Centraide s’est fixé pour objectif de mettre en valeur des initiatives locales de mutualisation et de contribuer à l’échange de connaissances par et pour les organisations communautaires.

Que ce soit en raison d’une mission commune, d’une pénurie de main-d’œuvre, d’une réorganisation de services, ou par désir de travailler en collaboration et d’unir des forces vives, ce qui motive une mutualisation est propre à chacun.

Mais qu’est-ce que la mutualisation? Peut-elle vraiment améliorer ma capacité d’agir? Y a-t-il un modèle unique ou existe-t-il des variantes qui pourraient s’appliquer à ma situation?

Ce webinaire organisé par Centraide vise à donner la parole à des organisations communautaires qui ont choisi de mettre des ressources en commun afin de relever certains défis.

Avec un peu de mutualisation 101 et une rencontre avec des représentants de la direction de trois organismes qui ont pratiqué la mutualisation sous différentes formes, le webinaire vise à nous familiariser avec une approche organisationnelle qui regorge de possibilités.

Image COMMENT PARTICIPER

Le webinaire aura lieu le mercredi 26 avril 2023,
de 11 h 30 à 13 h.

En procédant à votre inscription, merci de nous faire part des aspects de la mutualisation qui vous interpellent (voir question au bas du formulaire).

Restez à l’affût de vos courriels : vous recevrez un lien de connexion unique pour joindre le webinaire.

Pour vous inscrire, veuillez cliquer ici :

JE M’INSCRIS
On espère vous y voir en grand nombre!

L’équipe de Centraide du Grand Montréal

COMMUNIQUÉ

Pour publication immédiate

Sessions d’information juridique en droit familial d’Inform’elle

Inform’elle offre gratuitement une série de sessions d’information juridique en droit de la famille animées par des juristes pour permettre à toutes et tous d’en apprendre davantage sur leurs droits et obligations en matière familiale.

Voici l’horaire des prochaines sessions d’information :

  • Testament et succession :
    Mercredi 5 avril 2023, 13h30 à 15h30 en présence
  • Garde des enfants et pension alimentaire :
    Mardi 11 avril 2023, 19h à 21h en virtuel
  • Mandat et régimes de protection :
    Jeudi 13 avril 2023, 19h à 21h en virtuel
  • Testament et succession :
    Lundi 24 avril 2023, 19h à 21h virtuel
  • Rupture du couple : mariage et union de fait :
    Mardi 25 avril 2023, 13h30 à 15h30 en présence
  • Protection des conjoints de fait :
    Mercredi 26 avril 2023, 19h à 21h en virtuel

Lieu quand la session d’information est en présence : 2068 boulevard Édouard à Saint-Hubert.

Pour information : https://informelle.org/sessions-information/ .

Gratuit. Inscription obligatoire : 450 443-3442, poste 221.

– 30 –

Source : Florence Fouquet
Responsable des communications et du développement
Inform’elle

450 443-3442 poste 225

Bonjour,

En 2018, le gouvernement du Canada a pris un engagement sans précédent, soit celui de réduire la pauvreté, grâce à la mise en œuvre d’Une chance pour tous : la première Stratégie canadienne de réduction de la pauvreté; cette stratégie prévoyait la mise sur pied du Conseil consultatif national sur la pauvreté (le Conseil).

Le Conseil est composé de huit à dix membres de divers horizons, qui ont une expérience vécue de la pauvreté ou une expertise particulière en matière de réduction de la pauvreté. Il donne des conseils à la ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social sur les programmes, le financement et les activités qui appuient la réduction de la pauvreté au Canada, présente chaque année un rapport sur les progrès réalisés dans l’atteinte des cibles de réduction de la pauvreté du Canada, et poursuit un dialogue national avec les Canadiens sur la pauvreté.

Hier, le gouvernement du Canada a lancé un appel de candidatures pour pourvoir les postes vacants actuels et futurs au sein du Conseil. Des candidatures sont sollicitées pour tous les postes : président, membre ayant des responsabilités particulières pour les enjeux touchant les enfants et membres généraux, notamment ceux qui ont une expérience vécue de la pauvreté.

Le gouvernement du Canada valorise les connaissances et l’expertise des personnes ayant une expérience vécue de la pauvreté, et il a modifié le processus de présentation des candidatures afin de réduire les obstacles pour celles qui souhaitent participer. Plus précisément, les candidats ayant une expérience de la pauvreté qui postulent pour devenir des membres généraux peuvent soumettre un récit décrivant leur expérience de la pauvreté plutôt que de présenter un curriculum vitæ. Les femmes, les Autochtones, les personnes en situation de handicap et les membres de minorités visibles sont fortement encouragés à poser leur candidature.

Les membres seront choisis par l’entremise d’un processus de nomination par le gouverneur en conseil ouvert, transparent et fondé sur le mérite. Ce processus visera à refléter la diversité du Canada en matière de genre, d’emplacement géographique et de représentation des langues officielles. Le mandat des membres du Conseil sera d’une durée maximale de trois ans et pourra être renouvelé. Les postes de président et de membre ayant des responsabilités particulières pour les enjeux touchant les enfants sont à temps plein. Les membres généraux peuvent être nommés à temps plein ou à temps partiel. Les postes à temps partiel nécessitent environ 15 à 20 jours de travail rémunéré par année.

Les personnes qui souhaitent poser leur candidature sont invitées à consulter les trois avis de possibilité de nomination publiés sur le site Web des nominations par le gouverneur en conseil et à soumettre leur candidature en ligne d’ici le 14 avril 2023.

Nous encourageons les organisations qui fournissent des services et des mesures de soutien aux personnes vivant dans la pauvreté à transmettre l’affiche ci-jointe, prête à être imprimée, avec leurs clients, leurs communautés et leurs organisations partenaires pour les encourager à postuler. Nous sommes conscients que certains candidats potentiels ayant une expérience vécue de la pauvreté peuvent ne pas avoir facilement accès à Internet; c’est pourquoi les organisations peuvent choisir de poser cette affiche dans des endroits accessibles au public et de fournir un soutien à l’égard du processus de demande, si possible.

 

Liens :

Nominations par le gouverneur en conseil

Postuler pour devenir membre du Conseil consultatif national sur la pauvreté

 

Merci.

Emploi et Développement social Canada

TROC

Bonjour,

Vous avez reçu la semaine dernière un document du CISSS MC concernant les surplus non affectés et « la fin des allégements covid ». Des organismes ont attiré notre attention sur l’engagement du MSSS paru dans l’info PSOC de mars 2021 en lien avec le dépassement de plus de 25% des surplus non affectés.

Voici le libellé inscrit dans le document info PSOC mars 2021: «  R 9 – Les sanctions prévues à la convention de financement PSOC pour un organisme présentant un excédent financier accumulé non affecté supérieur à 25 % de ses dépenses annuelles ne s’appliqueront pas en 2021-2022 et 2022-2023 pour des surplus découlant du contexte de la pandémie ».

Nous avons donc interpellé immédiatement l’équipe PSOC du CISSS MC pour clarifier la situation. Nous sommes en attente d’une réponse. Nous vous tiendrons au courant des développements dans ce dossier.

Bonne journée à toutes et à tous!

L’équipe de la TROC-Montérégie

TNCDC

COMMUNIQUÉ
DE PRESSE
POUR DIFFUSION
IMMÉDIATE

Budget : Pas de surprise et … peu de logements !

TROIS-RIVIÈRES, le 21 mars 2023– La Table nationale des Corporations de développement communautaire accueille avec déception le dernier budget du Québec. En effet, c’est sans surprise que le cinquième budget Girard met de l’avant d’avantageuses baisses d’impôt pour la classe moyenne en cette ère inflationniste qui coûteront 9,2 milliards de dollars. Baisses d’impôt avantageuses, mais pour qui ? Encore une fois, les populations les plus vulnérables (près du tiers de la population québécoise),
dont les revenus ne correspondent à aucun palier imposable et qui peinent à se nourrir et à se loger, ne bénéficieront aucunement des mesures annoncées. Des baisses d’impôt dans un tel contexte ratent complètement la cible.

Crise du logement
Bien que le gouvernement s’engage à mettre de l’avant des sommes additionnelles pour la création en 2023 de 1500 logements abordables – dont 500 en collaboration avec le privé – l’offre ne répondra aucunement aux besoins criants sur l’ensemble du territoire québécois. Rappelons que le logement est l’un des principaux déterminants de la santé des populations et de leur sécurité.

« Nos membres nous répètent sans arrêt à quel point l’accès à un logement salubre et abordable est un enjeu majeur et pourtant, aujourd’hui on nous présente des baisses d’impôt qui ne réduiront absolument pas les inégalités sociales. Il faudrait aujourd’hui se crever les yeux et se fermer le cœur pour ne pas voir l’augmentation de l’itinérance causée par le manque de logements accessibles PARTOUT ! » précise Marie-Line Audet, directrice générale de la TNCDC.

Financement des organismes communautaires
Autre déception majeure, le gouvernement ne reconnait pas le rôle incontournable des organismes communautaires dans la réponse aux besoins des populations vulnérables et se contente, dans bien des secteurs d’intervention, de simplement rappeler les engagements financiers du Plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire 2022-2027 Même en santé et services sociaux où on annonce un rehaussement de 36M$, les besoins sont tellement criants que l’investissement nous
semble dérisoire. C’est une majorité d’organismes communautaires qui est toujours sous-financée et qui, dans une conjoncture de pénurie de main-d’œuvre, peine à maintenir des services de proximité essentiels. Les organismes qui participent à maintenir ce filet social québécois en place, en faisant preuve de résilience et d’inventivité pour faire toujours plus avec moins sont dans plusieurs cas à bout de souffle et à bout de ressources.

C’était le temps d’agir !!
Consultez le mémoire pré-budgétaire de la TNCDC

À propos de la TNCDC
Regroupant 69 CDC et plus de 2 700 organismes communautaires, la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) intervient dans une multitude de domaines, notamment la santé, l’éducation, l’emploi, la défense des droits ou encore l’environnement. Les CDC agissent en tant que leaders du développement social et communautaire dans leur milieu. Elles offrent des services directs aux organismes communautaires de leur territoire, en plus de développer des projets à vocation sociale en partenariat avec ces organismes, les citoyens, les municipalités et les gouvernements.

– 30 –

Source et demandes d’entrevues Information et entrevues
Marjolaine Cloutier, conseillère stratégique
TNCDC
Cell : 819 692-0580
conseil@tncdc.qc.ca

Marie-Line Audet, directrice générale
TNCDC
direction@tncdc.qc.ca

TROC

Budget provincial 2023-2024

Mercredi 22 mars 2023

Bonjour,

Le ministre des Finances, monsieur Eric Girard, a déposé hier le budget provincial 2023-2024.

Vous trouverez dans cet envoi un recensement des mesures du budget de l’État touchant plus particulièrement le financement des organismes communautaires. Nous vous partageons également quelques réactions/analyses du milieu.

Une chose est claire, la baisse d’impôt annoncée, et critiquée de toute part*, ne permettra manifestement pas de renforcir le filet social, tel que nécessaire.

Par exemple, « À lui seul, le 1,7 milliard $ dont on se prive avec les baisses d’impôts, aurait pu financer 10 000 logements sociaux par année », fait remarquer Véronique Laflamme (Extrait du communiqué du FRAPRU). La création de 10 000 logements sociaux aurait eu des retombées significatives en réponse à la crise du logement et à l’itinérance.

 

Mesures touchant les organismes communautaires plus directement pour 2023-2024

Sous toutes réserves, il faudra attendre l’étude des crédits pour valider le tout.

– 36 M$ en augmentation du financement à la mission globale pour les organismes communautaires financés au PSOC (Santé et services sociaux) (Référence dans le budget : p. D.29).

Ceci représente une moyenne de 12 000$ par organisme (36 M$/3000 organismes).

– 27,1 M$ en santé mentale, dont 5 M$ pour les centres de crise (référence : p. D.31).

– 6,1 M$ pour la prévention des surdoses (référence : p. D.31).

Aucune indication à savoir si les organismes communautaires sont concernés par cette mesure.

– 7 M$ pour rehausser le nombre de places en refuge d’urgence (itinérance) (référence : p. D.31).

– 5 M$ pour mettre en œuvre de nouveaux projets de soutien à l’hébergement des jeunes en difficulté (référence : p. D.36).

– 5 M$ pour rehausser les services pour les hommes  en grande vulnérabilité (référence : p. D.36).

– 10 M$ pour créer de nouvelles places de répit pour les parents d’enfants handicapés (Référence : p. D.29).

– 1.5 M$ pour un projet pilote dans les haltes-garderies communautaires visant à offrir un accompagnement aux familles dont les enfants ont des besoins spécifiques (projet sur 2 ans, 1.5M$ par année) (Référence : p. E.30).

– 5 M$ pour améliorer les infrastructures d’entreposage du réseau des Banques alimentaires du Québec (Référence : p. E.44).

– 2 M$ pour améliorer la sécurité alimentaire (Référence : p. E.44).

– 13.6 M$ pour prolonger le financement en soutien à la mission globale de certains organismes communautaires (69 corporations de développement communautaire et 344 organismes communautaires de promotion des droits) (Référence : p. E.44).

– 12 M$ pour le programme Soutien à l’action bénévole, qui permet aux députés de tous les partis d’offrir un soutien financier à des organismes communautaires ou sans but lucratif de leur circonscription. Cet ajout portera à 22,4 millions de dollars l’enveloppe totale du programme en 2023-2024 (Référence : p. E.43).

– 0.8 M$ pour développer l’action communautaire en environnement par le rehaussement du financement du Programme de soutien à la mission des organismes environnementaux et la création d’un nouveau conseil régional en environnement dans la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (Référence : p. E.43- E.44).

Comme vous pouvez le constater, c’est encore malheureusement trop peu, et plusieurs secteurs sont complètement laissés pour compte.

À la lecture du budget, nous vous invitons à la prudence, car plusieurs montants se répètent, mais décortiqués différemment. Aussi, on annonce des montants qui sont l’addition des sommes budgétées pour les 5 prochaines années, il faut bien regarder les tableaux.

Nous avons peut-être omis d’autres mesures, n’hésitez pas à nous contacter si c’est le cas!

 

Les réactions/analyses répertoriées suite au budget

La TRPOCB

https://trpocb.org/la-table-reagit-au-budget-2023-du-quebec/?fbclid=IwAR3bsZeRoPc37f2JtgDCDIj2C1hG33TxXaeu_PklTyNwzQ4h4DGNxYKVMfM

Le FRAPRU

https://www.frapru.qc.ca/un-quebec-qui-se-desengage/?fbclid=IwAR38p5hmaM4oiS0zN9eLZ2eVeI1gl8wsvq–56poHlL5pSwTxLYZQR9X8Z4

La TNCDC

https://www.tncdc.com/wp-content/uploads/2023/03/TNCDC-Communique-Budget-2023-03-21.pdf

le RQ-ACA

https://rq-aca.org/2023/03/22/budget-du-quebec-2023-2024-des-investissements-inadaptes-aux-defis-de-laction-communautaire-autonome/

L’IRIS

https://iris-recherche.qc.ca/blogue/etat-finances-publiques-et-secteur-public/budget-quebec-2023/?fbclid=IwAR0EOiWsPz8uhKjc4pTKwYplhzNzYj5XbvgxKpaljexJ3_WUBWW4R1GzuXY

 

* Pour en savoir plus sur les critiques sur la baisse d’impôt :

Considérant le caractère inefficace et inéquitable des modifications aux tables d’imposition des contribuables proposées par le gouvernement, nous jugeons qu’il serait préférable de renoncer aux baisses d’impôt prévues pour l’année fiscale 2023, de maintenir la décision de réduire les versements au Fonds de générations, puis d’utiliser la somme de 1,8 milliard de dollars rendue disponible par l’annulation de la baisse d’impôt pour mieux financer les services publics ou effectuer des transferts pour protéger le pouvoir d’achat des ménages les plus fortement affectés par l’inflation.

 

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter,

L’Équipe de la TROC-Montérégie

Communiqué

Longueuil, le 21 mars 2023

La Table de concertation en immigration et diversité culturelle de l’agglomération de Longueuil (TIDAL) est issue d’un long processus de mobilisation des acteurs et
actrices de l’agglomération activement engagés pour bâtir ensemble une communauté plus inclusive et diversifiée, visant le Vivre-Ensemble harmonieux. Cela exige un effort partagé pour défaire des stéréotypes, combattre des préjugés et toute forme de discrimination ethnique ou raciale, voire contrer le racisme.

Compte tenu des informations soulignées récemment dans les médias entourant l’enquête auprès d’un organisme de Brossard, la TIDAL invite la population générale
à rester ouverte et inclusive envers les personnes et groupes des communautés Sino-Québécoises et d’autres communautés asiatiques.

Restons accueillant.e.s !
# Vers des communautés inclusives, une responsabilité de toutes et tous !

-30-

Pour la TIDAL, Norma Miranda
Directrice Vision Inter-Cultures
450 646-6725

Partenaires de la TIDAL signataires du communiqué

  • Alliance Carrière Travail
  • Carrefour Le Moutier
  • Centre de services scolaire des Patriotes
  • Centre de services scolaire Marie-Victorin
  • Collège Champlain
  • Comité Longueuil Villes sans racisme ni discrimination
  • Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil
  • Développement économique de l’agglomération de Longueuil
  • Maison internationale de la Rive-Sud
  • Pole d’économie sociale de l’agglomération de Longueuil
  • Service de police de l’agglomération de Longueuil
  • Table de concertation sur la situation des femmes immigrées de l’agglomération de Longueuil
  • Ville de Brossard
  • Ville de Longueuil
  • Ville de St-Bruno
  • Ville de St-Lambert
  • Vision Inter-Cultures

Formation gratuite. Faire circuler, SVP

Aimeriez-vous en savoir plus sur les clientèles de l’accessibilité ?

Saviez-vous que le gouvernement du Québec avait adopté en 2012 des standards pour favoriser l’accessibilité du web, des documents téléchargeables et du contenu multimédia ?

Aimeriez-vous contribuer à l’inclusion des personnes handicapées en adoptant des bonnes pratiques lorsque vous préparez des documents destinés à la diffusion ?

Si vous avez répondu oui à l’une ou l’autre de ces questions, la formation sur la création de documents accessibles dans Microsoft Word est pour vous !

Le Service adaptation de l’information en médias substituts vous offre maintenant sa formation en tout temps :

Public cible : toute personne qui conçoit, rédige ou révise des documents à l’aide du logiciel Microsoft Word.

Objectifs :

  • Connaître les aides adaptées utilisées par les personnes ayant des limitations fonctionnelles et saisir leur mécanisme à l’intérieur des documents;
  • Comprendre ce qu’est un document accessible;
  • Créer un document accessible avec Microsoft Word;
  • Observer l’intérêt et l’impact de l’accessibilité sur les documents;
  • Être capable de vérifier ses productions.

Contenus :

  • Organisation générale d’un document : structure, hiérarchisation, séparation des éléments du texte tels que les titres, paragraphes et listes;
  • Choix typographiques à respecter : polices, tailles, couleurs, contraste, mise en évidence (gras, italique, soulignement);
  • Mise en forme des documents : alignement, espacement, marges, niveaux de titres, listes à puces ou à numéros, notes en marge ou de bas de page;
  • Utilisation et organisation des tableaux : pertinence, aménagement de l’information, regroupement des données, etc.;
  • Emploi judicieux des images et graphiques : création et rédaction de textes alternatifs, etc.;
  • Mise à profit des aides à la navigation telles que les tables des matières, les légendes, les liens hypertextes : pertinence des aides, création et mise à jour;
  • Optimisation de l’écriture épicène accessible.

Des exemples concrets seront proposés pour illustrer les impacts des bonnes et des mauvaises pratiques en matière d’accessibilité pour les utilisateurs de technologies adaptées.

Veuillez prendre note que mon horaire de travail est du lundi au jeudi.

Gilles Corbeil

Organisateur communautaire

Coordonnateur professionnel

Service de soutien aux partenaires et à la collectivité

________________________________________________

Direction des programmes déficiences (DI, TSA, DP, et DV)

CISSS de la Montérégie-Centre

Institut Nazareth et Louis-Braille

1111, rue St-Charles Ouest

Longueuil (Québec) J4K 5G4

Tour ouest, bur. 200

450 463-1710 poste 159215 / Sans frais : 1 800 361-7063 poste 159215
gilles.corbeil.inlb@ssss.gouv.qc.ca

Bonjour,

La TROC-Montérégie a lancé jeudi dernier son nouvel outil visant à soutenir les organismes communautaires dans l’élaboration d’échelles salariales. Environ soixante organismes ont assisté à ce lancement en présentiel et en ligne et les personnes présentes ont pu recevoir de jolis livrets pour remettre à l’ensemble des membres de leurs conseils d’administration.

Nous avons le plaisir de vous annoncer aujourd’hui que l’outil est maintenant disponible pour téléchargement sur notre site web!

La distribution de cet outil se poursuivra lors de nos différentes rencontres ce printemps et également avec la collaboration des CDCs qui nous accueilleront lors de leurs rencontres. Pour le moment, il est prévu de rencontrer les membres des CDC Roussillon (demain!), des Maskoutains, Haut-St-Laurent et Beauharnois-Salaberry.

Nous en profitons pour retourner le lien vers le document Balises de financement, qui se veut un complément intéressant sur la question des conditions de travail.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à nous contacter!

Comité Longueuil Villes Sans Racisme et Discrimination

                              

COMMUNIQUÉ

 

Le Comité Longueuil Villes Sans Racisme et Discrimination souligne la Semaine d’Actions Contre le Racisme (SACR) 2023 à l’agglomération de Longueuil

 

Longueuil, le 21 mars 2023 –  Du 21 mars au 1 avril aura lieu la Semaine d’Actions Contre le Racisme. À l’ère des déplacements massifs de personnes causés par les conflits armés, les inégalités socio-économiques, les persécutions politiques et religieuses, et les changements climatiques, le Québec devient une destination pour plusieurs de ces personnes réfugiées et demandeurs d’asile. Pour cela, cette année, la semaine d’actions contre le racisme est célébrée sous le thème de :

« Accueil humain des personnes réfugiées et migrantes »

Cette semaine est un rendez-vous important afin de sensibiliser les gens aux conditions de vie, aux réalités et aux défis auxquels les personnes réfugiées et les demandeurs d’asile sont confrontés.

Dans le but de renforcer la compréhension et la solidarité envers ces personnes, des organisations, des citoyennes et des citoyens de l’agglomération de Longueuil s’unissent pour réaliser des activités de sensibilisation, des conférences, des expositions, des ateliers et des discussions en groupe.

 

# AccueilAppuiDesRéfugiés#DesMigrants

#ResponsabilitéDeTouteLaCommunauté

 

-30-

Source : Norma Miranda

Directrice de Vision Inter-Cultures pour le Comité Longueuil Villes Sans Racisme et Discrimination

450 -646- 6725

info@visionintercultures.com