Grande manifestation de la semaine de la terre

Hier avait lieu le Jour de la terre et plusieurs activités/rassemblements/marches avaient lieu pour souligner cette journée. D’autres activités auront lieu toute la semaine et une Grande manifestation aura lieu samedi prochain pour clôturer la Semaine de la Terre. Cette manifestation aura lieu à Montréal, nous vous invitons à y participer.

Trois points de départ pour marquer l’imaginaire. Choisissez le vôtre!

– Place des Festivals, au coin des rues Sainte-Catherine et Jeanne-Mance
– Parc Laurier, au coin des rues Christophe-Colomb et Laurier
– Parc Lafontaine, au coin de la rue Rachel et de l’avenue du Parc Lafontaine

Et convergeons toutes et tous sur le mont Royal! Nous visons une participation sans précédent. Soyez-y!

La Grande Manifestation viendra clôturer la Semaine de la Terre, qui offrira toutes sortes d’occasions pour faire circuler le message de l’urgence d’agir.
https://www.facebook.com/events/2260559104004311/

Pourquoi manifester le 27 avril
Encore trop peu de citoyennes et citoyens ont pris conscience de l’ampleur du défi auquel nous faisons face et du peu de temps que nous avons pour renverser la vapeur. Le temps est compté.

Une crise qui touche tout le monde
Dans tous les milieux, la crise climatique aura des impacts qui, si nous ne faisons rien pour les mitiger, viendront mettre un terme au monde comme nous le connaissons. Pourtant, nos gouvernements continuent d’opposer les travailleuses et les travailleurs à la lutte écologiste en brandissant le spectre de la perte d’emplois ou la nécessité d’en créer à court terme. Mais il n’y a pas de travail sur une planète morte. Pas plus qu’il n’y a d’écoles, de garderies, de soins, d’avenir… Alors que les dérèglements climatiques constituent une menace réelle et immédiate, nous devons revoir les bases mêmes de notre système pour assurer notre survie.

Une mobilisation toujours plus grande
Depuis l’automne, le mouvement initié par La Planète s’invite au Parlement ne cesse de grandir. Il fait écho à une myriade d’initiatives un peu partout à travers le monde. Inspirés par Greta Thunberg, les jeunes nous ont récemment montré qu’ils sont inquiets pour leur avenir. Et pour cause. Nous leur devons de rester à leurs côtés et de faire grandir ce mouvement pour que nos gouvernements se mettent au travail. Il en va de notre survie et de celle de nos enfants.

Pour des cibles audacieuses
Alors même que les scientifiques nous indiquent que nous fonçons vers l’un des pires scénarios envisagés et que les cibles fixées à l’arraché dans l’Accord de Paris s’avèrent largement insuffisantes pour l’éviter, il est temps que nos gouvernements regardent la vérité en face. Il faut hausser ces cibles de façon draconienne et, surtout, se doter de moyens radicaux. L’objectif? 50 % de réduction des GES en 2030 et zéro émission en 2050. Cette « transition énergétique » doit par ailleurs être porteuse de justice sociale et de rêve. Nous demandons que nos gouvernements cessent de protéger les intérêts des plus riches pour se mettre à protéger le climat.

Le 27 avril, un pas vers une Planète en grève
Notre rapport de force atteindra son paroxysme lorsque nous réussirons à « arrêter » le système. Réussir à mettre la Planète en grève (#EarthStrike) à l’automne représentera un premier pas en ce sens et c’est avec l’aide des travailleuses et travailleurs du Québec que nous le franchirons. En attendant, le 27 avril s’inscrira comme un jalon important de l’histoire à venir.

Retour sur la rencontre régionale sur la lutte à l’Itinérance

Le 4 avril dernier a eu lieu la rencontre régionale sur la lutte à l’Itinérance organisée par la TROC-Montérégie, en collaboration avec la TIRS. Lors de cette rencontre, nous avons eu le privilège d’accueillir M. Michel Simard pour nous entretenir de l’approche intégrative en matière de lutte à l’itinérance.

En après-midi, les membres ont adopté des principes directeurs en itinérance en Montérégie. Ces principes directeurs seront soumis aux décideurs et faciliteront l’adoption d’action collective cohérente en Montérégie.

Voici les principes adoptés, en lien avec les trois postulats de départ :

1er Postulat de base

L’approche d’accompagnement et de soutien doit être assurée afin de contrer l’itinérance et agir en prévention. Les services sont déployés de la réponse aux besoins physiologiques et psychologiques jusqu’au soutien et à l’accompagnement attentionnés des personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir, toujours en visant un objectif de sortie de l’itinérance.

Proposition 1.1 Assurer la mise en place de services d’accompagnement sur tout le territoire de la Montérégie (Point de services à Saint-Hyacinthe, Saint-Jean, Longueuil, Valleyfield, Sorel et Châteauguay) allant du repérage des personnes itinérantes ou à risque de le devenir jusqu’à leur installation en logement.

Proposition 1. 2  Que l’accompagnement comprenne l’évaluation :

  • de la réalité globale des personnes en situation d’itinérance ou à risque ;
  • des éléments qui fragilisent le maintien en logement.

Proposition 1.3 Que l’accompagnement se traduise concrètement par :

  • Du soutien à la recherche d’un logement ;
  • Des visites de logement avec la personne ;
  • L’organisation du logement ;
  • La mise en place de mesures pour assurer le maintien harmonieux en logement à long terme ;
  • Les démarches en lien avec l’obtention de pièces d’identités, d’un revenu et d’accès aux services de santé et de services sociaux.

Proposition 1.4     Que les services d’accompagnement et de soutien soient donnés dans une perspective d’accompagnement « inconditionnel », c’est-à-dire qu’une personne ayant des problèmes de santé mentale, de dépendances, judiciaires, etc. puisse recevoir des services.

2ième Postulat de base

Agir avec une personne en situation d’itinérance ou à risque de le devenir implique des actions avec la personne dans son quotidien, proche de ses espaces de vie et de socialisation, plutôt que de l’obliger à venir sur le territoire de l’organisme qui offre des services.

Proposition 2.1 Que des ressources d’aide, d’accompagnement, d’hébergement d’urgence ou temporaire soient offertes sur l’ensemble du territoire de la Montérégie :

  • Longueuil : jeunes et adultes
  • Saint-Hyacinthe : jeunes et adultes
  • Valleyfield : jeunes et adultes
  • Saint-Jean : jeunes et adultes
  • Châteauguay : jeunes et adultes
  • Sorel : jeunes et adultes

Proposition 2.2 Que le financement des ressources d’aide, d’accompagnement, d’hébergement d’urgence ou temporaire existantes sur le territoire de la Montérégie soit consolidé.

3ième Postulat de base

Reconnaître la diversité des visages, des parcours et des réponses est un incontournable et doit être pris en compte afin de faire face aux situations souvent marquées par la toxicomanie et des problèmes de santé mentale. Cette diversité demande flexibilité et ressources.

Proposition 3.1 Que les services offerts reconnaissent la diversité des visages, des parcours et des réponses à apporter dans la lutte à l’itinérance en faisant preuve de flexibilité et d’ouverture.

Proposition 3.2 Que les services soient disponibles et ouverts aux personnes :

  • Vivant des problèmes chroniques et épisodiques et situationnels ;
  • Vivant tout autre problème ou parcours qui demande une ouverture accrue.

Proposition 3.3 Que les ressources d’aide soient pourvues d’un personnelformé et en nombre suffisant, celui établi selon l’offre de service par l’organisme porteur pour répondre aux besoins plus complexes.

Autres propositions

– Que le comité soit mandaté pour bonifier la proposition 3.3 en consultant les membres sur leurs besoins en terme de personnel. Elle sera modifiée et déposée au plus tard à l’assemblée générale annuelle de la TROC-M.

– Que la nomination des délégués au comité intersectoriel régional soit votée à l’assemblée générale annuelle de la TROC-M.

– Que le développement des services en itinérance soit fait dans le respect des ressources existantes et de leurs missions dans un processus de concertation.

Tournée Travailler dans le communautaire : Entre fierté et précarité

La TROC-Montérégie poursuit actuellement sa tournée de sensibilisation sur les conditions de travail Travailler dans le communautaire : Entre fierté et précarité.

Ces rencontres sont l’occasion de discuter entre nous de la question des conditions de travail dans le communautaire, en se donnant l’heure juste sur la situation actuelle et en s’informant sur des moyens pour améliorer les conditions de travail des travailleuses et travailleurs du communautaire.

Dejà 4 rencontres ont eu lieu et 3 autres rencontres sont prévues. Des rencontres pourraient s’ajouter selon la demande. Il est d’ailleurs encore possible de s’inscrire aux rencontre à venir.

Haut-St-Laurent : 30 avril 9h30 à midi
Longueuil : 1er mai 9h30 à midi

S’inscrire

Longueuil prend des mesures pour favoriser les achats de la Ville auprès d’entreprises d’économie sociale

En adoptant sa nouvelle Politique d’approvisionnement responsable, Longueuil se dote de moyens concrets pour que soit davantage prise en compte l’offre de services des entreprises d’économie sociale sur le territoire dans son processus et ses démarches d’acquisition. La Ville considère en effet qu’il est important de soutenir cette branche de l’économie qui concilie activités économiques et équité sociale.

En vertu de cette politique adoptée aujourd’hui par le comité exécutif, la Ville peut désormais octroyer un contrat à une entreprise d’économie sociale située sur le territoire de l’agglomération même si celle-ci n’a pas fourni le plus bas prix, à condition que, à qualité équivalente, son offre n’excède pas 5 % de plus que le meilleur prix soumis par tout autre fournisseur, et ce, pour des dépenses de moins de 10 000 $.

« En adoptant cette Politique d’approvisionnement responsable, nous réitérons notre engagement envers l’essor et l’avenir de notre communauté. Les entreprises d’économie sociale sont des partenaires d’affaires importants et précieux; en les soutenant, nous contribuons à l’amélioration du bien-être de leurs membres, nous aidons à la création d’emplois durables et de qualité, et nous engendrons un impact social significatif dans notre collectivité », a commenté la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.

Rappelons qu’en mars 2013, Longueuil a été la première grande municipalité à signer la Déclaration d’engagement à l’achat public auprès des entreprises collectives. En adhérant à cette déclarationats municipaux. Pour en connaître davantage sur l’économie sociale dans la région, visitez economiesocialelongueuil.ca.

La planète s’invite dans le communautaire

Aux membres et aux alliés du RQ-ACA,

Voici le communiqué de presse de la Planète s’invite dans le communautaire que vous pouvez maintenant partager largement dans vos réseaux. En 5 jours seulement, nous avons recueilli plus de 350 signatures en provenance de tout le Québec! Bravo pour votre travail de mobilisation! Et ce n’est que le début!

Télécharger la liste des signataires : https://bit.ly/2v2B7d6

Que pouvez-vous faire maintenant?

    • Vous n’avez pas encore signé le communiqué? Il est encore temps de donner votre appui :  https://bit.ly/2I6Lhlr
  • Envoyer le communiqué à vos membres par courriel

 

COMMUNIQUÉ

17 avril 2019

LA PLANÈTE S’INVITE DANS LE COMMUNAUTAIRE

PLUS DE 350 ORGANISMES COMMUNAUTAIRES RÉPONDENT À L’APPEL DU MOUVEMENT MONDIAL DE GRÈVE POUR LA PLANÈTE

« Et ce n’est que le début puisque nous avons recueilli ces signatures en seulement cinq jours, souligne Caroline Toupin du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA). Si les organismes communautaires se sentent interpellé, c’est parce que la crise climatique et celle de la biodiversité vont toucher prioritairement les populations vivant des injustices, c’est-à-dire celles avec qui ils travaillent au quotidien », poursuit-elle. Le droit à la santé, à l’alimentation, au logement, à un revenu décent, à un environnement sain sont menacés plus que jamais. Dans un contexte de crise écologique sans précédent, les enjeux de pauvreté, d’écologie et de démocratie sont inévitablement liés et les luttes visant l’amélioration des conditions de vie, l’avancement et le respect des droits humains devront tenir compte de la lutte écologiste.

Lire la suite

Télécharger la liste des signataires : https://bit.ly/2v2B7d6

Pour information et pour communiquer avec nos porte-paroles : 

Caroline Toupin, Coordonnatrice, RQ-ACA, 514-260-3786

Maude Prud’homme, Déléguée à la transition, RQGE, 581-886-3523

Gabriel Dumas, Co-coordonnateur, MÉPACQ, 514-843-3236

L’entraide pour hommes déménage! de nouveaux locaux à Longueuil

Longueuil, le 22 MARS 2019L’organisme d’action communautaire autonome Entraide pour Hommes est très heureux de vous annoncer qu’il emménagera dans de nouveaux locaux au début avril. Dès le 4 avril 2019, l’Entraide pour Hommes accueillera les hommes de la région du grand Longueuil au 1078, rue Ste-Hélène, dans le quartier Notre-Dame-de-la-Garde à Longueuil.

Déménagement

L’Entraide pour Hommes a fixé le déménagement au mardi 2 avril, ce qui permettra à l’équipe de travail d’être prête à accueillir les hommes en difficulté ou en situation de violence conjugale et familiale dès le jeudi 4 avril.

Comme le présent bail arrivait à échéance, le conseil d’administration et la direction générale ont saisi l’opportunité pour évaluer les différentes options qui se présentaient à eux.

L’évolution des services offerts par l’organisme au fil des années, la hausse constante de la demande d’aide de la part des hommes du grand Longueuil et la nécessité de demeurer accessible tout en prenant part au dynamisme de la vie communautaire longueuilloise ont mené à la décision de s’implanter dans le quartier Notre-Dame-de-la-Garde.

Nouveaux locaux et numéro sans frais

Les participants seront accueillis dès le jeudi 4 avril dans leurs nouveaux locaux situés au 1078, rue Sainte-Hélène. De plus, étant donné que l’organisme offre également des services à Beloeil et Saint-Hyacinthe, un nouveau numéro sans frais sera mis à la disposition des hommes afin de faciliter la prise de rendez-vous. Ce numéro, en vigueur dès le 4 avril, est le 1 833-651-4447.

L’Entraide pour Hommes

L’Entraide pour Hommes est un organisme d’action communautaire autonome établi en Montérégie depuis 1993. Il offre des services de prévention, d’intervention et de référence auprès des hommes en difficulté ou en situation de violence conjugale et familiale. L’an dernier, ce sont 863 hommes qui ont fait une demande. Pour de plus amples renseignements : www.entraidepourhommes.org.

Maintien de l’équité salariale

Vous êtes une organisation de 10 employés et plus du secteur d’emploi de l’économie sociale et de l’action communautaire? La loi provinciale sur l’équité salariale sera mise à jour en mai 2019.

Pour être à l’affût des obligations et des tendances en équité salariale, le CSMO-ÉSAC est fier de s’allier au Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail (CIAFT) pour vous présenter une formation sur l’équité salariale.

Cette formation vise à :

  • Être outillé-e pour la réalisation d’un exercice de maintien de l’équité salariale (révision exigée à tous les 5 ans)
  • Explorer les objectifs d’une démarche d’équité salariale
  • Déterminer la situation de votre organisation et ses obligations au regard de la loi
  • Identifier les catégories d’emploi de votre organisation
  • Évaluer les postes selon une méthode facile et adaptable à vos besoins
  • Rédiger les affichages obligatoires

Nous vous invitons à venir en paire (1 membre de la direction et 1 employé-e) pour intégrer plus facilement les concepts de la formation.

2 dates

Québec – 24 avril \ 8h30 à 15h30
Maison de la coopération et l’économie solidaire de Québec
155 Charest Est, Québec, QC, G1K 3G6

Pour s’inscrire : Formation-equite-salariale-quebec

Montréal – 1er Mai \ 8h30 à 15h30
Centre St-Pierre
1212 Rue Panet, Montréal, QC, H2L 2Y7

Pour s’inscrire : Formation-equite-salariale-montreal

Les inscriptions se terminent le 12 avril 2019.

En savoir +

Lire la fiche détaillée

Vous avez des questions?
Communiquez avec Mariloue Daudier
514-259-7714 poste 507
Sans frais : 1 866-259-7714 poste 507.

Frais d’inscription
70$/participant (inclut un dîner)

*Remboursement de 50% des frais d’hébergement et de transport possible. Certaines conditions s’appliquent et nombre limité.

Inscription à la journée bilan pour les antennes régionales et regroupements provinciaux

Invitation d’Engagez-vous : 

C’est maintenant le temps pour les antennes régionales et les regroupements provinciaux de s’inscrire à la journée bilan d’Engagez-vous pour le communautaire. Celle-ci aura lieu le 25 avril prochain à la Casa d’Italia (184 rue Jean-Talon Est, Montréal). On vous prépare une belle journée à partir de tous vos bilans ainsi qu’un 5 à 7 après.

 

Vous trouverez le formulaire d’inscription ici. Merci de le remplir d’ici le 15 avril pour nous aider à coordonner le tout. https://forms.gle/eowLA4Z8TK9roMUj8

 

Nous demandons des frais d’inscription de 15$ par personne afin de couvrir le coût du repas. De même, afin de favoriser la participation des régions éloignées, nous proposons un frais de solidarité de 50$ par personne pour les regroupements et régions ne nécessitant pas d’hébergement (soit dans un rayon d’environ 200km de Montréal). Le tout est payable au RQ-ACA.

 

Si l’argent est un problème, écrivez-nous. Nous préférons vous avoir avec nous que de ne pas vous avoir avec nous!

 

Pour la journée, nous regardons les options pour permettre la visioconférence pour les antennes qui ne pourraient se déplacer. Cependant, nous ne savons pas si nous pourrons mettre en place un système efficace, ce pour quoi nous encourageons votre présence physique lorsque possible.

 

Bien hâte de vous entendre le 25!

http://engagezvousaca.org/

 

Le COCO d’Engagez-vous

Membres du comité de coordination

Coalition des Tables régionales d’organismes communautaires (CTROC)

Fédération des centres d’action bénévole du Québec (FCABQ)

Fédération des associations de familles monoparentales et recomposées du Québec (FAFMRQ)

Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ)

Regroupement des auberges du coeur du Québec (RACQ)

Regroupement des groupes populaires en alphabétisation du Québec (RGPAQ)

Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA)

Table des regroupements provinciaux d’organismes communautaires et bénévoles (TRPOCB)

Table nationale des corporations de développement communautaire (TNCDC)

Semaine de l’action bénévole 2019

COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

1 avril 2019

SEMAINE DE L’ACTION BÉNÉVOLE 2019

Le Centre d’action bénévole (CAB) Les p’tits bonheurs tient à remercier chaleureusement les  200 bénévoles rattachés au Centre qui osent quotidiennement à bénévoler!

 

Le CAB Les p’tits bonheurs offre plus d’une vingtaine de services à la communauté montarvilloise. Chaque bénévole impliqué dans un service, donne de son temps afin d’offrir des services d’aide et d’entraide de qualité et à valeur humaine.

 

L’implication des bénévoles est vitale et plus que jamais au cœur de l’offre de services aux citoyens. L’an passé ce sont 236 bénévoles inscrits au CAB qui ont offert plus de 34 000 heures de bénévolat !!!!

 

Vous avez envie de bénévoler vous aussi?

Consulter notre site www.cabstbruno.org et nos réseaux sociaux pour plus de détails.

infocab.petitsbonheurs@cabstbruno.org

www.cabstbruno.org