SOURCE : Développement social Saint-Hubert (DSSH)

 

Bonjour à toutes et à tous,

 

Au mois de mai dernier, nous vous avons écrit pour vous donner des nouvelles de Développement social Saint-Hubert (DSSH). Nous avons le plaisir de vous confirmer aujourd’hui que le portrait social de Saint-Hubert est maintenant terminé.  Il sera soumis à l’impression dans les prochains jours.

 

Une présentation aura lieu le mardi 1er octobre à 9h30 au parc de la Cité.  SVP réserver cette date à votre agenda.

 

Cet événement, qui prendra un avant-midi (9h30 à 12h), vous permettra de prendre connaissance des faits saillants du portrait social, de savoir dans quelle démarche cela s’inscrit et de connaitre la suite des étapes.  Nous croyons que cet outil sera d’une grande richesse pour la mobilisation et la mise en action à Saint-Hubert.

 

Vous pouvez vous inscrire ici!

Nous espérons que vous serez des nôtres le 1er octobre.

 

Au plaisir,

 

Le comité vigilance de DSSH.

 

Marcher au nom de l’inclusion de la différence!
Nous avons le plaisir de vous informer que les inscriptions pour la 5e édition de la Marche de l’inclusion sont maintenant commencées!
Joignez-vous à nous le dimanche 6 octobre prochain et parcourez un circuit de 5 km ou de 3, 5 km en compagnie des membres de L’Arche Montérégie et plusieurs organismes locaux pour qui l’inclusion est au cœur de leurs préoccupations. La marche se terminera par un pique-nique convivial incluant le lunch pour tous les participants ainsi qu’une participation au tirage de fin de journée.

Participez à cet événement unique et familial afin de nous aider à :

  • Mieux faire connaitre notre organisme dans son milieu;
  • Atteindre notre objectif de 15 000 $ de fonds à amasser;
  • Montrer votre appui à une activité de sensibilisation pour toute la population;
  • Permettre à l’ensemble des personnes vivant avec une différence de vivre une expérience des plus épanouissantes, misant sur des valeurs d’inclusion sociale et d’accessibilité pour tous!

Je veux m’inscrire

Sachez que si vous ne pouvez pas participer cette année, vous pouvez tout de même contribuer en faisant un don au nom de L’Arche Montérégie ou au nom d’un des participants de la Marche de l’inclusion!

Faire un don

Au plaisir de vous accueillir parmi nous en compagnie de votre famille, vos amis ou même de vos collègues!

Le Comité de la Marche de l’inclusion

Vous pouvez également vous joindre à nous en tant que bénévole en contactant Peilan Bergeron Parenteau, Coordonnatrice d’événements à l’adresse evenemenst@larchemonteregie.org

La publication du coursier emploi a repris sur le nouveau site de la CDC AL depuis le mois d’avril 2019, avec un nouveau système de publication des offres d’emploi et d’événements dans les coursiers. Cela vise entre autres à offrir plus d’autonomie aux organismes dans le processus de publication, tout en restant en support.

A cet effet, je vous propose de ​publier en ligne les offres ​d’emploi ​en suivant les étapes suivantes :

–   Accédez au site web : https://www.cdcal.org/

–   Cliquez sur « Coursier » ;

–   Cliquez sur « Publier » ;

–   Sélectionnez « offre d’emploi » ;

–   Saisissez en minuscule le « nom  du poste» ;

–   Précisez le  « lieu de localisation du poste» ;

–   Précisez le  « type de poste »​ (​1er caractère​ du titre​ ​​​en majuscule et les autres caractères en minuscule) ;

–   Saisissez la description du poste / de l’offre​ (les sous-titres​ : ​​​1er caractère ​des sous titres ​en majuscule et les autres ​caractères en minuscule ​et en gras)​ ;

–   Renseignez les autres informations ;

–   Puis soumettez l’annonce à la CDC AL pour validation.

 

​De même, vous pouvez publier des événements sur le site en procédant comme suit :

–   Accédez au site web : https://www.cdcal.org/

–   Cliquez sur « Coursier » ;

–   Cliquez sur « Publier » ;

–   Sélectionnez « Annonce » ;

–   Saisissez le titre de ​​l’événement ​(1er caractère du titre en majuscule et les autres caractères en minuscule)​ ;

–   Saisissez la description de l’événement​ ​(les sous-titres​ : ​1er caractère des sous titres en majuscule et le autres en minuscule et gras) ​;

–   Définissez la date de début et fin de l’événement ;

–   Définissez l’image de l’événement en format JPEG ;

–   Renseignez le lieu de l’événement ;

–   Précisez le coût de ​ ​l’événement ​;

–   Puis soumettez l’annonce à la CDC AL pour validation.

​Les publications apparaîtront sur la liste des événements / offres d’emploi sur le site de la CDC AL, une fois validées.​

La CDC AL se tient disponible pour toute question relative à ces nouvelles procédures.

Vous pouvez nous joindre au  :

info@cdcal.org

Tél.: 450 671 5095

 

Source : Le Soleil partagé par AUTAL

EXCLUSIF / Le ministre des Transports François Bonnardel se rend aux arguments des personnes à mobilité réduite et modifiera le projet de loi 17 afin de protéger l’industrie du transport adapté.

La déréglementation de l’industrie du taxi proposée par la Coalition avenir Québec (CAQ) faisait craindre aux regroupements de personnes handicapées un énorme recul quant à leur droit d’obtenir des services de transport adapté sécuritaires et fiables.

Le Soleil a obtenu les grandes lignes des amendements au projet de loi 17 que la CAQ souhaite faire adopter au cours des prochains jours. Il s’agit dans la plupart des cas de conserver des protections qui existent déjà dans la loi actuelle, mais qui avaient été évacuées dans le projet de loi 17 du ministre Bonnardel.

Par exemple, la formation de base de tous les chauffeurs de transport rémunéré au Québec devra prévoir le sujet du transport des personnes handicapées. Le ministre souhaite également ajouter une formation avancée obligatoire pour les chauffeurs qui conduisent des automobiles adaptées et qui font de ce type de transport leur spécialité.

L’industrie du taxi a réclamé au cours des derniers mois de pouvoir être la seule à conclure des contrats de transport adapté avec des municipalités ou des sociétés de transport, ce que le ministre est prêt à lui accorder. Ce type de contrat sera réservé à l’industrie du taxi et la redevance temporaire de 90 ¢ ne s’appliquera pas à ces contrats. Cette redevance qui sera appliquée à toutes les autres courses au Québec durant quelques années servira à dédommager les chauffeurs de taxi pour la perte de valeur de leurs permis.

Le gouvernement de la CAQ ne veut toutefois pas que les autres joueurs, comme Uber, délaissent complètement les services de transport adapté. C’est pourquoi le projet de loi prévoira une norme visant à assurer la disponibilité des services de transport par automobile adaptée privée, dans un délai raisonnable, peu importe la façon dont la course est commandée.

Cette ouverture à mieux protéger le transport adapté était perceptible lors du début de l’étude du projet de loi mardi. Le principe visant à favoriser l’accès des personnes handicapées au transport rémunéré par automobile a été inclus, de même que la définition d’automobile adaptée, qui comprend un aménagement permettant l’accueil d’au moins un fauteuil roulant.

Source : Nouvelles de Ciel et Terre

Pour une onzième année consécutive, Ciel et Terre souhaite vous inviter à participer à son activité annuelle de nettoyage des rives du fleuve Saint-Laurent au niveau de la ville de Longueuil. Cette activité se révèle, année après année, essentielle pour assurer la protection et la qualité des rives du Fleuve ainsi qu’en témoigne les quantités importantes de déchets en tout genre récupérées (plus de 1150 kg en 2018).

Nous sommes toujours inscrits au « Grand Nettoyage des Rivages Canadiens » qui identifie des sites prioritaires à nettoyer et se déroule à l’automne. Depuis 2015, ils ont créé un site spécifiquement pour nous qui couvre l’ensemble des secteurs publics entre le pont Jacques-Cartier et le pont tunnel Louis-Hyppolite-LaFontaine dont deux zones plus sensibles, soit le parc Marie-Victorin et la Pointe-du-Marigot.

Nous espérons réunir une centaine de participants de tout âge (enfants compris, accompagnés d’un adulte) pour réaliser cette corvée bénévole de nettoyage de notre zone d’accès au Fleuve (Nous étions plus de 140 en 2018!!). La journée visée est le samedi 21 septembre à partir de 8h15, pour un début de collecte à 9h00. La journée aura lieu beau temps ou mauvais temps à moins de pluies abondantes; elle serait alors annulée ou remise selon la disponibilité du matériel et des divers organisateurs.

 

À cette étape de l’activité, nous souhaitons établir notre liste de participant et recevoir vos noms et courriels. Nous vous encourageons à vous inscrire le plus rapidement possible. N’hésitez pas à en parler à vos parents et amis et inscrivez-vous via le site Eventbrite suivant :

https://www.eventbrite.ca/e/inscription-grand-nettoyage-des-rives-du-fleuve-a-longueuil-onzieme-edition-70048090725

 

Je m’inscris!

 

Nous accepterons les inscriptions jusqu’au dimanche 15 septembre.

Si vous représentez un groupe de personne (deux et plus), il serait important que vous nous mentionnez combien vous serez et que vous nous fournissiez les noms de vos participants et leur adresse courriel. Cela nous aidera à planifier les équipes de travail et à communiquer rapidement avec tous pour les annonces et instructions. Si vous êtes intéressés à nous donner un coup de main pour finaliser l’organisation de la journée ou pour nous aider à l’accueil le matin du 21 septembre, SVP nous le mentionner…on a toujours besoin d’aide!!!

 

La fin de semaine précédant l’activité, des informations additionnelles seront transmises sur la journée aux personnes et groupes inscrits.

 

Merci de votre intérêt à protéger VOTRE environnement et au grand plaisir de vous compter parmi nous le 21 septembre prochain!

 

Ghyslain Pothier

Coordonnateur du Grand Nettoyage des Rives à Longueuil

Des questions? Contactez-nous par courriel: comiteh2o@ciel-et-terre.ca

 

SOURCE : TNCDC

 

La Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) est très préoccupée par la situation du Groupe Capitales Médias. Les journaux régionaux appartenant à l’entreprise de presse jouent un rôle important non seulement dans l’accès à l’information, mais aussi dans le développement des régions et la participation citoyenne. Le réseau national croit donc qu’il est impératif d’intervenir afin de conserver ces institutions journalistiques.

 

Indispensables pour le développement local

« Il est primordial que la création et la diffusion de contenu informationnel en région se poursuivent, se transforment et participent activement à l’évolution des communautés, et ce, malgré les crises et les changements dans le milieu de l’information », explique Marie-Line Audet, directrice générale de la TNCDC.

« Ces journaux régionaux agissent comme des moteurs du développement des communautés et de participation citoyenne. Les voir disparaitre rendrait encore plus difficile de faire connaître et partager des situations et enjeux sociaux distincts d’un milieu à l’autre »

Marie-Line Audet

Directrice générale

 

Un rôle démocratique

L’accès à l’information pertinente, relayée par une diversité de sources et de points de vue, permet aux citoyens de se construire une opinion éclairée des enjeux. De ce fait, cette pluralité de médias participe à la vigueur de l’intérêt politique et social chez les citoyennes et citoyens. De plus, les journaux régionaux apparaissent dans les revues de presse ministérielles, ce qui peut ainsi nourrir les réflexions politiques en y ajoutant un point de vue régional.

D’autre part, les médias régionaux contribuent à la mobilisation des communautés autour de projets qui les touche. Par exemple, suite à l’article du Nouvelliste sur l’éventuelle démolition du Centre communautaire de Louiseville, la CDC de la MRC de Maskinongé, qui travaille activement à l’élaboration d’alternatives, a non seulement été interpellée par des figures politiques, mais aussi par des citoyens et des entreprises privées afin d’offrir leur soutien (bénévolat ou locaux à moindres coûts). Ainsi, l’importance que les médias accordent aux enjeux communautaires favorise l’intérêt des communautés.

                                                                                                                                                                               

 

 

 

 

 

Lettre d’opinion de la CDC conjointement avec le ROC de l’Estrie concernant l’avenir de nos médias locaux.

 

Les organismes communautaires ont tous un jour ou l’autre interpellé les médias locaux et régionaux. Conférence de presse, publication de lettre d’opinion, promotion d’activités, agenda communautaire, etc. Le rôle de ces médias est essentiel à la vivacité des communautés, au bien-être collectif et ultimement au fonctionnement de notre démocratie.

C’est pourquoi aujourd’hui la CDC de Sherbrooke et le Regroupement des organismes communautaires de l’Estrie en appellent aux organismes et organisations de Sherbrooke et de la région afin de contribuer à la survie et au rayonnement du journal La Tribune et des différents journaux communautaires actifs sur le territoire.

Nos médias locaux et régionaux sont des liants de nos communautés. Ils mettent en valeur les actions citoyennes, ils nous renseignent sur les bons coups et les événements qui ont cours dans les différents milieux, ils contribuent au sentiment d’appartenance envers notre région, notre municipalité, notre quartier. Ils sont le reflet de notre contribution collective et individuelle au développement social, communautaire et économique.

Plus encore et sur la scène politique, nos médias locaux et régionaux constituent des alliés pour la population. Ils rapportent les actions de nos élus.es et ils favorisent la transparence. Ils stimulent également l’implication des citoyens et des citoyennes sur différents enjeux qui les concernent mais susceptibles de passer sous le radar sans l’oeil et la plume des journalistes. À ce sujet et tel que rapporté par madame Marie-Ève Martel, journaliste à La Voix de l’Est, dans son livre « Extinction de voix », une étude américaine publiée en 2018 démontrait que la fermeture de médias locaux a un effet direct sur la valeur des contrats publics octroyés. Voilà de quoi faire sourciller. Voilà de quoi insister pour la survie de ces médias.

Par ce billet, c’est une invitation que nous lançons aujourd’hui. D’abord, n’hésitons pas à activer notre abonnement à l’un ou l’autre de ces médias locaux et régionaux. Les abonnements sont un levier financier indispensable pour ceux-ci. Nous vous invitons également à promouvoir l’importance de ces médias locaux et régionaux auprès des membres de votre entourage et dans nos milieux professionnels respectifs.

Surtout, nous sollicitons les élus.es régionaux et locaux afin qu’ils et elles abordent la question de front et qu’une large réflexion au sujet de l’avenir des médias locaux et régionaux et de la protection de la démocratie s’effectue dans les plus brefs délais.

Nos médias locaux et régionaux comme La Tribune, la Voix de l’Est ou Entrée libre (pour ne nommer que ceux-ci) doivent être protégés à tout prix et sans concession car c’est du tissu social et de la démocratie dont il est question.

Christian Bibeau – Corporation de développement communautaire (CDC) de Sherbrooke
Claudelle Cyr – Regroupement des organismes communautaires (ROC) de l’Estrie

 

Pour joindre Christian : 819 679-6984                                                                                                                                    Pour joindre Claudelle : 819 823-4131

TVRS remercie tous ceux et celles qui ont répondu à son récent sondage.
Ce sondage nous permettra de mieux connaître le profil de nos téléspectateurs, de mesurer leur satisfaction, et aussi de mieux comprendre leurs intérêts et leurs attentes.
Nous pourrons ainsi établir des stratégies à mettre en place afin de proposer à nos téléspectateurs du contenu télévisuel répondant plus précisément à leurs besoins et attentes.

Félicitations à Mme Danielle Ste-Marie qui a gagné le prix de 500 $!

Avec 1,8 milliard de personnes âgées de 10 à 24 ans, le monde n’a jamais compté autant de jeunes qu’aujourd’hui.

Mais 24 millions d’entre eux ne sont pas scolarisés.

Et près d’un enfant sur dix dans le monde vit dans des zones de conflit.

L’instabilité politique, les défis du marché du travail et un accès limité à la participation politique et civique ont conduit à un isolement croissant des jeunes dans les sociétés.

𝗖𝗼𝗻𝗻𝗮𝗶𝘀𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗺𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗶 œ𝘂𝘃𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂𝗽𝗿𝗲̀𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗷𝗲𝘂𝗻𝗲𝘀? 𝗘𝗻 𝘃𝗼𝗶𝗰𝗶 𝗾𝘂𝗲𝗹𝗾𝘂𝗲𝘀-𝘂𝗻𝘀 𝗱𝗲 𝗹’𝗮𝗴𝗴𝗹𝗼𝗺𝗲́𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗟𝗼𝗻𝗴𝘂𝗲𝘂𝗶𝗹.

Carrefour jeunesse-emploi Saint-Hubert (CJESH)
CIJAd-CJE de Laporte
Maison Des Jeunes Laporteouverteadé
La Maison des Jeunes de Longueuil
MDJ Brossard
Maison des Jeunes St-Bruno
Mdj de Boucherville
Mini Kekpart

🅹🅾🆄🆁🅽é🅴 🅸🅽🆃🅴🆁🅽🅰🆃🅸🅾🅽🅰🅻🅴 🅳🅴 🅻🅰 🅹🅴🆄🅽🅴🆂🆂🅴Avec 1,8 milliard de personnes âgées de 10 à 24 ans, le monde n'a jamais compté autant de jeunes qu'aujourd'hui. Mais 24 millions d'entre eux ne sont pas scolarisés. Et près d'un enfant sur dix dans le monde vit dans des zones de conflit. L'instabilité politique, les défis du marché du travail et un accès limité à la participation politique et civique ont conduit à un isolement croissant des jeunes dans les sociétés.𝗖𝗼𝗻𝗻𝗮𝗶𝘀𝘀𝗲𝘇-𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗼𝗿𝗴𝗮𝗻𝗶𝘀𝗺𝗲𝘀 𝗾𝘂𝗶 œ𝘂𝘃𝗿𝗲𝗻𝘁 𝗮𝘂𝗽𝗿𝗲̀𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗷𝗲𝘂𝗻𝗲𝘀? 𝗘𝗻 𝘃𝗼𝗶𝗰𝗶 𝗾𝘂𝗲𝗹𝗾𝘂𝗲𝘀-𝘂𝗻𝘀 𝗱𝗲 𝗹'𝗮𝗴𝗴𝗹𝗼𝗺𝗲́𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗟𝗼𝗻𝗴𝘂𝗲𝘂𝗶𝗹.Carrefour jeunesse-emploi Saint-Hubert (CJESH)CIJAd-CJE de LaporteMaison Des Jeunes LaporteouverteadéLa Maison des Jeunes de LongueuilMDJ BrossardMaison des Jeunes St-BrunoMdj de BouchervilleMini Kekpart

Posted by CDC de l'agglomération de Longueuil on Tuesday, July 30, 2019

 

Source : Info-Pôle Août 2019

Le FARR a pour objectif de financer des projets de développement alignés sur les priorités de la région. Les entreprises d’économie sociale, à l’exception des entreprises du secteur financier, sont admissibles (OBNL ou coopérative). L’aide financière maximale est de 80% du coût du projet.

L’appel de projets se déroulera du 15 août 2019 au 27 septembre 2019.

 

Je veux en savoir plus