Le Guide pour le maintien et l’adaptation des activités et des services offerts par les organismes communautaires dans le contexte de la COVID-19 a été mis à jour le 18 mai 2022.

 

Consulter le guide 

Longueuil, le 17 juin 2022. — Après 18 mois de travail et de concertation, une soixantaine partenaires de la Démarche de l’Alliance pour la Solidarité de l’Agglomération de Longueuil (DASAL) se sont réunis hier pour souligner un investissement de plus de 5,5 millions de dollars, dont 4 089 065 $ sont issus du Fonds québécois d’initiatives sociales, dans le cadre de l’Alliance pour la solidarité, en collaboration avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Cela leur a permis de mettre en œuvre 37 projets luttant contre la pauvreté et l’exclusion sociale partout sur le territoire de l’agglomération de Longueuil.

Reconnaissant l’expertise des actrices et acteurs locaux, l’identification des priorités d’interventions et le développement des projets a été confiée à sept concertations locales, c’est-à-dire des regroupements de partenaires (organismes, institutions, élu.e.s, citoyen.ne.s) ayant l’une des villes liées ou un des arrondissements comme territoire d’appartenance. Ainsi, plus de 250 partenaires ont contribué à la concrétisation d’initiatives touchant, entre autres, l’habitation et le logement, la lutte aux préjugés, la sécurité alimentaire, l’accès aux services et l’accessibilité universelle.

« Notre gouvernement ne ménage pas ses efforts pour resserrer les liens du filet social des Montérégiennes et des Montérégiens. Soutenir ces projets de l’Alliance pour la solidarité, c’est appuyer des actions qui visent à combattre la pauvreté et qui sont menées par des organismes bien ancrés dans leur milieu. Ils sont les mieux placés pour trouver des solutions concrètes et adaptées à la lutte contre l’exclusion, pour aider les personnes les plus vulnérables et pour sensibiliser la communauté. Je tiens à les remercier de leur travail, qui contribue à rendre notre société toujours plus juste et plus inclusive. »

 

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration et ministre responsable de la région de la Mauricie

 

De son côté, sensible aux retombées positives de ces projets pour les personnes en situation de pauvreté ou de vulnérabilité, Catherine Fournier, mairesse de Longueuil et présidente du comité exécutif de l’agglomération a mentionné la contribution significative de ces actions à l’amélioration des conditions de vie des populations les plus vulnérables de l’agglomération.

« Ces 37 nouveaux projets feront une grande différence dans le quotidien de plusieurs citoyennes et citoyens de l’agglomération de Longueuil. Ce sont des actions concrètes qui vont directement apporter de l’aide aux personnes en situation de vulnérabilité et par le fait même, contribuer à améliorer leurs conditions de vie. Je tiens à remercier tous les partenaires, sans qui ces initiatives ne pourraient être possibles. »

Le président de la Table de concertation régionale de la Montérégie et préfet de la MRC de Vaudreuil-Soulanges, Monsieur Patrick Bousez, a reconnu le travail des organisations accompagnatrices et des promoteur.e.s de projets : « À titre de mandataire de l’Alliance pour la solidarité pour le territoire de la Montérégie, je tiens à souligner l’engagement et la solidarité dont font preuve les organismes de l’agglomération de Longueuil qui s’impliquent dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Par leur connaissance du milieu et leur collaboration, ils contribuent à améliorer les conditions de vie des citoyennes et citoyens qui sont au cœur de la région. La Table de concertation régionale de la Montérégie et les instances de concertation du territoire maintiendront leurs efforts pour répondre aux besoins des plus vulnérables, particulièrement affectées par le contexte actuel d’incertitude. »

Forts de cette expérience collective, les partenaires ont tenu à souligner toute l’importance que l’Alliance pour la solidarité a pu avoir sur le terrain. À titre de membre du comité de pilotage de la démarche, Martin Boire, directeur de la CDC de l’agglomération de Longueuil, a émis le souhait que le travail se poursuive, étant donné les besoins omniprésents, mais également dans l’optique de consolider les concertations mises en place au cours des dernières années.

 

« Nous devons bâtir sur nos acquis et tirer les enseignements qui nous permettront d’aller encore plus loin. La plupart des projets se poursuivent jusqu’au 31 mars 2023. Dès l’automne 2022, l’évaluation des processus et des initiatives débutera afin de bien documenter l’impact de cet investissement et surtout de planifier la suite de cette importante démarche. »

 

À propos de la Démarche de l’Alliance pour la Solidarité de l’Agglomération de Longueuil (DASAL)

La Démarche de l’Alliance pour la solidarité de l’agglomération de Longueuil (DASAL) vise à sortir les personnes les plus défavorisées de la pauvreté en favorisant la participation sociale des individus et des familles à faible revenu et la mobilisation des milieux. Pour l’agglomération de Longueuil, la DASAL correspond à une gouvernance territoriale intersectorielle soutenue par le Fonds québécois d’initiatives sociales (FQIS). La DASAL repose sur un comité des partenaires composé d’une trentaine d’acteurs du milieu provenant des secteurs communautaire, municipal et institutionnel qui a défini avec le Bureau de développement social de la Ville de Longueuil (mandat agglomération) des principes balisant la réalisation des initiatives à soutenir. La liste des projets soutenus dans le cadre de la DASAL est disponible.

 

-30-

Pour informations :

Marie-Claude Durette

514-770-7318

Comité inter-réseaux

Cette série d’infolettres du Comité inter-réseaux qui visait à mettre en lumière le travail accompli par les partenaires des cellules d’urgence tire à sa fin. Alors voici l’avant-dernière infolettre à paraître qui vous informera sur les activités de la cellule d’urgence en Santé mentale.

D’ailleurs, au début du mois de mai dernier, se tenait la semaine de la santé mentale, du 2 au 8 mai, et nous trouvons d’autant plus important de parler du rôle essentiel que les partenaires de la cellule en Santé mentale ont joué au cours de la pandémie.

Lire l’infolettre dans son intégralité

Le gouvernement fédéral a annoncé le lancement d’un appel à propositions pour des initiatives communautaires qui feront progresser l’égalité des personnes LGBTQ2 dans tout le pays. Le fonds de 9,3 millions de dollars visera à soutenir les projets et les organisations qui s’attaquent aux principaux défis auxquels est confrontée la communauté LGBTQ2. Les projets doivent soutenir des actions dans un ou plusieurs des domaines suivants :

  • Politiques et pratiques
  • Connaissances, outils et soutien
  • Normes, attitudes et comportements
  • Pouvoir, voix et prise de décision
  • Accroître l’impact grâce à la collaboration intersectorielle

Date limite: Le jeudi 30 juin 2022 à 12h (midi) heure du Pacifique

 

En savoir +

Programme pour les bâtiments communautaires verts et inclusifs

Un investissement de 1,5 milliard de dollars sur cinq ans dans le cadre du Programme pour les bâtiments communautaires verts et inclusifs permettra d’améliorer l’état et la disponibilité des bâtiments communautaires. Ce programme favorise la rénovation, la réparation et la modernisation des bâtiments communautaires publics actuels, ainsi que la construction de nouveaux bâtiments communautaires publics. Les municipalités et les OBNL sont admissibles à ce programme. Pour être considéré admissible, le bâtiment doit appartenir au demandeur et être utilisé par les citoyens. Les demandes sont acceptées de façon continue dans le cas des projets de moins de 3 millions de dollars (projet de rénovation de faible et moyenne envergure).
Date limite : En continu pour les projets de moins de 3M$; un deuxième appel à propositions est prévu pour les projets de plus de 3M$
En savoir+

La Coalition nationale pour la tarification sociale en transport (CNTST) est un regroupement d’organismes provinciaux et de groupes régionaux, dont la TNCDC,  rassemblée autour d’une préoccupation centrale : l’accessibilité financière du transport en commun au Québec.

Cette coalition est née du constat que le problème de l’inaccessibilité financière aux transports en commun est généralisé à travers les différentes municipalités et régions du Québec. Une concertation entre les groupes travaillant localement sur ce problème est ainsi apparue nécessaire, afin de faire connaître à la grandeur du Québec les meilleures solutions permettant de le résoudre de façon durable.

Au cours des derniers mois, les membres de la Coalition nationale pour la tarification sociale en transport ont rédigé conjointement une Déclaration commune demandant au Gouvernement du Québec de financer de façon substantielle et récurrente, la mise en place et la pérennisation de mesures de tarification sociale basée sur le revenu dans le transport en commun dans chaque municipalité du Québec.

Nous vous invitons à prendre connaissance de cette Déclaration d’intérêt public (et à la signer), et à nous offrir votre appui ainsi que votre collaboration à sa diffusion dans votre réseau. Nous croyons que le coût du transport en commun ne devrait pas faire obstacle à la capacité de se déplacer, et que cela est une question d’inclusion sociale. Votre appui contribuera significativement à faire de l’enjeu de l’accessibilité financière aux transports collectifs une priorité électorale à l’automne.

Voici un document explicatif si vous désirez plus d’informations

J’appuie la coalition

Rejoignant plusieurs centaines de personnes, ce rassemblement virtuel permettra de discuter de nos revendications communes et des actions collectives à venir durant la campagne électorale provinciale.

Cet évènement s’inscrit dans un appel à l’action dans le cadre de la campagne électorale provinciale 2022 où le mouvement de l’action communautaire autonome est invité à participer à une vaste mobilisation collective sous le thème Engagez-vous pour le filet social.

Plus de détails à venir sur l’évènement Facebook.

Issu de la Table de vie de quartier de Le Moyne (TVQ LM), le projet Le Frigo du coin vise à favoriser l’accès gratuit à une alimentation saine et variée aux personnes vulnérables du quartier. En plein développement, le projet profite du beau temps pour présenter son logo et s’afficher sur Facebook. Soyez nombreux à nous suivre d’ici l’ouverture officielle prévue en septembre prochain !

 

Le Frigo du coin, c’est quoi ?

Complémentaire aux services déjà en place dans le quartier, Le Frigo du coin permettra aux résident(e)s de Le Moyne de se ravitailler en aliments frais, en denrées non périssables et en produits d’hygiène en dehors des plages de distribution alimentaire offertes par d’autres organismes du secteur. Accompagné(e)s sur place par une intervenante-coordonnatrice, les participant(e)s pourront y faire des choix selon leurs besoins, mais aussi de manière primordiale, en fonction de leurs goûts, de leur régime alimentaire et de leur identité culturelle.

 

Avec comme visée complémentaire la réduction du gaspillage alimentaire, le Frigo du coin récupérera les surplus et les invendus de ses partenaires afin d’alimenter l’offre présentée à sa clientèle.

 

Bien plus qu’un frigo !

 

Le Frigo du coin c’est aussi :

 

  • Un lieu d’accueil, d’accompagnement et de référencement pour répondre aux besoins psychosociaux de sa clientèle.

 

  • L’hôte d’ateliers, de conférences et de formations offerts en collaboration avec divers organismes du territoire pour mieux outiller les participant(e)s dans tous les aspects de la vie quotidienne.

 

  • Un réseau d’entraide au coeur duquel l’implication bénévole des résident(e)s et des bénéficiaires contribuera à briser l’isolement et à renforcer le lien d’appartenance au projet et au quartier.

 

Financement : FQIS

Organisme fiduciaire : Comité d’action populaire Le Moyne

La fondation Lucie et André Chagnon appuie la Table nationale des corporations de développement communautaire

Soutien HISTORIQUE DE 36,25 millions $ pour SOUTENIR DES PROJETS DE TRANSFORMATION SOCIALE PARTOUT AU QUÉBEC

 

TROIS-RIVIÈRES, le 9 juin 2022 – La Table nationale des corporations de développement communautaire (TNCDC) recevra de la Fondation Lucie et André Chagnon (Fondation Chagnon) un soutien historique de 36,25 millions $ sur cinq ans. En complémentarité du financement à la mission qui provient du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), le soutien de la Fondation Chagnon permettra de financer davantage de projets de transformation sociale au Québec en fonction des besoins réels exprimés par les organismes d’action communautaire autonome et leurs milieux.

Les Corporations de développement communautaire (CDC) permettent aux milieux de se développer socialement et localement en répondant aux besoins identifiés par les gens œuvrant sur le terrain. Elles offrent des services directs aux organismes communautaires de leur territoire, en plus de développer des projets à vocation sociale en partenariat avec les organismes, les citoyen.ne.s et les acteur.rice.s du milieu. C’est en renforçant leur rôle d’actrices de changement, par leurs pratiques novatrices et leurs façons de faire et de penser que les CDC peuvent travailler à la transformation de la société.

« Cette contribution majeure de la Fondation Lucie et André Chagnon représente un important gage de confiance envers la TNCDC et vient reconnaître la valeur ajoutée de l’action des CDC sur le terrain. Par son soutien, la Fondation Chagnon encourage le développement social local et vient donner aux CDC des moyens supplémentaires de renforcer leurs capacités d’agir, et ce, au moment où les besoins sont grandissants dans toutes les régions. »

– Marie-Line Audet, directrice générale, TNCDC

Un leadership reconnu

Suivant la diffusion de son énoncé de vision collective sur l’innovation sociale, la TNCDC a souhaité rappeler que l’action communautaire autonome, par ses objectifs de transformation sociale, est une actrice importante d’innovation au Québec et qu’elle doit être mieux soutenue. La Fondation Chagnon reconnaît cet apport incontournable et souhaite contribuer à l’atteinte de ces objectifs.

« Nous reconnaissons la valeur ajoutée du travail de concertation et de mobilisation des CDC et leur ancrage fort et singulier dans les communautés. Les CDC rassemblent. Elles connaissent leurs milieux et peuvent plus facilement proposer des approches venant directement du terrain dans une perspective de transformation sociale. C’est pourquoi nous sommes heureux de leur apporter ce soutien significatif, qui contribuera à l’amélioration des conditions de vie des jeunes et des familles. »

– Claude Chagnon, président du conseil de la Fondation Lucie et André Chagnon.

500 000 $ pour chacune des 67 CDC du Québec

L’entente entre la Fondation Chagnon et la TNCDC prévoit que chacune des 67 CDC au Québec bénéficiera d’un financement de 100 000 $ par année pendant cinq ans pour développer des projets spécifiques de transformation sociale tels que :

  • Le développement de projets et d’initiatives répondant aux problématiques sociales spécifiques à leur milieu ;
  • L’offre de nouvelles formations pour les intervenant.es du milieu communautaire ;
  • La production d’outils d’éducation populaire et le déploiement de campagnes de sensibilisation ;
  • Le financement d’études et de la recherche sur des enjeux sociaux ;
  • L’embauche de ressources, la consolidation de l’expertise de leur équipe et la bonification du soutien aux organismes communautaires de leur territoire.

Investir dans le communautaire, c’est payant !

Investir dans le milieu communautaire, c’est payant socialement, mais aussi économiquement. Rappelons qu’en plus de l’impact social considérable des CDC et du milieu communautaire, une étude d’impact, dévoilée en janvier dernier et réalisée par la firme AppEco, confirmait le caractère économique structurant du secteur communautaire ainsi que l’ampleur, parfois insoupçonnée, de ses retombées économiques.

 

Les retombées économiques d’un investissement dans le milieu communautaire sont supérieures pour le Québec à celles d’un investissement dans l’ensemble de l’économie.

Pour 100 millions $ investis, 183,7 millions $ sont réellement injectés dans l’économie, soit 45,2 millions $ supplémentaires en production auprès des fournisseurs, et 38,5 millions $ en dépenses de consommation par les travailleurs. Pour ces mêmes 100 millions $ investis un PIB de 110 millions $ est généré et 1900 emplois sont maintenus ou créés.

À propos

La TNCDC est un réseau national qui, par son expertise, ses actions et son assise locale, joue un rôle incontournable dans l’amélioration des conditions de vie des communautés et dans l’atteinte d’une plus grande justice sociale au Québec. Regroupant 67 Corporations de développement communautaire (CDC) ancrées dans 15 régions et rassemblant plus de 2700 organismes communautaires partout sur le territoire québécois, le réseau et ses membres interviennent dans une multitude de domaines, principalement la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, la santé, l’éducation, l’emploi, la défense des droits ainsi que le logement.

– 30 –

 

 

Pour tout renseignement

Sabrina Martin
TACT
418 515-3632

smartin@tactconseil.ca

TNCD14_Annonce_FLAC_fichesynthese_VF

 

Webinaire-FLAC-TNCDC Juin

 

Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) est fier de présenter la 20e édition de la Semaine nationale de l’action communautaire autonome (#SNACA), sous le thème « Visons juste! Pour la justice sociale et climatique ». Du 17 au 24 octobre 2022, cette semaine sera un moment pour souligner le rôle exceptionnel des organismes et des luttes communautaires dans la construction d’une société plus juste, plus inclusive et plus respectueuse de notre planète.

Découvrez et partagez la trousse de diffusion pour télécharger l’affiche et toutes ses déclinaisons! bit.ly/3wOZ9HZ

Êtes-vous un organisme ou regroupement d’organismes d’ACA? Comptez-vous participer ou organiser une activité dans le cadre de la Semaine nationale de l’action communautaire autonome, du 17 au 24 octobre prochains? On veut le savoir! Inscrivez-vous à la liste de participation  forms.gle/FQ3rZPYKQ1MZrVAJ9