Logo de l'organisme Informelle

Inform’elle est heureuse de vous annoncer les dates des prochaines sessions d’information offertes en droit de la famille :

  • Garde des enfants et pension alimentaire:
    Mardi 9 avril 2024, 13 h 30 à 15 h 30 – En présence
  • Testament et succession :
    Mercredi 10 avril 2024, 13 h 30 à 15 h 30 – En présence
    Lundi 23 avril 2024, 19 h à 21 h – En visioconférence
  • Mandat et régimes de protection:
    Jeudi 11 avril 2024, 13 h 30 à 15 h 30 – En présence
  • Protection des conjoints de fait:
    Jeudi 25 avril 2024, 13 h 30 à 15 h 30 – En présence
  • Rupture du couple : mariage et union de fait :
    Mardi 30 avril 2024, 13 h 30 à 15 h 30 – En présence

Si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur nos sessions d’information, vous pouvez consulter notre site internet : https://informelle.org/sessions-information/

Toutes nos sessions d’information sont gratuites.

Les rencontres en présence se font : au 2068, boulevard Édouard à Saint-Hubert, J4T 2A1.

L’inscription est obligatoire, merci d’appeler au 450 443-3442, poste 221.

Logo du Centre d'action bénévole LES P’TITS BONHEURS

Saint-Bruno-de-Montarville.

La clinique d’impôt du Centre d’action bénévole « Les p’tits bonheurs » est actuellement en cours et se poursuit jusqu’au 30 avril 2024.

Le Centre d’action bénévole « Les p’tits bonheurs » aide les résidents de St-Bruno à faible revenu à produire leurs déclarations de revenus

 

Le service est offert avec rendez-vous uniquement. 

Prévoir environ 15 minutes par personne pour compléter le formulaire avec les bénévoles de la clinique.

Prise de rendez-vous : 450-441-0807. 

 

Une contribution suggérée de 5 $ par déclaration de revenus est demandée.

 

Voici les barèmes d’admissibilité :

Personne seule 37 000 $

Un adulte avec un enfant 48 000 $

Couple sans enfant 48 000 $ 

Personne à charge supplémentaire   3 000 $

  • Aucun revenu d’entreprise, ou location ne sera accepté
  • Les revenus de dividendes ou d’intérêts ne doivent pas excéder 1 100 $ 
  • Les revenus d’un travail indépendant ne doivent pas excéder 1 000 $ 
  • Aucune faillite ne sera acceptée
  • Aucun cas de décès ne sera accepté
  • Aucune vente de résidence
  • Aucun gain ou perte en capital

Il est important d’apporter tous les documents requis selon le statut, incluant les documents de revenus pour l’année 2023.

L’avis de cotisation de l’année précédente ou une copie de votre déclaration de l’année 2022 pourrait être demandée pour faciliter le travail des bénévoles.

Prenez note que nous complétons toutes les déclarations de revenus par voie électronique et ce, sans exception.

Informations et prise de rendez-vous : 450-441-0807.

 

-30-

Christine Brousseau, Coordonnatrice promotion et développement de l’action bénévole

Centre d’action bénévole « Les p’tits bonheurs »

1665 rue Montarville, St-Bruno-de-Montarville, Qc 

cbrousseau@cabstbruno.org

450-441-0807 poste 232

Nous rendons Hommage à la langue française québécoise dans les trois arrondissements de Longueuil:
  • Le 2 avril 2024
  • Le 7 avril 2024
  • Le 10 avril 2024
Pour y participer gratuitement, vous devez obligatoirement vous inscrire à la Société historique du Marigot, https://marigot.ca/activites-mensuelles/ porteur de l’événement, car les places sont restreintes.
 
La prestation durera au total 1h30, tout d’abord, André Harvey interprétera à la guitare de grandes chansons d’auteurs québécois (½h) suivi de MA LANGUE, UN MONDE! par quatre lecteurs (50 min).

Inscription obligatoire gratuite: www.marigot.ca / shm@marigot.ca / 450-677-4573

Affiche décrivant l'activité Ma langue, un monde! présenté par la Société historique du Marigot.

Logo de l'association des usagers du transport adapté de Longueuil

Communiqué

Les usagers du transport adapté de Longueuil se mobilisent pour une réelle amélioration des services de transport adapté

 

Longueuil, le 18 mars 2024.L’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL), accueille positivement l’augmentation de l’aide financière en transport adapté annoncé par le ministre des Finances, monsieur Éric Girard, lors de la présentation du budget 2024-2025, qui a eu lieu le 12 mars 2024.

 

Considérant que nous estimons qu’il reste beaucoup de chemin à parcourir en matière de transport adapté, malgré cet investissement, l’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL), en collaboration avec l’Alliance des regroupements des usagers du transport adapté du Québec (ARUTAQ), se mobilise, aujourd’hui, afin de dénoncer vigoureusement les effets dévastateurs de la Loi 17 partout au Québec. Cette loi qui concerne le transport rémunéré de personnes par automobile, déposée en mars 2019 et adoptée le 10 octobre 2020 a eu des effets négatifs sur le service du transport adapté au Québec et, par conséquent, la vie quotidienne des personnes handicapées utilisant ces services, à travers la province.

 

Depuis l’instauration de la Loi 17, Loi concernant le transport rémunéré de personnes par automobile,  plusieurs répercussions se font sentir de manière significative. Cette loi a engendré une abolition des permis des propriétaires de taxis, responsables de 70 % des déplacements en transport adapté au Québec, soit près de 7 millions de déplacements par année. L’abolition des permis a entraîné une pénurie de main-d’œuvre et une rareté de véhicules, notamment les véhicules universellement accessibles. Ces véhicules, liés aux permis abolis, étaient essentiels pour assurer un service de transport adapté de qualité.

« Depuis l’adoption de la Loi 17, nous assistons à une dégradation constante des services de transport adapté au Québec. Les usagers voient leur accès au transport être restreint, conséquence du manque de main-d’œuvre, du roulement du personnel, de la rareté des véhicules accessibles et d’une formation inadéquate. Cela compromet ainsi un droit reconnu non seulement par la Loi assurant l’exercice des droits des personnes handicapées, mais également par d’autres législations gouvernementales. La situation actuelle menace directement le droit fondamental des personnes handicapées à se déplacer de manière autonome. Il est crucial que le gouvernement prenne des mesures immédiates pour remédier à cette situation qui touche la qualité de vie de milliers de québécois et de québécoises », a souligné monsieur Martin Morin, directeur général de l’AUTAL.

 

Afin d’assurer un service de transport accessible, sécuritaire, et de qualité à toutes les personnes handicapées du Québec, l’AUTAL émet les recommandations suivantes :

  • La création d’un programme gouvernemental de recrutement de chauffeurs pour le transport adapté, pour tout le territoire du Québec, et de valorisation de cette profession; 
  • La création d’un programme gouvernemental de formation obligatoire et rémunéré, et d’une qualification adéquate de ces nouveaux chauffeurs en transport adapté aux personnes handicapées;
  • La création d’un programme d’aide financière spécifique au transport adapté pour la mise en service de véhicules universellement accessibles pour combler la disponibilité nécessaire à l’offre de service;
  • Tout en reconnaissant qu’une bonification du financement a été annoncée, le 12 mars 2024, dans le budget provincial 2024-2025, les questions suivantes demeurent toutefois sans réponses : À quel moment précisément sera versée cette aide financière ? Quand le saura-t-on ? De quelle manière sera-t-elle répartie (entre les grandes villes et celles plus petites) ? Sera-t-elle équitable pour notre région ? Quel sera le montant qui sera alloué à notre région ?

 

Concernant le financement, nous estimons que, l’octroi de millions, sans chauffeurs et sans voitures, ne contribue pas au rétablissement de l’offre complète de services qui est présentement carrément coupée, le soir et les fins de semaines dans plusieurs régions au Québec, en raison de la pénurie exacerbée de chauffeurs et de véhicules et de l’absence d’une formation adéquate, ces trois aspects étant essentiels à des déplacements sécuritaires et de qualité, en transport adapté.

L’AUTAL demande au gouvernement du Québec de prendre ses responsabilités en matière de transport adapté. Elle exhorte le ministère des Transports et de la Mobilité durable d’agir de manière urgente pour rectifier les impacts négatifs engendrés par la Loi 17 et garantir un accès équitable aux services de transport adapté pour tous les usagers à travers le Québec.

 

L’AUTAL reste déterminée à travailler en collaboration avec le gouvernement du Québec pour instaurer des changements positifs et significatifs dans le paysage du transport adapté au Québec. 

 

Le compte à rebours est maintenant commencé pour le gouvernement du Québec dans le dossier du transport adapté.

 

À propos de l’AUTAL

L’Association des usagers du transport adapté de Longueuil (AUTAL) a pour mission de promouvoir les intérêts et de défendre les droits des personnes handicapées utilisant le transport adapté et collectif de l’agglomération de Longueuil.

– 30 –

 

Source :

Monsieur Martin Morin

Directeur général

Association des usagers du transport adapté de Longueuil

150, rue Grant, bureau 118

Longueuil (Québec) J4H 3H6

Téléphone : 450 646-2224, poste 2

Courriel : direction@autal.org

Site Web : www.autal.org

Page Facebook : www.facebook.com/autal646

Le Comité Longueuil Villes Sans Racisme et Discrimination souligne la Semaine d’Actions Contre le Racisme (SACR) 2024 à l’agglomération de Longueuil

Longueuil, le 21 mars 2024 –  Du 21 au 31 mars aura lieu la Semaine d’Actions Contre le Racisme 2024 sous le thème Regard historique sur le racisme au Québec : le rapprochement entre Québécois de toutes origines et les nations autochtones.

  • Le CLVsSRD est sensible aux réalités vécues par les Peuples Autochtones et tient à leur exprimer sa solidarité dans un esprit de reconnaissance et de respect.
  • Le CLVsSRD mise sur la création des ponts entre les individus, les groupes et les nations qui cohabitent et partagent le même territoire et reconnait le dialogue comme un moyen incontournable dans la construction des communautés inclusives et solidaires. 
  • Le CLVsSRD contribue à la création d’espaces libres de discrimination et de racisme permettent à toutes les personnes, – au-delà de leurs origines ethniques, nationales et ou religieuses, autochtones ou allochtones-, de compter sur des opportunités égales de partager les biens et les services de la communauté ainsi que de partager leurs patrimoines culturels respectifs.
  • Le CLVsSRD invite la population, les organisations et les leaders de l’agglomération de Longueuil à unir leurs voix et leurs efforts dans la création collective d’une société ouverte, juste, reconnaissante des savoirs ancestraux des Peuples Autochtones  et fière de sa diversité ethnoculturelle.

-30-

Source : Norma Miranda

Directrice de Vision Inter-Cultures pour le Comité Longueuil Villes Sans Racisme et Discrimination

450 -646- 6725

info@visionintercultures.com

Le Chantier pour la transition sociale, écologique et participative de Longueuil vous invite à répondre à ce Sondage. L’objectif du sondage est de dresser le portrait des initiatives socio-écologiques dans l’agglomération de Longueuil et de les faire connaître. N’hésitez pas à partager largement.

Le Chantier vise à valoriser le partage du pouvoir et à proposer un nouveau modèle économique et social au sein de l’agglomération de Longueuil. Nous souhaitons collaborer avec des citoyen·nes, des organismes et des représentants de la Ville de Longueuil à l’élaboration d’une feuille de route pour un futur meilleur face aux changements climatiques.

Afin de mieux illustrer le Chantier, nous avons inclus une infographie comportant une définition de la transition socio-écologique et des exemples concrets d’initiatives associées.

Si votre organisme, entreprise, comité ou groupe de citoyens est déjà impliquée dans des initiatives socio-écologiques similaires (voir les 9 chemins de transition dans l’infographie), nous sollicitons votre collaboration pour compléter le sondage. Chacune des initiatives sera répertoriée dans la Cartographie d’initiatives en transition et de luttes socioécologiques sur la plateforme collaborative En commun.

Répondez ici : Sondage (5 à 10 minutes)

Votre contribution sera d’une grande valeur pour l’avancement du Chantier !

Si vous désirez en savoir davantage sur le Chantier ou y participer, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : chantierdelatransition@gmail.com

Nous vous remercions chaleureusement pour votre précieuse contribution.

Cordialement,

Les membres du comité Recherche et Documentation


Une initiative conjointe de Développement social Saint-Hubert, Développement social Vieux-Longueuil et du Collectif Greenfield Park Collective
Cette initiative est soutenue par l’équipe de la CDC AL
Logo DSSH (JPEG).jpg   CDC logo DSVL (01).jpgLogo-GPK_300x300.jpgLOGO_CDC_2019-01.png
TROC
Budget du Québec 2024 : que réserve-t-on pour les organismes communautaires ?

 

La TROC Montérégie a tenté de comprendre le budget pour vous du point de vue du financement à la mission globale. Nous vous présentons donc notre analyse sommaire, toutefois, plusieurs questions restent en suspens. Il y a de nombreuses mesures qui ne sont pas détaillées et qui sont sujettes à interprétation c’est pourquoi nous vous présentons ces chiffres en termes de première analyse. Afin de mieux comprendre les tenants et les aboutissements de ces mesures et investissements, il faudra attendre l’étude des crédits. Bonne lecture !

 

Cliquez ici pour accéder au budget provincial

 

Dans la section B : FINANCER LES SERVICES EN SANTÉ ET SERVICES SOCIAUX, EN ÉDUCATION ET EN ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

1.3 Consolider les services sociaux pour les jeunes et les personnes vulnérables

Nous retrouvons ce tableau à la page B.22:

Un montant de 39 M$ pour l’ensemble du Québec est inscrit, mais ce montant englobe non seulement le financement destiné aux organismes communautaires, mais aussi les services en santé mentale, en services sociaux, etc.

 

Plus loin à la page B.24 nous retrouvons les explications suivantes :

« Afin d’améliorer l’accès à ces services, le gouvernement prévoit une somme de 195,0 millions de dollars sur cinq ans dans le cadre du budget 2024-2025.

— De cette somme, 50,0 millions de dollars sur cinq ans permettront de soutenir les organismes communautaires en difficulté́. »

Nous pouvons donc conclure qu’un montant de 10M$ supplémentaire au financement PSOC pour l’ensemble du Québec est prévu ! Rappelons qu’en Montérégie seulement nous prévoyons un manque à gagner de plus de 100M$.

 

À la page C.33, le gouvernement répète et insiste sur le fait que ce gouvernement a doublé le financement des organismes depuis les 10 dernières années et présente ce tableau sur les investissements à venir.

Du montant de 264M$ additionnel :

  • Nous retrouvons une fois de plus le 50M$ sur cinq ans (10M$ par année).
  • Le Programme d’accompagnement et de soutien à l’intégration relève du ministère de l’Immigration.
  • Les carrefours jeunesse-emploi qui relèvent du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale.
  • Il reste le 61,9 M$ (12M$ par année) pour l’ensemble des ministères.
  • Rappelons surtout que ces montants sont sur une période de cinq ans et pour l’ensemble du Québec.

 

Connaissant les besoins immenses des organismes communautaires en Montérégie, nous sommes sans mot. Cette première analyse nous consterne et nous inquiète. Ces maigres investissements en prévention, en amont, en première ligne dans les communautés nous portent à croire que le gouvernement ne saisit pas l’importance d’investir adéquatement dans les organismes communautaires.

Les investissements des dix dernières années ont à peine comblé le rattrapage qui était plus que nécessaire dans nos organisations. Une assemblée générale régulière aura lieu le 4 juin prochain et nous prendrons un moment ensemble pour discuter de la situation.

N’hésitez pas à nous écrire si vous avez des commentaires ou des questions.

 

L’équipe de la TROC-Montérégie

UNE NOUVELLE DÉMARCHE COMMENCE

Et deux autres se poursuivent.

 

Cette semaine, l’Office lance une nouvelle démarche participative sur une concordance entre le plan d’urbanisme de la Ville de Longueuil et le schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération, c’est encore le temps de participer aux préconsultations pour la révision des règlements d’urbanisme de la Ville de Longueuil et ses arrondissements, et les activités de la démarche Mon Le Moyne à moi ! se poursuivent.

À vos marques, prêts, participez !

Concordance du plan d’urbanisme au schéma d’aménagement et de développement de l’agglomération de Longueuil

 

Cette nouvelle démarche porte sur le projet de règlement CO-2024-1259. C’est le second exercice de concordance qui est soumis à l’Office.

 

Le règlement CA-2022-384 est entré en vigueur le 18 décembre 2023. Une concordance est requise au Plan d’urbanisme de Longueuil. Des modifications sont nécessaires pour apporter des ajustements ou précisions à certains éléments du Plan d’urbanisme et des coquilles identifiées à la suite de l’adoption du Schéma doivent également être corrigées.

 

Tous les détails sur notre site web

Vous êtes invités à la séance publique organisée dans le cadre de cette démarche.

Sous la présidence de notre commissaire Akos Verboczy, venez prendre connaissance des différents enjeux.

Vous aurez également l’occasion de poser vos questions aux représentants de la Ville et nous faire part de votre opinion.

Le 27 mars 2024

De 19h à 22h

Hôtel de ville de Longueuil

4250, chemin de la Savane

Préconsultations pour la révision des règlements d’urbanisme de la Ville de Longueuil et de ses arrondissements

 

C’est toujours le bon temps pour exprimer votre opinion dans le cadre de cette grande démarche participative. Et ça n’a pas besoin d’être compliqué.

 

En personne

Vous êtes du genre à l’aise à vous exprimer en personne ? La commission sera très heureuse de vous recevoir pour vous entendre et échanger avec vous.

Nous avons tout prévu : en personne ou en ligne, en après-midi ou en soirée, il y a forcément un bon moment pour vous.

Inscrivez-vous par téléphone au 450 463-7203 ou par courriel à info@oppl.quebec.

Vous avez jusqu’au 14 mars pour vous inscrire.

 

Par sondage

Plus à l’aise avec un écran ou un téléphone cellulaire ? Remplissez notre questionnaire en ligne. Ça ne prend que quelques minutes.

 

Remplissez le questionnaire

 

Vous avez jusqu’au 28 mars pour le remplir.

 

Par écrit

Une contribution écrite, c’est tout aussi efficace. Vous avez jusqu’au 28 mars pour nous faire parvenir vos textes, images ou autres­.

Faites-le par courriel à info@oppl.quebec ou sur directement sur notre site web, sur la page de la consultation.

Parlant de la page de la démarche, c’est l’endroit idéal pour retrouver toute l’information pertinente sur cette démarche.

 

Page de la démarche

 

Mon Le Moyne à moi !

 

On continue de parler de Le Moyne. Et maintenant, c’est à votre tour de parler. 

 

Raconte-moi tes souvenirs

On vous attends avec impatience pour ces deux activités ludiques et accessibles.

Racontez-vous vos souvenirs du secteur Le Moyne à l’aide d’un objet, d’une photo ou encore d’une anecdote.

Rendez-vous à la Croisée de Longueuil au 1276, rue Papineau.

Il reste des places aux deux dates. Cliquez pour vous inscrire.

 

13 mars 2024 – 14 h 18 mars 2024 – 18 h 30

 

Parle-moi de ton quartier

Pour ces activités, nous vous invitons à nous parler de votre quotidien dans Le Moyne. Autour d’une carte et avec l’aide des animateurs de l’Office, parlez-nous de vos obstacles, vos attentes et vos souhaits.

Trois dates possibles vous sont offertes.

À la Croisée de Longueuil au 1276, rue Papineau

23 mars 2024 – 13 h 30 à 16 h

À la Bibliothèque Muriel-Anne-Brown au 225, rue Empire

25 mars 2024 – 13 h 30 à 16 h

Chez Alpha Iota au 200, rue Saint-Louis

3 avril 2024 – 18 h 30 à 20 h

 

Vous souhaitez vous rafraîchir la mémoire, ou vous n’avez pas pu assister à la séance d’information ? Tous les documents, toutes les présentations et l’enregistrement de la séance se trouvent sur la page de la démarche.

Page de la démarche

Découvrez le dépliant pour la Campagne SRG 2024 (en français et en anglais, dans les format JPEG et PDF) ainsi qu’une fiche d’information concernant le service d’aide en impôt (en français et en anglais).

Nous avons besoin de votre collaboration pour diffuser ce dépliant auprès de votre clientèle cible et pour le partager sur vos plateformes de médias sociaux, infolettres ou tout autre moyen que vous jugerez approprié.

Notre objectif demeure d’informer le plus d’aînés possible sur le SRG auquel ils ont droit, et de leur rappeler qu’ils doivent remplir leur déclaration d’impôts avant le 30 avril pour le recevoir en juillet.

Vous pouvez également inviter les aînés à consulter la page de Service Canada pour obtenir de l’aide gratuite pour compléter leur déclaration d’impôts.

 

Veuillez noter qu’un deuxième rappel sera envoyé en avril avec les informations à jour sur les revenus maximaux permettant de bénéficier du SRG.

Merci de contribuer à ce que nos aînés obtiennent les suppléments auxquels ils ont droit!

Qu’est-ce que le SRG?

Le Supplément de revenu garanti (SRG) est une prestation mensuelle non imposable dont le calcul est basé sur le revenu. Elle est versée aux résidents du Canada qui reçoivent la sécurité de la vieillesse (SV) et qui ont un faible revenu. Les prestations du SRG sont renouvelées automatiquement chaque année, en juillet, à condition que le client remplisse une déclaration de revenus au plus tard le 30 avril. » Source : Supplément de revenu garanti : Aperçu – Canada.ca

COM-301.2(2021-10)

Montréal, le 6 mars 2024 – Le Mouvement Action-Chômage (MAC) de Montréal dévoile aujourd’hui sa campagne Pousse, mais poussettes égales, qui lance le bal à une série d’actions de mobilisation qui seront mises en œuvre dans les prochains mois. La campagne vise à mettre la pression sur le gouvernement pour qu’il modifie la Loi sur l’assurance-emploi, afin que toutes les travailleuses aient droit à une protection en cas de chômage, indépendamment de toute absence sur le marché du travail liée à la grossesse, à la maternité ou aux responsabilités familiales.

Le lancement de la campagne se fait un mois après avoir déposé en cour d’appel fédéral une demande de contrôle judiciaire afin que soient déclarées inconstitutionnelles certaines dispositions à la Loi sur l’assurance-emploi. « Les femmes qui perdent leur emploi durant leur congé de maternité ou peu de temps après leur retour au travail ne sont pas protégées par l’assurance-emploi. C’est un cas classique de discrimination systémique, explique Jérémie Dhavernas, responsable des services juridiques du MAC de Montréal. La division générale du Tribunal de la sécurité sociale a clairement statué en 2022 que la Loi discrimine les femmes. C’est un non-sens que de devoir aller débattre de cette question en cours d’appel ».

De retour au travail après un congé de maternité, Vanessa Grillot a perdu son emploi et s’est vu refuser les prestations régulières d’assurance-emploi. « Après mon congé de maternité, j’ai travaillé 614 des 700 heures requises pour y avoir droit. Et j’étais en emploi durant ces mois-là : je n’étais ni en sabbatique, ni en vacances, ni mise à pied. Je ne me sens ni soutenue, ni reconnue par le gouvernement, et surtout, je me sens dans une situation discriminatoire parce je suis une femme. »

Le MAC de Montréal questionne la posture féministe du gouvernement de Justin Trudeau, alors que le ministre Randy Boissonnault, en charge du dossier, a déclaré le 15 février dernier à la Chambre des communes qu’il n’interviendrait pas sur le dossier, tant que la question serait devant les tribunaux. « Cela fait maintenant 6 ans que le politique et le juridique se renvoient la balle. Pendant que le dossier stagne, ce sont des milliers de femmes qui se retrouvent dans des situations extrêmement précaires, nouvellement mères, sans emploi et sans chômage ou presque. Il est possible de régler ce problème rapidement en modifiant quelques articles de la Loi sur l’assurance-emploi. Pourquoi attendre ? » demande monsieur Dhavernas.

Pour en savoir plus sur la campagne