SOURCE : Infolettre du Pôle de l’économie sociale de l’agglomération de Longueuil 

Les trois pôles d’économie sociale de la Montérégie s’unissent pour la 2e année pour offrir des Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC), un programme concerté d’appel de projets mobilisateur qui vise à soutenir l’émergence, le développement et le rayonnement des entreprises et projets d’économie sociale dans toute la Montérégie.

200 000$ en bourses
Maximum de 10 000$ par projet

Des questions?
Écrivez-nous: info@economiesocialelongueuil.ca

Découvrez le détail de ces bourses!

SOURCE : AQOCI

L’énorme déflagration, qui a eu lieu mardi 4 août, dans un entrepôt du port de Beyrouth, au Liban, a fait au moins 158 morts, 6 000 blessés, des dizaines de disparus et des centaines de milliers de sans-abri. En outre, 21 personnes sont toujours portées disparues.

Des milliers de personnes ont maintenant besoin de secours, notamment sous forme d’abri, d’eau potable et de soins de santé.

Des organismes membres de l’AQOCI se mobilisent pour apporter un soutien à ces populations. Ces organismes ont développé une expertise dans l’aide humanitaire et l’appui à la reconstruction. Pour en savoir plus à ce sujet, nous vous invitons à consulter leur site Internet et à lire leur communiqué (voir hyperliens ci-dessous).

 

 

 

Source : Gouvernement du Canada

 

L’appel de mises en candidature est maintenant ouvert pour les Prix pour le bénévolat de 2020

L’appel de mises en candidature pour les Prix pour le bénévolat du Canada (PBC) sera ouvert du 6 août au 30 septembre 2020. Vous avez maintenant la chance de souligner l’impact que les remarquables bénévoles, organismes sans but lucratif, entreprises sociales et entreprises à responsabilité sociale créent dans leur collectivité, surtout maintenant en cette période particulièrement difficile au Canada.

Nous jouons tous un rôle dans la reconnaissance des bénévoles ! En présentant la candidature d’une personne ou d’un organisme aux PBC, vous contribuez à faire connaître le rôle crucial que jouent les bénévoles dans le renforcement des collectivités du Canada.

Les Prix pour le bénévolat du Canada est un programme complet de reconnaissance des bénévoles

Récemment, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social a annoncé les lauréats des prix 2019 et les organismes qu’ils ont choisis pour recevoir une subvention. Vous pouvez consulter la liste complète ici.

En plus de recevoir un prix du gouvernement du Canada lors de la cérémonie, les lauréats des PBC ont accès aux possibilités ci-dessous.

Des possibilités de financement – les lauréats peuvent choisir un organisme sans but lucratif pour qu’ils puissent recevoir des subventions de 10,000 dollars (prix national) ou de 5,000 dollars (prix régionaux).

Des possibilités d’apprentissage – les lauréats participent à un forum sur des pratiques exemplaires lors duquel ils peuvent partager des pratiques exemplaires avec d’autres leaders du secteur.

Des possibilités de réseautage – les lauréats deviennent membres de la communauté des anciens lauréats des PBC.

Vingt-et-un candidats sont sélectionnés pour recevoir un prix

Un prix national

  • Prix Thérèse Casgrain pour l’engagement de toute une vie : pour les personnes qui font preuve de réalisations exceptionnelles en consacrant 20 ans de leur vie au bénévolat

Quatre catégories de prix régionaux dans cinq régions :

  • Leader émergent : des jeunes bénévoles âgés de 18 à 30 ans qui ont fait preuve de leadership communautaire
  • Leadership communautaire : des bénévoles ou des groupes de bénévoles qui ont assumé un rôle de leader dans l’élaboration de solutions à des problèmes sociaux dans leurs collectivités.
  • Leadership d’entreprise : des entreprises qui font preuve de responsabilité sociale dans leurs pratiques, ainsi que les entreprises sociales à but lucratif et sans but lucratif vouées à la création d’avantages sociaux, culturels et environnementaux dans leurs collectivités
  • Innovation sociale : reconnaissance des contributions des organismes sans but lucratif, y compris les entreprises sociales sans but lucratif qui trouvent et utilisent des approches novatrices afin de régler les problèmes sociaux au sein de leur collectivité.

Nous participons tous à la reconnaissance des bénévoles du Canada!

Connaissez-vous quelqu’un ou un organisme qui fait une différence dans votre collectivité? Proposez leur candidature pour qu’ils puissent recevoir un prix des PBC et que leurs efforts soient soulignés.

Nous vous remercions de nous aider à reconnaître les incroyables efforts des personnes et des organismes qui ont un impact dans les collectivités à travers le pays. Veuillez répandre le message en le partageant avec vos réseaux.

Pour de plus amples renseignements et pour appendre davantage au sujet du processus de mise en candidature, cliquez sur le lien suivant, ou communiquez avec nous au 1-877-825-0434 ou à Info-cva-pbc@hrsdc-rhdcc.gc.ca.

Si vous possédez un compte sur les médias sociaux, suivez nos comptes Twitter @ESDC_GC ou Facebook @ESDC.GC ur obtenir les dernières nouvelles sur les PBC. Aimez ou partagez nos publications! Nous vous encourageons à partager nos publications tout au long de cet appel.

 

Une nouvelle édition du Guide du citoyen est maintenant disponible en ligne:

Si vous souhaitez en recevoir une copie, communiquez avec le bureau de l’arrondissement de Saint-Hubert au 450 463-7100 au poste 3041.

Dans le contexte actuel (télétravail), vous aurez accès à notre boîte vocale. Indiquez-nous votre nom et votre adresse; il nous fera plaisir de vous en faire parvenir une copie.

Source : CISSS de la Montérégie-Centre

Extrait d’une communication du Ministère concernant le port du masque dans les organismes communautaires :

<< Dans le cadre de la pandémie à coronavirus, le gouvernement du Québec a mis en place différentes mesures afin de protéger la population. Le décret 810-2020 du 15 juillet 2020 portant sur le port du masque constitue une mesure de protection à laquelle les organismes communautaires sont assujettis.

En effet, les organismes communautaires qui accueillent la population sont des lieux publics fermés qui, selon leur mission, peuvent être considérés comme :

− une entreprise de services;

− un lieu où sont offerts des activités ou services culturels ou de divertissement;

− un lieu où sont pratiquées des activités sportives ou récréatives.

À ce titre, l’obligation du port du masque est applicable dans la plupart des organismes communautaires sous réserve des exceptions mentionnées dans ce décret et dans un avis du Directeur national de la santé publique, notamment :

− avoir moins de 12 ans;

− avoir une condition médicale qui l’empêche;

− être atteint d’un trouble cognitif, d’une déficience intellectuelle ou d’un trouble du spectre de l’autisme;

− avoir un problème de toxicomanie ou un problème de santé mentale sévère;

− être assis à une distance de deux mètres d’une personne qui ne partage pas une même résidence ou qui offre un service ou un soutien.

Par ailleurs, un organisme communautaire d’hébergement est considéré comme un lieu résidentiel donc l’obligation de porter un couvre-visage ne s’applique pas. Nous recommandons toutefois que le couvre-visage soit porté dans les espaces communs notamment un hall d’entrée, une aire d’accueil ou un ascenseur.

Enfin, tous les travailleurs et bénévoles dans les organismes communautaires qui accueillent le public sont soumis aux règles applicables en matière de santé et de sécurité du travail.

La CNESST précise que, lorsque les principes de distanciation physique ne peuvent être respectés, un masque de procédure et une protection oculaire (lunettes de protection ou visière recouvrant le visage jusqu’au menton) sont fournis par l’employeur au personnel qui exécute une tâche nécessitant d’être à moins de 2 mètres d’une autre personne et en l’absence de barrières physiques.

Nous vous rappelons qu’en vertu de ce décret, un organisme communautaire qui ne ferait pas respecter le port du masque est passible d’une amende de 400 $ à 6 000 $. >>

 

Pour tout ce qui relève de la COVID-19 (questions, cas positifs, accompagnement, soutien, etc.), les organismes communautaires peuvent écrire à l’adresse courriel : organismescommunautaires.covid.cisssmc16@ssss.gouv.qc.ca

Communiqué de presse 
Pour diffusion immédiate

 

Boucherville, le 29 juillet 2020 — Le Centre d’action bénévole de Boucherville (CABB) souhaite rappeler aux Bouchervillois qu’il offre des services gratuits d’aide, d’écoute et de références. Le CABB compte trois intervenants professionnels parmi ses employés. Ces derniers sont disponibles pour aider tous les citoyens de Boucherville, peu importe leur âge et leur situation financière.

Que ce soit pour mieux vivre un changement, l’isolement, la solitude, l’insécurité, une perte d’emploi, la maladie d’un proche, la perte d’autonomie, des difficultés familiales et plus encore, trois intervenants sont disponibles au bout du fil pour vous soutenir et vous aider à trouver des pistes de solution. Ce service s’adresse à tous les Bouchervillois et est tout à fait gratuit.

Vous pouvez contacter un intervenant en composant le 450 655-9081. N’hésitez pas à vous confier à eux! Un appel peut tout changer.

Grâce à son réseau de bénévoles, le CABB offre plusieurs services aux Bouchervillois de tous âges vivant des difficultés temporaires ou permanentes. Les aînés, les familles, les proches aidants et les personnes en convalescence à la suite d’une maladie, d’une blessure ou d’une chirurgie sont particulièrement visés. Le CABB recrute également des bénévoles et réalise des jumelages entre les organismes communautaires et les entreprises désireuses de s’impliquer dans la communauté par le biais du bénévolat.

 

— 30 —

Mireille Lallier
Conseillère aux communications et aux relations publiques
Téléphone : 450 655-9081, poste 254
Courriel : info@cabboucherville.ca

 

COVID-19_Carton_Intervenants_4x6po_200706 (1)

 

COVID-19_Carton_Intervenants_29 juillet 2020 (1)

 

 

Faites-vous dépister pour la COVID-19 :

L’unité mobile sera à Longueuil     

Le CISSS de la Montérégie-Est invite les personnes qui ont des symptômes de la COVID-19 ou qui ont été en contact avec une personne malade à aller passer un test de dépistage aux dates et aux endroits suivants :

Dates : 6 et 7 août 2020

Heure : Sans rendez-vous : entre 10 h et 15 h

Gratuit et confidentiel

C’est l’été, prévoyez casquette, bouteille d’eau
et parapluie, selon la météo.

Lieu :
Le Repas du Passant
700, boulevard Sainte-Foy, Longueuil

 

Qui peut être testé?
Ce dépistage s’adresse aux gens qui ont été en contact avec une personne ayant reçu un diagnostic de la COVID-19 ou à toute personne qui présente l’un des symptômes de la maladie, soit :

 Fièvre
 Difficultés respiratoires
 Apparition ou aggravation récente de la toux
 Perte soudaine de l’odorat sans congestion nasale avec ou sans perte de goût
 Douleurs musculaires, mal de tête, fatigue intense ou perte d’appétit importante
 Mal de gorge
 Diarrhée.

**À noter que de 10 h à midi, la priorité est donnée aux personnes âgées qui se présenteront
à la clinique de dépistage.

affiche clinique depistage Repas du passant 6-7 aout (1)

La fin de session parlementaire fut agitée à Québec et la belle collaboration que nous avions pu observer en temps de crise, a rapidement éclaté avec le projet de loi 61 et l’accumulation des cafouillages dans le monde de la santé et de l’éducation. L’annonce d’une nouvelle session parlementaire à l’automne a fait courir la rumeur que le projet de loi 39 sur la réforme du mode de scrutin pourrait «mourir au feuilleton», et donc ne pas être reconduit à l’agenda des travaux parlementaires de la rentrée.

Dans le contexte actuel, où la lutte contre la pandémie a chamboulé bien des priorités, il est important de ramener la discussion autour de la réforme du mode de scrutin dans l’espace public et médiatique, afin d’éviter que le gouvernement ne se défile en prétextant un manque d’intérêt de la population.

C’est dans ce but que nous lançons l’opération de lettre ouverte : Des propositions concrètes pour l’avenir. Voici le texte de la lettre ouverte avec une série de premiers signataires.

 

Lettre ouverte:

«DES PROPOSITIONS CONCRÈTES POUR L’AVENIR : LA RÉFORME ÉLECTORALE POUR NE PAS RETOURNER À L’ANORMAL

Le constat est unanime. La profonde crise qui nous frappe actuellement doit être une occasion de bâtir le Québec de demain sur de nouvelles bases, sociale, économique et démocratique. Parmi les chantiers à entreprendre ou à poursuivre, la réforme du mode de scrutin tient une place importante.

Il y a toujours eu un déficit démocratique important au Québec avec le mode de scrutin majoritaire uninominal à un tour qui est le nôtre depuis 1792. Celui-ci présente en effet un taux de distorsion électorale parmi les plus élevés du monde démocratique. Les grands partis sont presque toujours surreprésentés au regard des votes exprimés, et les autres le sont injustement moins malgré des appuis électoraux significatifs. Cela fait que, lors des élections de 2018, avec 37 % des suffrages, la CAQ a remporté 59 % des sièges à l’Assemblée nationale pouvant ainsi imposer ses politiques sans concessions. Pire, il est arrivé à quelques reprises, que le parti qui a obtenu le plus de votes se retrouve tout de même dans l’opposition puisque c’est le nombre de sièges qui compte. C’est à cause de ce type de défaillance démocratique que la majorité des États ont abandonné totalement ou partiellement le système électoral britannique pour le remplacer par un scrutin plus proportionnel.

Nous sommes à la veille de corriger cette injustice au Québec. Le projet de loi 39 établissant un nouveau mode de scrutin a été déposé par le gouvernement le 25 septembre 2019. Des consultations publiques ont été organisées fin janvier et début février de cette année afin de permettre aux groupes de la société civile et à toutes les expertises d’être entendus.

L’analyse exhaustive de ces consultations fait ressortir neuf propositions de bonification du projet de loi 39 qui font consensus et qui devraient donc guider la suite du travail parlementaire. Nous, soussignés, appuyons ces propositions et souhaitons qu’elles contribuent à faire aboutir positivement cette essentielle réforme qui fera avancer la démocratie au Québec : 

  1. ÉGALITÉ : Assurer une perception positive des deux catégories de députés créées par le projet de loi 39 (de circonscription et de région) en spécifiant dans la Loi sur l’Assemblée nationale que toutes et tous ont des droits et privilèges égaux et en clarifiant le rôle de la députation de région tout en évitant une spécialisation excessive.
  2. PRIME AUX VAINQUEURS : Établir une méthode de calcul plus juste pour l’attribution des sièges de région, en comptabilisant l’ensemble des sièges de circonscription remportés par chacun des partis et non la moitié.
  3. PROXIMITÉ : Garantir la relation de proximité avec l’électorat en augmentant le budget de fonctionnement des députées et députés pour faire face à l’accroissement du territoire électoral à couvrir et en majorant les dépenses électorales pour les régions éloignées disposant d’un vaste territoire.
  4. PARITÉ :Inscrire clairement l’exigence de parité dans la loi par des mesures concrètes et structurantes de mise en œuvre, notamment en obligeant les partis politiques à déposer des listes régionales paritaires avec alternance femmes-hommes et à présenter un nombre global de candidatures féminines pour les sièges de circonscription qui respecte la zone paritaire. 
  5. JEUNES ET DIVERSITÉ : Inscrire clairement l’objectif de représentation des jeunes et de la diversité dans les articles de la loi et prévoir des mesures concrètes afin d’assurer une représentation équitable des personnes de moins de 35 ans et des personnes racisées et/ou immigrantes.
  6. PREMIÈRES NATIONS : Consulter les communautés autochtones afin de connaître leurs demandes en matière de représentation à l’Assemblée nationale et s’assurer que les modalités du mode de scrutin choisi permettent d’en tenir compte par la suite.
  7. STABILITÉ : Garantir la stabilité gouvernementale grâce à la mise en place de mesures législatives afin d’encadrer les motions de censure à l’encontre du gouvernement.
  8. SEUIL :Favoriser l’expression du pluralisme politique en abaissant le seuil national minimal pour pouvoir obtenir des sièges de région.
  9. DOUBLE CANDIDATURE : Reconnaitre le libre-choix des partis à présenter des candidatures à la fois dans une circonscription et sur une liste régionale.

S’il y a une seule leçon que nous devons retenir de la profonde crise que nous traversons, c’est qu’ensemble et dans la collaboration, nous sommes plus forts. L’unité qui s’est créée ces derniers mois autour de l’objectif de limiter la propagation de la Covid-19 a donné à la population un avant-goût du travail de collaboration entre les partis à l’Assemblée nationale. Et elle a apprécié au plus haut point.

La politique de l’après-crise requiert le même niveau de collaboration que pendant la crise. Les décisions importantes que nous devrons prendre pour notre devenir collectif demanderont de mettre à profit le plus d’idées et le plus de compétences possibles. Ce qui est crucial ici, c’est que le bien commun et le mieux-être de l’ensemble de la population demeurent au centre de toutes les décisions.»

 

Signataires de la lettre:

  • Sara ARSENAULT, Administratrice à l’Association des juristes progressistes (AJP)
  • Marie-Line AUDET, Directrice générale de la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC)
  • Nancy BÉDARD, Présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ)
  • Jeff BEGLEY, Président de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)
  • Mélanie BERNIER, Vice-présidente à l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS)
  • Denis BOLDUC, Secrétaire général de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)
  • Manon BRUNELLE, Coordonnatrice pour Illusion Emploi de l’Estrie
  • JC CHAYER, Coordonnatrice du Centre de femmes l’Essentielle
  • Christian DAIGLE, Président-général du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ)
  • Dominique DAIGNEAULT, Présidente du Conseil central du Montréal métropolitain (CCMM–CSN)
  • Sandrine DESFORGES, Secrétaire générale de la Fédération des associations étudiantes du campus de l’Université de Montréal (FAÉCUM)
  • Fanny DEUTCHA NGUELIEU, Présidente de l’Association des Étudiantes et Étudiants de Laval inscrits aux études supérieures (AELIÉS)
  • Charles-Émile FECTEAU et Charles DOUCET, Coordonnateurs du SENSÉ – Solution étudiante nationale pour un scrutin équitable
  • Christy FERGUSON, Directrice générale, Greenpeace Canada
  • Marie-Andrée GAUTHIER, Coordonnatrice générale du Réseau des Tables régionales de groupes de femmes du Québec
  • François GEOFFROY, Porte-parole de La Planète s’invite au Parlement
  • Marie-Claude GOUDREAULTSylvie PINARDSylvie LAVIGNE et Suzanne LABRIE, Travailleuses de la Maison des femmes des Bois-Francs
  • Keven IMBEAULT, Président de la Confédération des associations d’étudiants et étudiantes de l’Université Laval (CADEUL)
  • Adi JAKUPOVIĆ, Secrétaire général du Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ)
  • Corinne LAMY, Coordonnatrice de Solidarité populaire Estrie
  • Lise LAPOINTE, Présidente de l’Association des retraitées et retraités de l’éducation et des autres services publics du Québec (AREQ)
  • Chantal LAROCHELLEChantal MONGRAIN et Marie-Pier LUPIEN, La Collective des femmes de Nicolet et région
  • Nathalie LAVALLÉE, Coordonnatrice de l’ACEF des Basses-Laurentides
  • Jacques LÉTOURNEAU, Président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN)
  • Amélie SIMARD et Diana GUTIÉRREZ RUIZ, Direction du Regroupement étudiant de maîtrise, diplôme et doctorat de l’Université Sherbrooke (REMDUS)
  • Alain MAROIS, Vice-président à la vie politique de la Fédération autonome de l’enseignement (FAE)
  • Jennifer TEASDALE-RAYMOND, Présidente de Citoyenneté Jeunesse
  • Simon TELLES, Président de Force Jeunesse
  • Caroline TOUPIN, Coordonnatrice du Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA)
  • Hélène TREMBLAY, Présidente de l’Association féminine d’éducation et d’action sociale (Afeas)
  • Luc VACHON, Président de la Centrale des syndicats démocratiques (CSD)

 

Nous vous invitons à les rejoindre en signant vous aussi la lettre : pour cela veuillez indiquer vos coordonnées ici.

 

L’objectif est de recueillir un maximum de signatures citoyennes durant la période estivale. Nous souhaitons publier la lettre ouverte à la veille de la prochaine rentrée parlementaire, pour rappeler les propositions de bonification du projet de loi 39 qui font actuellement consensus dans la société civile.

 

N’hésitez pas à partager autour de vous.

Le POUVOIR CITOYEN, c’est NOUS !

 

La Coalition pour la réforme électorale maintenant !

 

PRÉSÂGES lancera cet automne une troisième cohorte de son programme en entrepreneuriat social destiné aux personnes d’âge mûr. La formation devient virtuelle et ainsi accessible à travers la province : il suffit d’avoir accès à un appareil connecté à Internet pour pouvoir participer. La force de Mûr.e pour entreprendre est que cette formation virtuelle est supportée par une communauté bien réelle!

Vous connaissez une personne retraitée ou préretraitée qui rêve de créé un projet, petit ou grand, mais qui ne sait pas par où commencer?

Vous souhaitez contribuer à l’épanouissement des personnes vieillissantes et au développement de votre région en soutenant notre programme en entrepreneuriat?

Assistez à la prochaine rencontre d’information qui aura lieu le 27 août prochain, à 13 h 30!

Complétez le formulaire de préinscription en cliquant ici!

 

Source : Réseau de l’action bénévole du Québec (RABQ)

 

Nous sommes fiers de vous annoncer que portailrepit.com

est maintenant disponible en application mobile !

Grâce à l’application mobile vous aurez accès rapidement à de l’information sur une foule de ressources de répit de partout au Québec.

 

L’application vous permettra d’enregistrer vos préférences, de sauvegarder vos favoris, de recevoir des notifications lorsqu’une place est disponible et de communiquer avec les ressources qui vous intéressent.

 

Vous pouvez vous procurer l’application sur

App Store : https://apps.apple.com/ca/app/id1502730999

ou Google Play : https://play.google.com/store/apps/details?id=ca.bridgemedia.portailrepit

 

Télécharger notre application

 

Sur Iphone

 

Sur Android