Le repas du passant

Longueuil, le 20 juin 2024

 

À tous les citoyen·nes et partenaires,

À vous tous et toutes,

Suite aux nouvelles des derniers jours, nous désirons rassurer les citoyennes et citoyens de la ville de Longueuil que tout au long du processus de construction du nouveau projet « Un toit pour tous », Le Repas du Passant RESTERA OUVERT et tous ses services seront MAINTENUS.

Le maintien des services de Le Repas du Passant est possible grâce à l’appui et la conscientisation des divers partenaires impliqués dans ce projet innovant, aux enjeux sociaux de notre quartier.

Le Repas du Passant tient à remercier sincèrement les Habitations Communautaires Longueuil (HCL) ainsi que le groupe de ressources techniques Bâtir son quartier, d’avoir, depuis 2019, pris en charge toutes les démarches nécessaires à la création de ce magnifique et significatif projet concerté qui a été favorablement accueilli par la Ville de Longueuil.

Restez à l’affut, le projet devrait débuter sous peu !

 

Danielle Leblanc, directrice générale

CJESH

Saint-Hubert, le 13 juin 2024 – L’assemblée générale annuelle du Carrefour jeunesse-emploi Saint-Hubert (CJESH) s’est tenue le jeudi 13 juin 2024. Les membres du conseil d’administration, l’équipe de l’organisme ainsi que des partenaires et des citoyens étaient de la quarantaine de personnes présentes à cette rencontre annuelle qui permet de présenter les faits saillants de l’année 2023-2024.

On a pu apprendre que le CJESH a rejoint plus de 1 575 jeunes et jeunes adultes au cours de la dernière année.   En plus de tous les services d’employabilité offerts à 370 personnes, l’organisme a animé 57 ateliers dans les écoles secondaires de Saint-Hubert par des thèmes touchant à l’information sur le marché du travail, la conciliation études-travail et l’éducation financière. Aussi, 21 personnes ont bénéficié de leur accompagnement en idéation de projet entrepreneurial. De ce nombre, 8 personnes sont devenues travailleurs.es autonomes ou ont démarré leur entreprise.

Remise de prix Boussole

Dès le début de la soirée, l’émotion était au rendez-vous. Pour une première année, le CJESH a remis un trophée Boussole à 9 jeunes adultes qui ont trouvé leur direction en faisant preuve de courage pour atteindre leur objectif et sont demeurés déterminés, malgré les embûches sur le chemin de leur réussite.

Chaque prix était remis, avec fierté, par le ou la conseiller·ère qui les a accompagnés. Dans la salle, on pouvait sentir toute l’admiration pour ces jeunes adultes dont le cheminement méritait d’être honoré.

Le CJESH compte faire de cette remise de prix Boussole, symbole du logo de l’organisme, un événement annuel. Le rapport annuel est disponible ici.

Récipiendaires des prix Boussole 2024 lors de l'AGA 2024 du CJESH.

Sur la photo :  Les participants, Bo, Jacob, Olivier, Meherine, Justine, Derek, Stanley et Victor sont entourés par le président du conseil d’administration, monsieur Réginal Labonté (à gauche) et de la directrice générale, madame Guylaine Turpin (à droite).

 

Pour renseignements :

Jérôme Emery

Directeur général adjoint

Carrefour jeunesse-emploi Saint-Hubert

projet@cjesh.org

450-678-7644 poste 208

Collectif pour un Québec sans pauvreté

Québec, le 21 juin 2024. – La ministre responsable de l’Action communautaire et de la Solidarité sociale, Chantal Rouleau, vient de déposer le 4e plan d’action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Pour le Collectif pour un Québec sans pauvreté, il s’agit sans contredit du plus insignifiant des quatre plans d’action qui ont été adoptés depuis 2004 et il invite la ministre à retourner faire ses devoirs.

« Les 750 millions $ prévus sur cinq ans dans le plan d’action déposé aujourd’hui représentent quatre fois moins d’argent que les 3 milliards prévus pour le 3e plan d’action, souligne le porte-parole du Collectif, Serge Petitclerc. Qui plus est, l’exercice de recyclage auquel s’est livrée la ministre Rouleau ne trompe personne. Nous pouvons saluer la belle créativité dont elle a fait preuve pour amalgamer des mesures de ministères autres que le sien et n’offrant bien souvent qu’un lien diffus avec la lutte contre la pauvreté. Mais il reste qu’au final, le résultat demeure grossièrement inconsistant, voire incohérent.

« Il est inadmissible, par exemple, que le plan d’action ne prévoie aucune cible d’amélioration du revenu pour les personnes assistées sociales et les travailleurs et travailleuses pauvres, tel que le prescrit la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Serait-il possible que la ministre soit gênée de son travail? Il nous semble révélateur qu’elle ait décidé de ne pas se présenter devant les médias pour défendre son plan d’action, se contentant de le mettre discrètement en ligne sur le site de son ministère. Visiblement, elle ne voulait pas faire de publicité autour de l’événement. Et nous la comprenons! »

Des mesures qui ratent la cible

Comme le rappelle Serge Petitclerc, « les trois premiers plans d’action gouvernementaux, même s’ils n’ont permis que de timides avancées, ont au moins assuré la mise en œuvre de certaines mesures structurantes comme le Soutien aux enfants, le Crédit d’impôt pour solidarité et le Programme de revenu de base. Pourquoi n’avons-nous même pas droit à une telle mesure dans le 4e plan de lutte contre la pauvreté?

« Le Collectif l’a répété sur toutes les tribunes : pour lutter contre la pauvreté, il faut commencer par assurer un meilleur revenu aux gens. Tout le monde, au Québec, devrait minimalement disposer d’assez d’argent pour couvrir ses besoins de base. C’est une simple question de respect des droits et de la dignité des gens! Et quelle est la seule mesure que prévoit le plan d’action gouvernemental pour améliorer le revenu des gens?

« Réponse : un « supplément de revenu de travail » qui permettra aux personnes aux programmes d’Aide sociale et de Solidarité sociale de conserver 10 % de leurs gains de travail qui excèdent les revenus de travail permis. Par exemple, une personne arrivant à travailler 4 heures par semaine pourrait disposer d’un revenu supplémentaire de 7,30 $ au bout du mois. Une mesure ridicule et insultante, qui ne concerne actuellement qu’environ 1 % des personnes assistées sociales.

« Au lieu de mettre de l’argent dans les poches des personnes en situation de pauvreté, le gouvernement fait le choix de rendre leur situation un peu plus supportable avec des mesures à courte vue. Par exemple, on ne peut pas être contre les dizaines de millions destinés à soutenir les services d’aide alimentaire, mais cela ne contribue en rien à faire reculer la pauvreté. En fait, avec ce financement, le gouvernement semble vouloir pérenniser ce type de dépannage d’urgence, comme si la faim était devenue une fatalité au Québec. »

Refaire ses devoirs

« Difficile d’imaginer scénario plus révoltant! poursuit Serge Petitclerc. Force est de constater qu’on s’est carrément fait niaiser par la ministre Rouleau. Pourquoi se targue-t-elle d’avoir rencontré plus de 500 organismes communautaires depuis le début de son mandat? Pourquoi a-t-elle organisé une consultation publique en vue du 4e plan de lutte contre la pauvreté? Pourquoi nous a-t-elle assuré qu’elle avait compris notre message si c’est pour nous livrer un plan de lutte contre la pauvreté d’une telle insignifiance?

« Ce gouvernement n’en finit plus d’afficher son indifférence à l’égard des personnes en situation de pauvreté. Il est capable de sortir des milliards de sa poche pour financer des projets électoralistes ou, à l’inverse, de se priver d’autres milliards pour baisser les impôts mais, quand vient le temps d’améliorer les conditions de vie des centaines de milliers de personnes qui peinent à manger à leur faim ou à se loger convenablement, il ne lui reste que des miettes.

« On a beau tourner et retourner dans tous les sens le plan d’action qu’elle vient de déposer la ministre Rouleau, une seule conclusion s’impose : elle doit faire amende honorable et retourner faire ses devoirs. »

– 30 –

Renseignements :

Patrice Lemieux Breton

Responsable des communications

418 930-5969 / communications@pauvrete.qc.ca

 

240627-communiqué-réaction-PAG
TCAA

Marcher pour stimuler la bientraitance envers les personnes aînées  

Longueuil, le 18 juin 2024 – Le Jeudi 13 juin 2024, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maltraitance des personnes âgées, plus de 250 personnes, jeunes et moins jeunes, étaient présentes au parc de la Cité pour la marche Droits devant contre la maltraitance de la Table Concertation Alliance Aîné·es (TCAA). Ensemble, elles ont marché pour développer la bientraitance !

Cette marche a regroupé des personnes aînées, leurs proches, des allié·es, des organismes communautaires, des élu·es et des partenaires afin de les sensibiliser aux différents types de maltraitance vécus par les personnes aînées en plus de faire connaître les ressources communautaires existantes travaillant avec ce groupe de personnes.

Pour une troisième année consécutive, un parcours de 1,2 kilomètre était mis en place afin que les aîné·es, leurs proches ainsi que la population puissent marcher ensemble.

Des étudiant·es du Cégep de Sorel-Tracy se sont joint·es à la marche pour partager un texte rempli d’espoir et brandir des affiches avec des slogans révélateurs.

Les élèves de l’école primaire Laurent-Benoit ont dansé sous les applaudissements des participant·es après avoir partagé également leurs affiches sur les différents types de maltraitance.

Au Québec, on note une hausse de 32% des cas de maltraitance (Radio-Canada). Cela ne veut pas nécessairement dire une qu’il y en a davantage, mais probablement qu’ils sont plus dénoncés. D’où l’importance de marches comme celles-ci pour sensibiliser les gens et leur faire connaître les ressources.

 

Si vous, un proche ou une personne de votre entourage est victime de maltraitance ou que vous vous questionnez à savoir si un comportement observé est de la maltraitance, appelez la ligne Aide Abus Aînés au 1-888-489-2287 afin d’obtenir de l’aide et l’information nécessaire.

Marche Droits devant contre la maltraitance

À propos de la Table Concertation Alliance Aîné·es (TCAA) 

La TCAA regroupe une vingtaine d’organismes communautaires, d’institutions, de partenaires et de citoyens provenant du Vieux-Longueuil, de Saint-Hubert, de Greenfield Park, de Brossard, de Le Moyne et de Saint-Lambert. La TCAA se veut une plateforme pour la reconnaissance des personnes aînées et de leur apport dans la société. Elle vise l’amélioration de l’ensemble des conditions de vie des personnes aînées.

 

Pour toutes les photos : https://drive.google.com/drive/folders/1WDbfOBhfAb5jKosq71VYfbYao76sCgbT?usp=drive_link

 

Maude Boulay (elle/she)

Organisatrice communautaire
Direction de la santé publique
CISSS de la Montérégie-Centre
Centre administratif Cousineau

5928, boulevard Cousineau, suite 200

Saint-Hubert (Québec) J3Y 7R9

Cellulaire : 514-688-7312

maude.boulay.cisssmc16@ssss.gouv.qc.ca

cisss-monteregie-centre

Bonjour à tou.tes,

Tel que prévu au nouveau Plan régional d’intervention spécifique-Fumées de feux de végétation (PRIS-FEUX), vous trouverez en pièce-jointe la première communication de la Direction de santé publique (DSPu) annonçant la Veille Saisonnière.

Bonne journée!

 

Maude Boulay (elle/she)

Organisatrice communautaire

Direction de la santé publique

CISSS de la Montérégie-Centre

Centre administratif Cousineau

5928, boulevard Cousineau, suite 200

Saint-Hubert (Québec) J3Y 7R9

Cellulaire : 514-688-7312

Logo de l'association des usagers du transport adapté de Longueuil

Hommage à madame Caroline Valade : Une contribution exceptionnelle à l’Association des usagers du transport adapté de Longueuil

Longueuil, le 17 juin 2024. – C’est avec émotion et gratitude que nous rendons hommage à madame Caroline Valade, qui a siégé avec distinction au sein du conseil d’administration de l’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL) pendant les onze dernières années.

Depuis son arrivée au sein de notre organisation, en 2013, madame Caroline Valade a démontré son leadership inspirant et son engagement inébranlable pour le bien de l’organisme et pour la poursuite de notre mission.

Madame Caroline Valade a su faire preuve d’une grande compétence et d’un sens aigu des responsabilités dans l’exercice de ses fonctions d’administratrice au sein du conseil d’administration de l’AUTAL. Sa capacité à orienter les décisions stratégiques a grandement contribué à l’évolution positive de la Corporation. Son dévouement à
améliorer la qualité de vie des personnes handicapées de notre communauté a été une source d’inspiration pour nous tous.

Madame Caroline Valade a su tisser des liens profonds et authentiques avec les membres de notre équipe. Sa capacité d’écoute et son empathie ont fait d’elle une figure respectée et appréciée par tous ceux qui ont eu le privilège de la côtoyer.

Alors que son mandat touche à sa fin, le 17 juin 2024, il est important de souligner et de reconnaître tout le travail accompli durant les onze dernières années par madame Caroline Valade au sein du conseil d’administration de l’AUTAL.

« Son engagement remarquable, sa générosité sans bornes et son implication inestimable resteront gravés dans nos mémoires et continueront d’inspirer nos actions futures » a mentionné monsieur Martin Morin, directeur général de l’AUTAL.

Au nom de tous les membres du conseil d’administration, de la permanence et des membres de l’Association des usagers du transport adapté de Longueuil, nous tenons à remercier madame Caroline Valade pour sa contribution exceptionnelle et son dévouement indéfectible. Nous lui souhaitons du succès dans ses futurs projets.

Madame Valade, nous vous remercions pour ces onze années inoubliables et pour avoir été une source d’inspiration pour nous tous.

Avec toute notre admiration, notre reconnaissance et notre respect,

Le conseil d’Administration et l’équipe de l’AUTAL

 

À propos de l’AUTAL
L’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL) a pour mission de promouvoir les intérêts et de défendre les droits des personnes handicapées utilisant le transport adapté et collectif de l’agglomération de Longueuil.

– 30 –

Source :
Martin Morin
Directeur général
Association des usagers du transport adapté de Longueuil
150, rue Grant, bureau 118
Longueuil (Québec) J4H 3H6
Téléphone : 450 646-2224, poste 2
Courriel : direction@autal.org
Site Web : www.autal.org
Page Facebook : www.facebook.com/autal646

 

2024-06-17-Communiqué-de-presse-de-l'AUTAL-Hommage-à-Caroline-Valade
logement mai2024

Bonjour à vous, organisateurs-trices communautaires,

Par la présente, je désire vous partager les outils créés par la Ville de Longueuil pour l’édition 2024 de sa campagne de sensibilisation à la crise du logement.

Au cours des derniers mois, l’équipe de la Direction des communications et des affaires publiques, en collaboration avec la Direction de la culture, du sport et du développement des communautés (DCSDC) a développé une campagne de sensibilisation en plusieurs phases. La 2e phase de la campagne (la phase 1 a été diffusée en mars dernier) est présentement diffusée sur différentes plateformes (depuis la mi-mai et jusqu’à la fin juin), en vue de la période du déménagement du 1er juillet.

Comme par les années passées, la Ville de Longueuil invite la population qui vit des enjeux en lien avec la recherche de logement à communiquer avec le 311 ou à consulter cette page Web (mise à jour au printemps) :  Logement et déménagement | Ville de Longueuil

La campagne comprend les outils de promotions suivants :

  • Une affiche et un carton qui sont distribués dans les bibliothèques, bâtiments municipaux et aux organismes communautaires.
  • De l’affichage sur les panneaux à affichage variable (PAV) de la Ville
  • Des publicités géociblées (pubs diffusées sur différents site Web et applications mobiles)
  • Des textes dans le Courrier du Sud (page « Longueuil vous informe »)
  • Des pubs radio au 103,3 FM
  • Des publications sur les médias sociaux.

Consultez les publications sur notre page Facebook (effectuées le 16 mai et le 4 juin) : https://www.facebook.com/VilleDeLongueuil/

*** Affiches et cartons : j’ai effectué récemment une distribution de ces outils. Si jamais vous désirez d’autres copies de l’affiche ou du carton, svp me contacter et nous évaluerons la possibilité d’effectuer une réimpression. Merci.

En tant qu’organismes et partenaires, vous pouvez contribuer au rayonnement de cette campagne auprès des citoyens en partageant l’information sur vos plateformes numériques et/ou directement dans les groupes citoyens que vous connaissez.

Merci de votre précieuse aide,

 

Michel Lafrenière

Division vie communautaire

Service développement des communautés

Direction de la Culture, du sport et du développement des communautés

T. 450 463-7100, poste 4813

 

Être capable de se déplacer-promo
L’Université de Montréal, le Centre communautaire des aînées et aînés de Longueuil (CCAAL) et le CISSS de la Montérégie-Est travaillent de concert sur le projet de recherche « En action ensemble pour la mobilité des aîné.e.s de Longueuil ».
Un sondage a été développé afin de dresser un portrait de la situation et trouver des solutions qui permettraient de déjouer la perte de mobilité pouvant survenir chez certaines personnes âgées dans le but de les aider à conserver leur mobilité et leur autonomie le plus longtemps possible.
Le lien pour remplir le sondagehttps://forms.office.com/r/pxyNSauUqQ
Stratégies pour aider à la diffusion du sondage :

Affiche promotionnelle

  • Imprimer et afficher dans votre résidence ;
  • Si vous n’êtes pas en mesure d’en faire l’impression, je peux venir vous en apporter.
Envoyez un courriel à Kim.lestage.cisssme16@ssss.gouv.qc.ca en mentionnant le nombre de copies désirées

Sondage en format PDF 

Ce format a été pensé pour en faire l’impression et ainsi aider les aîné.e.s n’ayant pas accès au Web à pouvoir le remplir.
  • Si vous n’êtes pas en mesure d’en faire l’impression, simplement écrire un courriel à Mme Lestage en mentionnant le nombre de copies désirées
  • Pour distribuer la version papier du sondage, il est possible de :
  1. Les remettre à vos locataires/membres avant ou après vos activités et de les recueillir ensuite.
  2. Laisser un nombre X de sondages près des affiches promotionnelles sans oublier d’indiquer à qui ils peuvent le remettre une fois complété.
  3. Organiser une activité pour discuter de l’importance de la mobilité et aider les aînés qui auraient besoin de soutien pour remplir le sondage.
Mme Lestage peut venir directement dans votre milieu pour discuter et faire une activité avec vos locataires sur l’importance de conserver leur mobilité. N’hésitez pas à lui écrire si vous pensez que cela pourrait être intéressant à organiser dans votre milieu.


Dans tous les cas, Mme Lestage passera dans les organismes qui lui auront signifier avoir des sondages remplis à la mi-juillet maximum.


Un grand merci de votre collaboration!

Kim Lestage, M.Sc. act. phys.
Agente de planification, de programmation et de recherche (APPR)
Intervenante pivot Approche École en Santé (AÉS)
Intervenante responsable du programme PIED et de la prévention des chutes en communauté
Direction adjointe – activités de prévention, promotion et protection de la santé
Direction des programmes jeunesse et activités de santé publique
Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est
1215, chemin du Tremblay, bureau 160
Longueuil (Québec) J4N 1R4
Téléphone : (450) 468-8585 #86212 (en télétravail, veuillez privilégier le courriel)

C’est avec une immense fierté que nous vous présentons le projet : Le Musée du Fablier!

Dans le cadre de nos ateliers d’écriture de la dernière session, huit participantes, accompagnées de deux animatrices, ont travaillé ensemble afin de vous présenter ce grand projet!

Chaque participante a eu la chance de développer et de maintenir ses acquis au niveau de la lecture et de l’écriture, tout en travaillant sa créativité et son sens artistique. Le tout dans un climat de respect et de plaisir!

Nous vous souhaitons donc une bonne visite virtuelle en cliquant sur le lien : https://view.genially.com/…/interactive-content-musee…

C’est un musée interactif, il faut cliquer sur les images pour agrandir leurs créations et les divers icônes pour accéder aux textes.

N’hésitez pas à partager et à nous écrire vos commentaires!!!

Carrefour de participation ressourcement formation

Dès l’automne 2024, le Carrefour de participation, ressourcement et formation (CPRF) animera une communauté de pratiques en éducation populaire autonome (ÉPA)!

Qu’est-ce qu’une communauté de pratiques au CPRF? 
C’est un groupe de personnes qui ont une expérience terrain et un savoir-faire. Elles se rencontrent pour communiquer ensemble sur leurs pratiques afin de s’appuyer les unes les autres, d’échanger des expériences positives et de ressortir nourries et inspirées par ces échanges.

Le sujet de ces rencontres sera la pratique de l’éducation populaire autonome (ÉPA), approche d’intervention concrète qui se prête merveilleusement bien à ce type de rencontres. À partir de cas concrets, comme des récits d’expériences vécues, il sera possible d’échanger sur nos façons d’appliquer les principes d’ÉPA et de construire ensemble des nouvelles avenues, de se nourrir dans le transfert de nos savoirs et partager des solutions créatives. C’est ce que le CPRF vous propose dans le cadre d’une série de rencontres virtuelles.

Et cela demande quel engagement? Coûts :
Le projet prévoit six (6) rencontres virtuelles de trois (3) heures, de 9h à midi :

  •  quatre (4) à l’automne, du 30 octobre au 11 décembre 2024
  •  deux (2) à l’hiver, les 15 et 29 janvier 2025.

Coûts :
Le projet est accessible à des personnes qui sont impliquées, de façon militante ou salariée, dans la pratique d’éducation populaire. C’est possible pour une seule personne par organisme. Le coût est de 240$.

 

Ça vous intéresse? Ça pourrait intéresser vos collègues, des personnes autour de vous qui sont militantes, administratrices ou animatrices ? Vous voulez en savoir plus? N’hésitez pas et communiquez avec le CPRF au 514-526-2673 ou par courriel : info@lecprf.org