Bonjour!

Je m’appelle Liliane et suis chargée de projets pour Mères avec pouvoir.

Pour certaines, c’est la première fois que vous entendez parler de notre organisme;

d’autres ont déjà participé au HUB par le passé.

 

Quoi qu’il en soit, je vous contacte aujourd’hui pour une invitation:

Du 21 au 23 février prochains aura lieu le forum virtuel

Réduire les obstacles pour favoriser la relance féministe !

C’est quoi?
Ce forum, qui aura lieu dans le cadre du HUB, a pour but d’entamer, approfondir et renforcer la discussion sur des pistes de solutions à propos des angles morts et obstacles vécus en tant que femme au Québec actuellement.

 

Qu’est-ce que le HUB?
C’est un réseau de partage qui rassemble des organismes et personnes du milieu communautaire et de la recherche à travers le Québec, dans le but de partager et d’échanger.

 

Réduire les obstacles pour favoriser la relance féministe

Sous le grand thème des obstacles vécus en tant que femme et de la relance, nous aborderons les enjeux de logement, de précarité économique et de sécurité physique. Plusieurs invité-es seront présent-es pour aborder ces thèmes avec vous, permettant d’amorcer et d’approfondir le dialogue entre les membres.

 

L’objectif: S’instruire, s’inspirer et réfléchir ensemble sur l’état des choses grâce au dialogue portant sur les angles morts et les pistes de solutions, qui seront éventuellement présentées aux décideurs municipaux, régionaux et nationaux.

 

À noter: Si vous représentez un organisme, les femmes faisant appel à vos services sont les bienvenues. Leur point de vue est important pour enrichir nos discussions.

Transmettez-leur le lien d’inscription!

 

À noter également: Un second forum aura lieu, cette fois en présentiel, à l’automne 2023!

Les détails vous seront communiqués prochainement.
Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Liliane, Chargée de projets
Téléphone: (514) 730-3626
Courriel: hub@meresavecpouvoir.org

COMMUNIQUÉ

Pour publication immédiate

L’organisme Inform’elle offre une formation juridique aux intervenantes

Saviez-vous que l’organisme Inform’elle offre une formation juridique en droit de la famille aux
intervenantes de la région? Si vous êtes responsable d’un volet juridique dans le cadre de votre
travail, si vous êtes intervenante et que vous avez besoin de parfaire vos connaissances dans le
domaine du droit de la famille, la formation Introduction en droit de la famille est parfaite pour
vous! Animée par des professionnelles, cette introduction effectue un survol des notions de base
du droit familial (enfants, mariage, union de fait, rupture, testament, mandat de protection, etc.).

La prochaine formation aura lieu les 13, 15, 17 et 20 février 2023 de 9 h à 16 h. Aucune
connaissance en droit n’est requise au préalable. La formation se déroulera dans les locaux
d’Inform’elle au 2068 boulevard Édouard à Saint-Hubert.

Le coût est de 150 $ pour la formation, mais il est également nécessaire que l’organisation se
procure le Fichier juridique d’Inform’elle si ce n’est pas déjà fait. Pour vous informer sur les
modalités et les coûts rattachés à ce cours, n’hésitez pas à nous contacter au 450 443-3442
poste 221 ou à visiter notre site Internet au https://informelle.org/cours-en-droit-de-la-famille-
offert-au-public/

Si cette formation vous intéresse, inscrivez-vous au secrétariat d’Inform’elle en téléphonant au
450 443-3442, poste 221.

– 30 –

Source : Florence Fouquet, responsable des communications et du développement
450 443-3442 poste 225

Formation intervenantes_informelle 2023

Bonjour à vous,

Depuis la réouverture des frontières en novembre 2021, le Québec fait face à des arrivées sans précédent de personnes demandeuses d’asile (le gouvernement fédéral estime que plus de 50 000 personnes ont franchi nos frontières de manière régulière et irrégulière depuis janvier 2022). Les trajectoires sont complexes et il est difficile encore pour le moment de suivre le fil de l’installation de ces personnes une fois qu’elles quittent les hébergements temporaires du PRAIDA ou des hôtels gérés par le fédéral.

Depuis le printemps dernier, des partenaires institutionnels et régionaux, notamment la Croix-Rouge Canadienne, la Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) et le Bureau d’intégration des nouveaux arrivants de la Ville de Montréal, se réunissent sur une base régulière afin de discuter des enjeux émergents et de cibler des pistes d’action pour y faire face.

Bien au fait des enjeux provoqués par ces arrivées importantes, nous souhaitons faire un tour d’horizon permettant d’avoir une meilleure compréhension des répercussions de cette situation et ce, sur l’ensemble du territoire du Grand Montréal. Notre objectif est d’obtenir rapidement un portrait général des enjeux et besoins en lien avec les personnes demandeuses d’asile que nous pourrons ensuite partager aux différents partenaires institutionnels et régionaux impliqués. Le but est également de contribuer à mieux comprendre les brèches dans les fractures de services et d’informations transmises auprès de ces populations. Nous tenons à vous assurer que les réponses sont confidentielles et que l’analyse sera anonymisée. Bien entendu, l’analyse vous sera communiquée si vous mentionnez une adresse courriel dans le formulaire.

Merci de prendre 10 à 15 minutes pour répondre à ce formulaire : https://enquete.santemontreal.qc.ca/index.php?r=survey/index&sid=532497

Cette contribution de votre part à l’état de situation actuelle sera très précieuse et permettra de poser des pistes d’actions. Les équipes de la Ville de Montréal – BINAM, de la DRSP et de la Croix-Rouge vous en sont très reconnaissantes.

Salutations et Joyeuses fêtes!

Noha Abbas 
Conseillère stratégique, coordination humanitaire
Gestion et développement des opérations – Gestion des urgences

Croix-Rouge canadienne | Canadian Red Cross
4, Place du Commerce, Île-des-Soeurs, Verdun
Montréal | QC | Canada | H3E-1P4
Noha.Abbas@croixrouge.ca
| C 514 702-8997
www.croixrouge.ca | www.redcross.ca

« Plaisirs Plein air » est un programme d’expérimentation d’activités physique en plein air sous la forme d’événements favorisant un mode de vie physiquement actif auprès de la population. Il consiste en la mise en place d’un calendrier d’événements à caractère familial et inclusif favorisant la pratique d’activités physiques extérieure.

Financement disponible: Maximum 5000$ pour un événement local.

Date de réalisation : L’événement doit avoir lieu entre le 20 janvier et le 1 er juin 2023.

Date limite pour le dépôt d’une demande : 20 janvier 2023 à 16 h

Consultez le guide du demandeur et le formulaire de demande : Plaisirs Plein air – Loisir et Sport Montérégie

ORGANISMES ADMISSIBLES

Municipalité, organisme à but non lucratif, club ou une association de loisir et de sport.

OBJECTIFS DU PROGRAMME  

Mettre sur pied un ou des événements favorisant un mode de vie physiquement actif en plus d’outiller et de soutenir ces acteurs dans le développement de l’événement et la promotion de ce dernier.

  • Favoriser la découverte de différentes activités qui font la promotion d’un mode de vie sain et actif (physique, culturel, plein air)
  • Encourager la pratique d’activité physique libre et encadrée sur 4 saisons
  • Mettre en valeur la connectivité des attraits du territoire (infrastructures, parcs, autres) avec les réseaux
  • Etc.
EXEMPLES D’ÉVÉNEMENTS ADMISSIBLES
  • Un club sportif décide d’offrir un événement « Plaisirs Plein air » afin d’initier la population à son sport.
  • Une municipalité décide d’offrir un événement « Plaisirs Plein air » afin d’encourager les gens à bouger. Différentes activités sont offertes afin de répondre aux intérêts et besoins de la majorité de la population. On y retrouve des activités d’initiation au vélo à roues surdimensionnées, des courses à relais, etc.
  • Une ville décide d’encourager l’activité physique à l’extérieur durant la période hivernale. Des concours de château de neige, de l’initiation au patinage (sentiers glacés) et au ski de fond sont organisés, etc. Plusieurs stations de différentes activités et différents sports sont présentés.

 

DÉPENSES ADMISSIBLES  

  1. l’achat ou la location de matériel ou d’équipement permettant la pratique d’activités physiques;
  2. les frais relatifs à l’organisation et à la tenue d’activités ou d’événements offerts au plus grand nombre de citoyennes et citoyens;
  3. les frais de transport visant à se rendre sur un lieu de pratique;
  4. les frais de main-d’œuvre (avantages sociaux compris), répondant aux objectifs suivants : – l’animation d’une activité, – l’encadrement d’une activité, – le temps de libération d’une enseignante ou d’un enseignant pour réaliser une activité avec ses élèves, – la réalisation de travaux d’aménagement ou de réaménagement d’espaces publics;
  5. la promotion des lieux de pratique, des activités ou des événements;
  6. les autres frais liés à la réalisation de l’événement, sous réserve de l’autorisation du ministre.
Bonjour,
 
Comme nous le savons, documenter et évaluer l’impact de nos actions n’est pas toujours si simple. Loin d’être excitant à première vue, il est parfois difficile de s’y retrouver et de connaître les bons outils. Pourtant, la documentation et l’évaluation sont des leviers importants pour la pérennisation des projets et l’amélioration des conditions de vie des plus vulnérables.

L’équipe d’agent·es de la CDC AL aimerait soutenir les actrices et acteurs dans cette entreprise en créant des outils utiles et adaptés aux différents besoins. 
Nous vous invitons donc à prendre un moment avec vos collègues pourrépondre à ces quelques questions et/ou à faire circuler ce sondage dans votre équipe d’ici la fin de la journée du vendredi 13 janvier 2023Il ne vous prendra que quelques minutes pour le compléter.
 
Pour accéder au sondage, suivre le lien suivant : https://forms.gle/cMXY3CVPtUBVXmAK6
Merci à l’avance pour votre précieuse collaboration et nous vous souhaitons une période des fêtes des plus ressourçantes! 🌲

L’Équipe de la CDC AL

Communiqué

Pour diffusion immédiate

Le Centre d’action bénévole de Saint-Hubert mis en vedette dans un reportage

Saint-Hubert, le 7 décembre 2022 – Le Centre d’action bénévole de Saint-Hubert a été l’objet d’un tournage il y a
quelques mois dans ses locaux et sur le terrain. À la suite de celui-ci, la chaîne de télévision, « Savoir média » dévoile à
présent son émission sur le bénévolat communautaire et social.

Une occasion de parler du bénévolat en général et de la réalité du bénévolat au CAB de Saint-Hubert en particulier.
Plusieurs bénévoles et bénéficiaires se sont prêtés à l’exercice pour mieux faire connaître les actions concrètes de notre
organisme. C’est la popote roulante qui a servi d’exemple pour nous, en faisant découvrir ses différents aspects : cuisine,
plonge, livraison… Un service qui compte aussi sur Mélanie la coordonnatrice de la popote, Gysèle la coordonnatrice des
bénévoles et les bénévoles de l’accueil – ces dernières appelant les bénéficiaires tous les lundis et mercredis pour leur
préciser le menu du jour et prendre leurs commandes. Toute cette chaîne de solidarité permet ainsi à notre organisme
de cuisiner et de livrer plus de 20 000 repas par an aux aînés de Saint-Hubert.

Voici le lien pour visionner le reportage:
https://www.savoir.media/forces-benevoles/clip/le-benevolat-communautaire-et-social

Le Centre d’action bénévole de Saint-Hubert est un organisme à but non lucratif dont la mission consiste à promouvoir
l’action bénévole dans les différents champs de l’activité humaine et à répondre aux besoins du milieu.

– 30 –

Source : Laurent Folgoas

Agent de communication et de financement
Centre d’action bénévole de Saint-Hubert
3339, Grande Allée
Saint-Hubert (Québec) J4T 2S9
450 656-9110 poste 223
www.cab-saint-hubert.org

Communiqué de presse-Reportage_2022

Vous êtes invité·es à lire les résultats de la recherche partenariale « « Ça accélère tout » : Enquête sur le rôle des réseaux socionumériques et des technologies dans l’expérience prostitutionnelle des mineures ».
« Ce projet de recherche partenariale s’inscrit dans une collaboration entre des groupes intervenant auprès de victimes d’exploitation sexuelle, soit le CALACS La Chrysalide, le CISSS de la Montérégie-Centre, la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES), le Programme Prévention jeunesse de Longueuil et des actrices du milieu universitaire, professeures-chercheures et étudiantes. Le partenariat et l’ensemble de la démarche ont été soutenus par le Service aux collectivités de l’UQAM.
À l’origine, la recherche visait à répondre à des besoins exprimés par les intervenantes actives dans des milieux préoccupés par la question de l’exploitation sexuelle des jeunes mineur·e·s. Lorsque nous les avons rencontrées une première fois, en 2017, ces intervenantes étaient particulièrement interpellées par les nouveaux usages des réseaux socionumériques (RSN) et des technologies de l’information et de la communication (TIC) lors du recrutement de jeunes femmes mineures à des fins d’exploitation sexuelle. Dans le cadre de leurs interventions quotidiennes, il leur semblait évident que le recrutement, qui prenait auparavant place exclusivement dans des lieux physiques fréquentés par les jeunes, se faisait dorénavant (et peut-être de plus en plus) par le biais des RSN. Or, aucun portrait de la situation ne leur permettait de mesurer et de comprendre les enjeux entourant ce phénomène et aucun outil ou programme d’intervention ne portait sur cette nouvelle réalité. »
Maude Boulay
Organisatrice communautaire
Direction de la santé publique
CISSS de la Montérégie-Centre
Centre administratif Cousineau

5928, boulevard Cousineau, suite 200

Saint-Hubert (Québec) J3Y 7R9 

Cellulaire : 514-688-7312 

maude.boulay.cisssmc16@ssss.gouv.qc.ca

Bonjour,

Nous désirons porter à votre attention le déploiement imminent du nouveau Fonds de relance des services communautaires, une initiative de 400 M$ du gouvernement fédéral visant à soutenir des organismes communautaires locaux et auxquels participeront Centraide du Grand Montréal, la Fondation du Grand Montréal (FGM) et la Croix-Rouge.

Nous croyons que vous, ainsi que d’autres organisations dans votre réseau, pourriez être admissibles aux subventions de ce nouveau Fonds. C’est pourquoi nous vous invitons à consulter et à relayer les informations ci-dessous.

Le Fonds de relance des services communautaires s’adresse à tous les organismes à but non lucratif ou organismes de bienfaisance enregistrés, incluant les corps dirigeants autochtones, qui fournissent des services à des communautés au Canada. L’objectif du Fonds est d’aider ces organismes à acquérir les outils dont ils ont besoin pour se moderniser et s’adapter à leur nouvelle réalité post pandémique.

Les organismes admissibles pourront déposer une demande de subvention au Fonds entre le 6 janvier et le 21 février 2023. Vous pouvez consulter le site web du Fonds pour en connaître les critères d’admissibilité et en apprendre davantage sur le processus de mise en candidature.

À NOTER : le 6 décembre 2022 et le 12 janvier 2023 se tiendront deux séances d’information publiques (webinaires) sur le Fonds et son processus de demande de subvention. Cliquez ici pour vous inscrire à ces rencontres.

D’ici là, nous vous souhaitons une belle fin d’année et de très joyeuses Fêtes!

Cordialement,

Marie-Lyne Brunet
Vice-présidente – Développement social
Centraide du Grand Montréal

L’AUTAL lance un guide d’accessibilité des commerces et des services de proximité, en collaboration avec la Ville de Longueuil.

Des commerces et des services de proximité à Longueuil, accessibles à toutes et à tous, c’est gagnant et payant !

*Longueuil, le 3 décembre 2022.* – À l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées qui a lieu le 3 décembre 2022, l’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL) a le plaisir et la fierté de vous annoncer, en collaboration avec la Ville de
Longueuil, le lancement du Guide d’accessibilité des commerces et des services de proximité.

Selon l’Enquête canadienne sur l’incapacité de 2017, 16,1 % de la population québécoise de 15 ans et plus, vivant dans un ménage privé, présente une incapacité. De plus, les personnes vivant avec des
limitations fonctionnelles rencontrent souvent des obstacles dans leur vie quotidienne. Celles-ci doivent, en général, se résigner à utiliser les commerces et les services de proximité qui leur sont accessibles. Les bâtiments se doivent d’être aménagés sans obstacles pour accéder et circuler adéquatement et ainsi permettre l’accès à toutes et à tous.

« C’est pourquoi l’AUTAL s’est associée avec la Ville de Longueuil afin de rédiger et de promouvoir ce guide car, ensemble, nous pouvons contribuer à faire de Longueuil un milieu de vie accessible à toutes et à tous ! », a expliqué monsieur Martin Morin, directeur général de l’AUTAL.

Ce guide a pour objectif de permettre à tous ceux et celles qui désirent promouvoir l’accessibilité universelle des commerces, des services de proximité et des espaces publics en général de pouvoir être mieux outillés.

Il se veut aussi un outil de sensibilisation et de promotion afin d’améliorer l’accessibilité universelle.

Ce guide contient également plusieurs informations essentielles permettant aux commerçants de rendre leurs commerces ou leurs services de proximité accessibles à toutes et à tous.

De plus, il recense, notamment, des conseils pratico-pratiques d’aménagements et présente les fonds disponibles et des références vers des ressources spécialisées pour optimiser l’accessibilité des établissements commerciaux.

Enfin, ce guide permet d’en savoir plus sur les actions mises en place par la Ville de Longueuil pour permettre, à toutes et à tous, une meilleure accessibilité de ses services et infrastructures.

« Je suis fière que notre Ville et l’AUTAL aient collaboré à la création de ce guide important pour la qualité de vie des citoyennes et des citoyens, de même que pour la vitalité de notre économie locale. Les mesures d’accessibilité universelle bénéficient à toute la population et contribuent à faire de nos quartiers des milieux de vie stimulants. Nos commerçants sont des personnes impliquées, tant envers leur communauté que leur clientèle, et ils disposent maintenant d’un nouvel outil pour
les appuyer dans leurs démarches », a mentionné madame Catherine Fournier, mairesse de Longueuil.

Le lancement de ce guide aura lieu du 3 au 17 décembre 2022 sur la page Facebook de l’AUTAL à l’adresse suivante : www.facebook.com/autal646/

Pendant les deux semaines du lancement, diverses publications de sensibilisation en lien avec l’accessibilité des commerces et des services de proximité seront diffusées, dont des capsules vidéo.

« Ce projet est rendu possible grâce à la collaboration et à la participation financière de la Ville de Longueuil, que nous remercions grandement. Nous souhaitons aussi soulever l’apport du Comité des partenaires du Plan d’action à l’égard des personnes handicapées et mesures en matière d’accessibilité universelle de la Ville de Longueuil et du sous-comité de travail ad hoc et de toutes les personnes qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de ce guide. Finalement,
nous remercions l’agence Perron Média, qui a conceptualisé ce guide, pour sa contribution dans le cadre de son programme communautaire », a ajouté monsieur Martin Morin.

Pour obtenir de plus amples renseignements ou pour commander gratuitement un exemplaire de ce guide, communiquez avec madame Julie Surprenant, adjointe administrative de l’AUTAL, par téléphone au 450 646-2224 poste 3, ou par courriel à l’adresse suivante : administration@autal.org.

Pour télécharger gratuitement ce guide, visitez le site Internet de l’AUTAL à www.autal.org.

À propos de l’AUTAL

Fondée en 1981, l’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL) est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de promouvoir les intérêts et de défendre les droits des personnes handicapées utilisant le transport adapté et collectif de l’agglomération de Longueuil.

– 30 –

Source :

Renseignements :

Martin Morin
Directeur général
Association des usagers du transport adapté de Longueuil
Téléphone : 450 646-2224 poste 2
Courriel : direction@autal.org
Site Web : www.autal.org

Bonjour,

Il est maintenant temps de déposer votre candidature (ou celle de membres de votre oganisation/table) pour le programme S’Enraciner, porté par le Laboratoire sur l’agriculture urbaine, organisme de référence dans le domaine. Le programme vise à développer les initiatives communautaires et collectives en agriculture urbaine sur l’ensemble du Québec.

Si vous avez un projet, venant en aide aux personnes immigrantes et réfugiées, le soutien en accompagnement pourrait s’accompagner d’un soutien financier (pour les organismes montréalais). L’accompagnement vise le développement ou la consolidation d’un savoir-faire au sein de l’organisme ou des porteurs de projets, ce qui doit favoriser l’empowerment et la prise en charge.

  • Vous avez une idée de projet que vous voulez réaliser dans votre organisme, mais vous ne savez pas comment le démarrer et le structurer, S’enraciner est là pour vous !
  • Vous portez un projet depuis quelques années, mais vous auriez besoin de conseils pour le consolider ou pour assurer son développement, S’enraciner est là pour vous !
  • Vous portez une initiative d’agriculture urbaine qui pourrait avoir un impact social et environnemental pour votre communauté, mais vous avez besoin d’un(e) mentor pour vous guider, S’enraciner est là pour vous !

Pour déposer un projet, veuillez répondre au formulaire suivant avant le 18 décembre, une sélection des projets sera effectuée d’ici au 16 janvier : https://bit.ly/3fWo3AW.

Pour en savoir plus sur le programme : https://lnkd.in/dGbcqKZc

S’Enraciner a été développé grâce au soutien de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) et de la Fondation du Grand Montréal

Cordialement
Eric

 

Eric Duchemin

Directeur scientifique

Laboratoire sur l’agriculture urbaine