivant des difficultés temporaires ou permanentes. Les aînés, les familles, les proches aidants et les personnes en convalescence à la suite d’une maladie, d’une blessure ou d’une chirurgie sont particulièrement visés. Le CABB recrute également des bénévoles et réalise des jumelages entre les organismes communautaires et les entreprises désireuses de s’impliquer dans la communauté par le biais du bénévolat.

— 30 —

Mireille Lallier
Conseillère aux communications et aux relations publiques
Téléphone : 450 655-9081, poste 254
Courriel : info@cabboucherville.ca

Le contexte actuel de pandémie de COVID-19 a des impacts importants au niveau de la population et par le fait même au niveau des intervenants-es qui la soutiennent.
La charge émotive liée à la modification des conditions de travail, au risque pour soi-même et pour les usagers de même que les décès pouvant malheureusement survenir au sein des personnes utilisatrices de services sont autant de raisons pour les intervenants-es communautaires de recourir à du soutien psychosocial. L’augmentation de la détresse psychosociale et psychologique qui se fait sentir alors que la crise de la COVID-19 se prolonge génère une charge importante pour les organismes qui sont à l’avant plan en matière de soutien aux communautés.

Le CISSS de la Montérégie-Est est conscient de la réalité particulière des intervenants-es et a le souci de soutenir chaque personne qui en fait la demande sans délai. La procédure suivante permettra un accès privilégié à des professionnels psychosociaux formés en gestion de crise et en soutien à la santé mentale pour toute réaction de stress, d’anxiété ou pour faciliter la gestion des émotions en lien avec les difficultés vécues. Les services demeurent confidentiels, discrets et adaptés au besoin.

Comment référer :
 Toute personne peut d’elle-même prendre contact avec l’accueil psychosocial de son CLSC
pour demander ce service en mentionnant souhaiter se prévaloir du corridor d’accès dédiés
aux intervenants-es communautaires.
 Il est aussi possible pour les personnes elles-mêmes et pour les directions d’organismes
souhaitant référer un employé, d’utiliser le formulaire bref ci-joint et de l’acheminer par
courriel pour un retour d’appel rapide.

Note :
Les demandes de soutien concernant l’ensemble de l’organisme ou un groupe d’intervenants-es et relatives à la pandémie de COVID-19 peuvent être adressées à Nathalie Chénier afin qu’une offre de services personnalisée puisse être mise en place.
Téléphone : (819) 818-0444 cellulaire
nathalie.chenier.cisssme16@ssss.gouv.qc.ca

Télécharger le formulaire de référence – Organismes

PROCÉDURE DE RÉFÉRENCE COVID Organismes communautaires

Longueuil, le 27 mai 2020 – Dans le cadre de son projet CEF+ (conciliation emploi-famille-études-proche aidance), la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie (TCGFM) lançait jeudi dernier son questionnaire « Concilier, ça se passe comment pour toi ? ». Disponible en ligne (lien au bas du communiqué), il vise à documenter comment s’inscrit la conciliation des responsabilités professionnelles et personnelles dans les pratiques organisationnelles des groupes communautaires de la Montérégie.  Autrement dit, c’est une façon d’aller à la rencontre des travailleuses et travailleurs afin de comprendre leur réalité en matière de conciliation.

Afin d’obtenir un portrait le plus complet et authentique possible, la TCGFM a besoin du soutien des organismes de la région ; d’abord pour encourager leurs employéEs à participer en répondant au questionnaire et ensuite pour en faire la promotion à travers leurs réseaux.

CEF_images_Concilier

 

Démarré à l’automne 2018, le projet CEF+ vise l’amélioration des pratiques de conciliation au sein des organismes à but non lucratif de la région. Le milieu communautaire ayant son lot de particularités, il est primordial de saisir avec exactitude les enjeux spécifiques auxquels il est confronté si on veut voir des changements durables dans les façons de faire. Or, c’est en collaboration avec différents partenaires de la région, dont l’organisme Carrefour pour Elle, le Centre de femmes du Haut-Richelieu, la Corporation de Développement Communautaire de l’Agglomération de Longueuil et Place à l’emploi que la TCGFM pilote depuis bientôt deux ans différentes activités de consultation, de sensibilisation et d’accompagnement en matière de conciliation emploi-famille+.

Il importe de saisir qu’au-delà des avantages de recrutement et de fidélisation du personnel, la conciliation emploi-famille+ a un impact significatif sur l’égalité entre les femmes et les hommes. En tant qu’organisation, lorsqu’on implante des mesures de conciliation, on envoie un message puissant à nos employéEs : on reconnaît que les responsabilités à assumer à l’extérieur du travail existent et qu’elles se doivent d’être considérées.

Le fait de reconnaître cette charge et ce travail invisible qui, encore aujourd’hui, repose majoritairement sur les épaules des femmes est essentiel à l’atteinte d’un partage équitable des responsabilités familiales et domestiques entre les femmes et les hommes et donc, d’une véritable égalité.

Lien du questionnaire : https://s.surveyplanet.com/dbKWL5BMs

Page Facebook de la TCGFM : https://www.facebook.com/tablefemmesmonteregie/

Site web de la TCGFM : http://www.tcgfm.qc.ca/

À propos de la TCGFM :

La TCGFM est un regroupement d’organismes à but non lucratif, fondé en 1988, qui a pour principale mission la défense des droits des conditions de vie des femmes de la région de la Montérégie sur les plans économique, politique et social. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à communiquer avec nous et nous suivre sur Facebook.

Cette initiative est soutenue par le gouvernement du Québec.

quebec

Source :
Gabrielle Pitre, agente du projet CEF+ de la Table de concertation des groupes de femmes de la Montérégie
Téléphone : 514-291-2165
Courriel : g.pitre@tcgfm.qc.ca