Le processus de prise d’appels à l’occasion de la crise du logement du 1er juillet 2020 est fin prêt.

Le schéma en pièce jointe vous explique comment les demandes seront traitées par les différents partenaires impliqués. L’urgence est déjà à nos portes car 19 familles se sont déjà manifestées.

Schéma processus - crise du logement

Le Ministère de la Santé et des Services sociaux a mis en place des mesures d’assouplissement quant à la reddition de comptes au PSOC :

Reddition de comptes

− Dépôt au plus tard quatre mois après la levée du décret ayant déclaré l’état d’urgence sanitaire et ce, en tenant compte des contraintes liées à la période estivale.

Assemblée générale annuelle (AGA)

− L’AGA doit être tenue de manière à respecter le délai du dépôt de la reddition de comptes, à moins que la tenue de rassemblements ne soit contre-indiquée en vertu des directives de la santé publique.
− Le délai pourrait être prolongé suivant la situation qui prévaudra au moment de la levée du décret.

 

Documents sur la reddition des comptes

Message de l’équipe PSOC 

Bonjour,

Comme indiqué dans les dernières directives du MSSS, le délai accordé aux organismes pour la tenue de l’AGA n’est pas encore déterminé.

Suite à l’éventuelle tenue de l’AGA:
Après discussion en équipe ce matin, nous avons statué que malgré la situation actuelle, il faudra nous acheminer vos documents officiels, approuvés suite à l’AGA, en format  »papier ».  Pour ceux qui nous avaient déjà transmis leurs documents par courriel, nous vous serions reconnaissants de nous en fournir une copie par la poste.

Documents obligatoires:

  • Rapport d’activité 2019-2020.
  • Rapport financier 2019-2020, signé par 2 administrateurs au bilan.
  • Avis de convocation de l’AGA 2020 envoyé aux membres.
  • Ordre du jour de l’AGA 2020.
  • Le projet de procès-verbal de l’AGA 2020 (document de travail encore non approuvé par les membres).

À l’adresse suivante:

CISSS de la Montérégie-Centre
Secrétariat des activités communautaires
1255, rue Beauregard
Longueuil (Québec)  J4K 2M3

En attendant la tenue de l’AGA, si le rapport financier et le rapport d’activité sont disponibles, nous vous invitons à nous les faire suivre par courriel, à cette adresse.

Merci et bonne journée!

Audrey Chandonnet
Agente administrative
Programme de soutien aux organismes communautaires (PSOC)
CISSS de la Montérégie-Centre
Direction générale adjointe aux programmes de soutien, d’administration et de partenariats
1255, rue Beauregard
Longueuil (Québec)  J4K 2M3
Tél.: (450) 928-6777, poste 14305
Courriel: audrey.chandonnet.agence16@ssss.gouv.qc.ca

Source : TROC-M

QUÉBEC, le 22 juin 2020 /CNW Telbec/ – Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, annonce qu’une aide financière de 175 000 $ est attribuée au Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA). Ce montant permettra la réalisation d’un projet d’observatoire de l’action communautaire autonome (ACA) mené conjointement par le RQ-ACA et la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC). Cette recherche partenariale a pour objectif de décrire à court, moyen et long terme les effets, tant positifs que négatifs, de la crise de la COVID-19 sur les organismes d’ACA.

Plus précisément, ce projet vise à définir les défis engendrés par la pandémie, de manière à ce que les organismes soient en mesure d’adapter leurs actions afin de poursuivre leur mission auprès des populations qu’ils desservent. En leur offrant une meilleure connaissance des conséquences économiques et sociales occasionnées par la crise sanitaire, l’étude leur permettra de participer pleinement à la reconstruction du filet social.

Citations :

« Bien que la crise de la COVID-19 ait un impact majeur sur l’ensemble de la société, elle bouleverse particulièrement la vie des personnes les plus vulnérables. Les organismes communautaires sont d’importants acteurs de progrès social, et la recherche dynamique que votre gouvernement finance aujourd’hui leur fournira des outils pour s’adapter à la nouvelle réalité. En leur permettant de continuer à stimuler la participation citoyenne et à faire vivre la vie associative, nous contribuons à bâtir une société plus juste. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Il existe très peu de données et de recherches produites par et pour l’action communautaire autonome. C’est pourquoi le RQ-ACA salue la contribution du Ministère à cet observatoire, qui vise à renforcer nos organisations et leur capacité de transformation sociale. Dans un contexte où le ministre Jean Boulet a engagé un important chantier en vue de mieux soutenir les organismes communautaires, il est essentiel de bien décrire l’impact de la crise sur ceux-ci afin que les prochaines mesures gouvernementales puissent tenir compte de leur nouvelle réalité. »

Caroline Toupin, coordonnatrice du Réseau québécois de l’action communautaire autonome

« La TNCDC est très enthousiaste et se réjouit de l’annonce d’un soutien financier pour ce projet, plus que nécessaire dans le contexte actuel. En effet, il permettra au mouvement communautaire de faire ressortir les répercussions engendrées par la crise au sein des différentes communautés (locales ou régionales) ainsi que selon les secteurs d’intervention de l’action communautaire, qui sont très diversifiés. Nous tâcherons, par ailleurs, d’analyser les impacts de la crise en appliquant avec rigueur une analyse différenciée selon les sexes et en tenant compte des autres formes de discrimination vécues par les personnes au sein de notre société. »

Marie-Line Audet, directrice générale de la Table nationale des Corporations de développement communautaire

Faits saillants :

  • Le soutien financier est octroyé dans le cadre du Programme de soutien financier aux orientations gouvernementales en action communautaire et en action bénévole ─ volet recherches et études, du Secrétariat à l’action communautaire autonome et aux initiatives sociales (SACAIS).
  • Le budget total du projet est estimé à 350 000 $, pour une période de 18 mois, soit d’avril 2020 à septembre 2021. En plus du gouvernement du Québec, la Fondation Lucie et André Chagnon et la Fondation Béati sont également des partenaires financiers du projet.
  • Le RQ-ACA représente 61 regroupements et organismes nationaux et joint plus de 4 000 organismes d’action communautaire autonome luttant, partout au Québec, pour une plus grande justice sociale. Il est l’interlocuteur privilégié du gouvernement pour toutes les questions ayant trait à l’action communautaire autonome.
  • La TNCDC regroupe un ensemble de 65 corporations de développement communautaire (CDC) rassemblant plus de 2 500 organismes communautaires partout sur le territoire québécois. Elle promeut la place incontournable qu’occupe le mouvement communautaire autonome dans le développement local, et ce, dans une perspective de justice sociale ainsi que de développement global et durable de notre société.

Source : http://www.fil-information.gouv.qc.ca/

Le Répertoire de ressources du territoire du Centre de services scolaire Marie-Victorin a été créé pour aider à référer les jeunes et les familles vers les ressources du milieu travaillant auprès des jeunes de 0 à 18 ans, et ainsi mieux pouvoir répondre à leurs besoins. Différentes ressources sociocommunautaires s’y retrouvent sous différentes rubriques : alimentation, vêtements, hébergement, transport, écoute, soutien… Vous pouvez le consulter ici : https://www.csmv.qc.ca/primaire/liens-et-information-pratiques/Les données présentées ont été fournies par le 211 Grand Montréal.

Ce répertoire est né de la fusion de trois bottins existants créés par l’Initiative 1, 2, 3 GO ! Longueuil (Vieux-Longueuil), la Table des partenaires en petite enfance de Saint-Hubert et la Table de concertation Conparle Famille du territoire du CISSS Montérégie-Centre (pour les territoires de Brossard, Saint-Lambert, Greenfield Park et Le Moyne).

Nous vous présentons également un outil pour des communications accessibles à tous les parents. Il a été développé pour présenter des trucs et astuces afin de faciliter la compréhension de vos communications pour tous les parents : Comment organiser le message ? Comment présenter le document ? Comment adapter le contenu ? Vous retrouverez un lien web qui dirige vers une banque de pictogrammes à télécharger gratuitement. Vous trouverez également un bref portrait de l’alphabétisme au Québec.

Nous remercions les organismes en alphabétisation L’écrit tôt de Saint-Hubert et Le Fablier, une histoire de familles pour leur collaboration à la réalisation de l’outil.

Ces deux documents ont été réalisés grâce à la participation financière de l’Instance régionale de concertation en persévérance scolaire et en réussite éducative de la Montérégie (IRCM) dans le cadre d’une entente avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

RépertoireRessources
Guide_Communiations_VF

POINT DE VUE / Monsieur Legault. Aujourd’hui, la campagne «Engagez-vous pour le communautaire» vous écrit pour donner suite à vos remerciements publics et vos préoccupations liées aux personnes les plus vulnérables. Alors que vous planifiez la sortie de crise, nous tenons à vous rappeler nos préoccupations, pour qu’elles ne tombent pas dans l’oubli et l’indifférence, comme par le passé.
Bien que la pandémie nous ait démontré le rôle incontournable des groupes communautaires pour notre société, ils demeurent sous-financés. Depuis plusieurs années, nous revendiquons un financement adéquat pour réaliser nos missions sans pourtant nous faire entendre. Vous nous avez montré comment vous pouvez mobiliser et opérer des changements en ces temps difficiles. Vous pourriez ainsi utiliser cette même volonté pour répondre aux besoins financiers de tous les secteurs de l’action communautaire autonome. La pandémie a déjà un énorme impact sur les finances publiques et nous sommes inquiets de ce que l’avenir réserve au financement des organismes. Nous ne voulons pas que le filet social du Québec paie la récession qui s’en vient !

Autonomie menacée

La crise a intensifié plusieurs orientations et politiques gouvernementales déjà existantes, qui menacent l’autonomie des organismes communautaires. Au cours des derniers mois, nos groupes ont reçu plusieurs pressions pour offrir l’ensemble de leurs services, alors même que les organismes gouvernementaux étaient fermés. La prestation de services ne doit pas se faire au détriment de nos missions de transformation sociale. Nous regrettons, encore une fois, que la crise ait été un outil pour instrumentaliser le communautaire et renforcer une logique de sous-traitance des services sociaux.

La justice sociale, plus importante que jamais

Nous ne sommes pas égaux devant cette pandémie. À l’instar des autres crises, les plus vulnérables sont touchés de plein fouet. Plusieurs facteurs sont en causes, entre autres la précarité, l’exclusion sociale et les logements insalubres ou surpeuplés. Cette vulnérabilité n’est pas naturelle, mais bien le résultat de choix politiques et la solution l’est tout autant!

C’est pourquoi la campagne «Engagez-vous» continue de revendiquer des mesures concrètes pour réaliser la justice sociale : un réinvestissement dans les services publics, les programmes sociaux, des conditions de travail décentes, la lutte contre toute forme d’oppression et des mesures majeures contre la crise environnementale.

À votre tour de vous engager pour le communautaire

L’urgence que nous vivons doit être l’occasion pour repenser collectivement notre société, afin de mieux protéger les groupes les plus vulnérables, garantir une transition énergétique juste et renforcer le filet social. Le projet de loi 61 vient encore démontrer combien vos politiques sont éloignées de nos préoccupations et va à l’encontre des principes de démocratie, en centralisant les décisions, en détruisant l’environnement et en réitérant une vision productiviste. Pour ne pas que vous oubliiez vos préoccupations à l’égard des plus vulnérables au plus fort de la pandémie, cet automne, nous vous les rappellerons dans les rues. Les membres de la campagne «Engagez-vous pour le communautaire».

*Cette campagne réunit plus de 4000 organismes d’action communautaire autonome à travers le Québec.

SOURCE : Le Soleil

Un nouveau programme de formation à distance permet dorénavant aux entreprises d’économie sociale et de l’action communautaire de s’outiller pour minimiser l’impact de la pandémie sur leurs activités.

Financé par le Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME), ce programme est le fruit d’une collaboration entre le CSMO-ÉSAC et onze autres comités sectoriels de main-d’œuvre (CSMO), qui ont uni leurs efforts pour aider les gestionnaires et les travailleurs de leur secteur à améliorer leurs pratiques et optimiser leurs procédés dans le contexte de la COVID-19.

Quatre formations offertes gratuitement

Au total, quatre activités de formation gratuites, réparties en deux volets distincts, sont offerts via des cours en ligne et des classes virtuelles.

 

* Volet gestionnaire

 

Mesure préventive en contexte de pandémie

Grâce à cette formation, les gestionnaires seront en mesure de :

  • Analyser les situations à risque;
  • Mettre en place des procédures liées à la gestion du risque au travail;
  • Corriger les situations non conformes;
  • Assurer le suivi de la formation et la supervision du personnel en matière d’hygiène et de salubrité.
  • En savoir plus

 

Organiser le travail en contexte de pandémie

Avec cette formation, les gestionnaires seront en mesure de :

  • Répondre aux enjeux et obstacles de la situation actuelle;
  • Prioriser efficacement leurs tâches et celles de leur équipe;
  • Assurer la révision et l’adaptation dans les pratiques internes de gestion;
  • Mettre en place les meilleures pratiques en matière d’organisation du travail.
  • En savoir plus

 


* Volet travailleurs et travailleuses

Hygiène et salubrité au travail en contexte de pandémie

Cette formation permettra aux travailleurs et travailleuses de :

  • Détenir les connaissances de base sur la COVID-19, ses symptômes et ses modes de transmission;
  • Développer les bons réflexes d’hygiène et de salubrité;
  • Appliquer les mesures de prévention de façon appropriée;
  • Reconnaître les situations à risque et les signaler.
  • En savoir plus

 

 

Faire vivre l’expérience client autrement en contexte de pandémie

Après cette formation, les travailleurs et travailleuses pourront :

 

  • Mettre en place des mesures pour réviser leur approche client;
  • Gérer efficacement les situations difficiles auprès des clients;
  • Créer une expérience client mémorable, même en contexte postpandémie;
  • Favoriser le respect des mesures sanitaires par la clientèle.

En savoir plus

 

 

* Formations

 

Détails et inscriptions

Longueuil, le 18 juin 2020. – Lors de la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Longueuil, qui s’est déroulée le 16 juin 2020, les élus se sont prononcés sur les points 6.2, 6.3 et 6.4 de l’ordre du jour concernant l’octroi de trois contrats de déneigement. Les élus des partis d’opposition ainsi que les élus indépendants ont proposé et voté en faveur d’un amendement aux contrats stipulant que seulement un des deux trottoirs des rues locales sera déneigé durant les neuf prochaines années, et ce, sans alternance de côté. Cet amendement a été adopté lors de ce conseil de ville.

Il est évident qu’en tant qu’organisme à but non lucratif qui a pour mission de promouvoir les intérêts et de défendre les droits des personnes handicapées utilisant le transport adapté du réseau de transport de Longueuil (RTL), l’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL) tient à rappeler que nous sommes très préoccupés par les enjeux qui touchent l’accessibilité universelle, la mobilité, les déplacements sécuritaires, etc.

L’AUTAL estime que l’accessibilité universelle c’est offrir un milieu de vie où chacun peut bénéficier des mêmes services de façon autonome, peu importe ses limitations. C’est donc éliminer les barrières physiques, sociales et de communication qui font obstacle à la participation active et à l’intégration des personnes handicapées et à mobilité réduite. Ce concept s’appuie sur le respect des droits de tous les citoyens à une participation pleine et entière dans toutes les sphères d’activités.

Nous voulons, encore une fois, rappeler que la ville de Longueuil a adopté en 2013, un énoncé en matière d’accessibilité universelle qui mentionne : « Accroître progressivement l’accessibilité des infrastructures, des services municipaux et de l’information transmise par la Ville pour les personnes handicapées. » Il est évident que la Ville ne respecte pas son propre énoncé en adoptant un tel amendement.

Selon nous, cette mesure aura des effets négatifs majeurs, non seulement sur les personnes handicapées, mais aussi sur l’ensemble des citoyens de la Ville de Longueuil, les personnes aînées et les personnes à mobilité réduite.

Les personnes avec des incapacités rencontrent de nombreux obstacles qui freinent leur participation sociale. C’est une réalité à considérer !

– Environ 10 % de la population vit avec une incapacité modérée ou grave qui entraîne généralement des répercussions plus importantes sur la capacité des personnes à réaliser leurs activités courantes;
– Selon les estimations les plus récentes de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), en 2018, 18,2 % de la population de la Ville de Longueuil avait 65 ans et plus, soit 44 295 personnes sur 243 778;
– Selon les perspectives de l’ISQ, en 2036, 24.5 % de la population de la Ville de Longueuil aura 65 ans et plus, soit 66 632 personnes sur 272 240.

Afin de bien desservir cette population ayant des besoins croissants au niveau de l’accessibilité, des aménagements relatifs aux lieux physiques sont incontournables.

Nous sommes d’avis qu’il s’agit d’une grande injustice parce que pour les mêmes paiements de taxes, les résidents du côté de rue qui ne sera pas déneigé, ne pourront jouir des mêmes services offerts par la Ville que leurs voisins situés de l’autre côté de la rue. Pourquoi entretenir une telle inégalité dans les services alors que chacun des citoyens doit pouvoir profiter de façon équitable et égale des services offerts ?

Avez-vous un instant pensé de quelle façon une personne ayant des limitations fonctionnelles fera pour escalader un banc de neige qui est devant sa résidence ? Comment une personne à mobilité réduite avec une aide ou un fauteuil roulant fera pour accéder au trottoir qui est déneigé ? Comment une personne qui utilise le transport adapté fera pour avoir accès à la rampe afin d’embarquer à l’intérieur du véhicule ? Est-ce sécuritaire de laisser des enfants, des personnes aînées ou des gens à mobilité réduite marcher dans la rue pour avoir accès à un trottoir déneigé ? Voilà quelques points qui auraient dû être éclaircis avant d’adopter l’amendement relatif au déneigement d’un seul côté de la rue.

En ce sens, nous sommes d’avis que le déneigement doit s’effectuer des deux côtés d’une rue de façon à ne pas inciter ces personnes à éviter de sortir de chez eux, pour les prochains neuf hivers, en raison des dangers, des obstacles et des risques engendrés par le non-déneigement du trottoir, à tout le moins, il faudrait appliquer le principe de l’alternance.

Le conseiller municipal monsieur Jacques Lemire a mentionné qu’en effectuant le déneigement d’un seul trottoir par rue, celui-ci sera bien déneigé puisque le temps utilisé pour deux trottoirs sera mis sur un. Cet argument nous apparaît irrecevable puisque la technique du déneigement et le temps utilisé par l’entrepreneur ne changeront pas, qu’il y ait un ou deux trottoirs à déneiger ; en conséquence, le trottoir ne sera pas mieux déneigé.

Le conseiller municipal monsieur Éric Bouchard mentionne que les montants économisés en procédant de la sorte seraient de l’ordre de moins de 5 % sur neuf ans. À son avis, cet argument n’est pas valide puisqu’il y aura une réduction de la moitié des trottoirs déneigés, mais une économie de seulement 5 %, ce qui n’est pas une évaluation raisonnable.

Nous croyons que l’économie d’argent découlant de la décision de déneiger les trottoirs d’un seul côté de la rue n’est pas plus importante que la sécurité de tous les citoyens de la Ville de Longueuil, incluant les personnes handicapées.

Nous demandons aux élus de la Ville de Longueuil de reconsidérer leur décision et de tenir un nouveau vote sur cet amendement en prenant en considération tous les enjeux mentionnés ci-haut, surtout celui de l’injustice créée par l’adoption de cet amendement, afin que le déneigement soit effectué sur les deux trottoirs d’une rue locale. Il s’agit avant tout d’un enjeu de sécurité et d’équité sociale qui ne doit absolument pas être oublié.

– 30 –

Source :

Martin Morin
Directeur général
Association des usagers du transport adapté de Longueuil
150, rue Grant, bureau 118
Longueuil (Québec) J4H 3H6

Téléphone : 450 646-2224
Courriel : info@autal.org

La Fondation du Grand Montréal (FGM) s’est vu confier une enveloppe de 7,2 millions de dollars dans le cadre du Fonds d’urgence pour l’appui communautaire (FUAC) afin de répondre aux besoins urgents, causés par la COVID-19 et affectant les populations vulnérables. De ce montant, une enveloppe de 2,4 millions de dollars est réservée pour des initiatives sur le territoire de la Montérégie.

Nous vous invitons à déposer, dès maintenant, une demande au FUAC. Les projets sont évalués sur une base continue, ils sont admissibles jusqu’au 27 juillet 2020 OU selon la disponibilité des fonds.

Séance d’information sur le FUAC

Vous avez des questions sur le FUAC ? L’équipe de la FGM souhaite échanger avec vous et vous inviter à participer à l’une des rencontres suivantes :

• Vendredi le 19 juin 2020 de 12h à 13h : ce webinaire sera présenté par Yvan Gauthier, Président Directeur Général de la Fondation du Grand Montréal.

• Lundi le 22 juin 2020 de 12h à 13h

Pour plus d’information concernant le FUAC, je vous invite à consulter cette page web, où vous pourrez y trouver:
• Un lien vers le site web des Fondations communautaires du Canada, où il est possible de télécharger le guide de candidature pour aider les organismes à préparer leur demande.
• Le lien vers le formulaire de demande en ligne.

N’hésitez pas à partager cette invitation à travers vos réseaux. Si vous avez besoin de plus d’information, vous pouvez joindre @Marie-Andree Farmer Directrice du projet Fonds FUAC – engagement dans la communauté.

 

Source : Fondation du Grand Montréal (FGM)

Dans le contexte actuel de déconfinement, en lien avec la COVID-19, des équipes mesures populationnelles (MP) ont été mises en place, par la Direction de santé publique de la Montérégie, afin de soutenir les partenaires du milieu avec les enjeux de santé publique, au niveau régional et local.

Équipes mesures populationnelles:

Message aux partenaires juin 2020

Montréal, 17 juin 2020 -Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) confirme que l’arrêté ministériel 2020-044 du 12 juin permet à l’ensemble des organismes communautaires de reprendre leurs activités à partir du 22 juin sous réserve de respecter les consignes sanitaires qui sont en constante évolution.

Nous invitons les organismes à se référer aux « Mesures de prévention pour la reprise ou la poursuite des activités des organismes communautaires » émises par les Directions régionales de la santé publique.

Une communication officielle sera diffusée dans les prochains jours, en provenance du ministère du travail, de l’emploi et de la solidarité sociale (MTESS).

Pour le RQ-ACA, la décision de reprendre les activités appartient aux organismes, selon leur contexte, leur rythme et leur capacité à respecter les mesures de santé publique en vigueur. Le RQ-ACA a d’ailleurs transmis ces préoccupations au MTESS afin que chacun des ministères et organismes gouvernementaux respecte les différentes réalités des organismes.

Le RQ-ACA est l’interlocuteur privilégié du gouvernement en matière d’action communautaire autonome. Il représente 61 regroupements et organismes nationaux, et rejoint au-delà de 4 000 organismes luttant partout au Québec pour une plus grande justice sociale.

 

– 30 –

 Pour information :
Meaghan Johnstone
438.498.7681
Communication@rq-aca.org