S’ancrer dans la communauté pour favoriser un plus grand épanouissement

«La Croisée de Longueuil s’ouvre vers sa communauté pour s’enrichir de ses
forces vives. » – Madame Hélène Bergeron

Longueuil, 17 juin 2021 – La Croisée de Longueuil a lancé hier, dans le cadre de son assemblée générale annuelle, ses nouvelles orientations issues de sa récente planification stratégique qui repositionne l’organisme au cœur de sa communauté. Sans se dénaturer, la vision 2020-25 positionne l’organisme comme un lieu nourricier de partage, de participation et de créativité, où la communauté est invitée à être partie prenante de la vie de La Croisée.

« Inspirée de notre nouvelle vision, la mission vient ancrée La Croisée dans son milieu. Elle met en valeur les forces vives des gens de la communauté en les accompagnant à s’épanouir à travers des actions et des projets développés pour, par et avec eux, favorisant ainsi un plus fort sentiment d’appartenance et une meilleure emprise sur leur vie et leur environnement.», d’indiquer la présidente, madame Hélène Bergeron.

Monsieur André Mercier, vice-président sortant, est heureux de laisser en héritage, après huit ans d’implication, cette vision rassembleuse et moderne. « La Croisée est un organisme qui s’est toujours renouvelé et cette vision 20-25 inclusive viendra la solidifier. Nous ouvrons nos portes et permettons aux gens de co-construire avec nous un milieu qui nous ressemblera tous.»

La Covid a renforcé le lien étroit avec la communauté et l’équipe de La Croisée. C’est en partant de cette nécessité que les membres du Conseil d’administration, les bénévoles, les partenaires et l’équipe ont eu l’élan de se redéfinir pour réinventer les cinq prochaines années.

Source : La Croisée de Longueuil
Information : Marie-Michèle Forget
(450) 677-8918, poste 221
mmforget@lacroiseedelongueuil.qc.ca

https://www.facebook.com/croiseedelongueuil/

 

Montréal, le 14 juin 2021 – Le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) accueille positivement la bonification des mesures de soutien dédiées aux ressources humaines des organismes communautaires, telle qu’annoncée aujourd’hui par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet. Cette aide additionnelle de 24 millions de dollars sur trois ans vient en réponse à une revendication de longue date pour le milieu communautaire.

« Dans un contexte de pénurie et de roulement de personnel qui a été exacerbé par la pandémie, il est crucial que les organismes de toutes les régions du Québec puissent améliorer les conditions de travail afin d’embaucher et de maintenir les gens en emploi, souligne Marie-Line Audet, présidente du RQ-ACA. Il est certain que le développement des compétences contribuera à cette amélioration, mais ne sera pas suffisant pour retenir nos travailleuses et travailleurs. »

La résilience et l’agilité dont les organismes communautaires font preuve sont exceptionnelles, mais ont un coût humain, celui de l’épuisement professionnel. Selon une étude menée par l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (l’IRIS) dans le cadre du projet de recherche de l’Observatoire de l’ACA, plus de 96% des travailleuses et travailleurs ont ressenti une augmentation de l’isolement (96,3%) et de l’anxiété (96,6%) avec la crise COVID-19, et 92,5% ont eu besoin de soutien social.

Alors que ces investissements pour la formation et l’accompagnement représentent de bonnes nouvelles pour le milieu, les besoins de l’ensemble des organismes sont pourtant estimés à 460 millions de dollars.

L’engagement du ministre et celui de son gouvernement est clair : mieux soutenir les organismes communautaires via un plan d’action gouvernemental en action communautaire. L’annonce d’aujourd’hui représente un pas en avant qui précèdera, nous le souhaitons ardemment, celle que nous attendons depuis longtemps, c’est-à-dire des investissements majeurs dédiés à la mission des organismes d’action communautaire autonome.


Le RQ-ACA est l’interlocuteur privilégié du gouvernement en matière d’action communautaire autonome, représente 64 regroupements et organismes nationaux, et rejoint au-delà de 4 000 organismes luttant partout au Québec pour une plus grande justice sociale.

 

– 30 –

Pour information :
Meaghan Johnstone
514.416.4283 / communication@rq-aca.org

Vous trouverez ci-dessous Le guide pour le maintien et l’adaptation des activités et des services offerts par les organismes communautaires dans le contexte de la Covid-19 le plus à jour du Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.


 

Nous vous informons que le CSSM-M sera relocalisé, et ce, à compter du lundi 14 juin prochain.

Veuillez prendre note que la réouverture est prévue le 5 juillet.

Voici la nouvelle adresse :

2046, boulevard Édouard
Saint-Hubert (Québec)
J4T 1Z7

Une mobilisation à caractère unique pour assurer l’accessibilité universelle et la participation de tous.

Montréal, le 7 juin 2021 – le Collectif Accessibilité Universelle (Collectif A.U.) est fier de présenter un projet collaboratif unique et rassembleur porté par 30 organismes qui font front commun pour promouvoir l’accessibilité universelle à l’échelle du Grand Montréal. À l’aube des prochaines élections municipales, le Collectif A.U. souhaite sensibiliser les candidats et candidates ainsi que la population du Grand Montréal à l’accessibilité universelle, en faisant la promotion de cinq mesures à mettre en place dans les municipalités. Le Collectif lance également sa Déclaration pour des municipalités accessibles universellement et encourage la population à y apposer sa signature, afin de permettre à toutes personnes, quelles que soient ses capacités, de bénéficier des mêmes opportunités et d’une expérience de qualité, de manière autonome.

 

Cinq mesures concrètes pour assurer un changement

Afin de favoriser la participation de tous, le Collectif A.U. demande à ce que les villes du Grand Montréal s’engagent à faire un effort supplémentaire. Pour ce faire, les multiples organismes mobilisés portent un message fort :

 

«En 2021, l’accessibilité universelle c’est essentiel. Nous pouvons tous avoir des limitations, mais nous avons tous les mêmes droits. Ensemble, choisissons de lever les obstacles. »

 

Pour qu’il y ait du changement, le Collectif A.U. présente donc cinq mesures concrètes pensées pour assurer l’accessibilité universelle et la participation de tous :

  • Adopter une politique municipale en accessibilité universelle (si non existante);
  • Nommer un élu responsable de l’accessibilité universelle dans chaque instance décisionnelle de la municipalité (conseil municipal et conseils d’arrondissements);
  • Nommer une personne responsable de l’accessibilité universelle au sein de l’administration municipale et assurer le développement de ses compétences en lui donnant les ressources (humaines et financières) nécessaires pour mener à bien son mandat;
  • Développer un mécanisme pour impliquer et consulter les personnes handicapées lors des processus consultatifs de la ville;
  • Avoir les informations nécessaires pour favoriser une prise de décision éclairée en matière d’accessibilité universelle : recueillir les besoins, identifier les obstacles et produire des données, tenir un portrait à jour et identifier les solutions innovantes et durables.

 

Contribuer au changement

Afin de démontrer son soutien pour cette mobilisation à caractère unique et pour que l’enjeu soit une priorité aux prochaines élections municipales, le Collectif A.U. invite le grand public à prendre connaissance de la Déclaration pour des municipalités accessibles universellementEn apposant une signature, ceux qui souhaitent s’impliquer davantage reconnaissent le caractère essentiel des démarches entreprises par les 30 organismes qui collaborent à assurer la participation et le respect des droits de tous.

Le Collectif A.U. sollicite également l’aide du public et invite les gens à partager les visuels de la mobilisation pour donner une meilleure visibilité à l’enjeu. Tout au long de la campagne électorale municipale de l’automne, il sera possible de suivre le Collectif A.U., notamment sur les médias sociaux afin d’en savoir plus sur les actions entreprises par les membres.

 

Citation

« Ce sont plus de 33% des Québécois de 15 ans et plus qui ont de la difficulté à réaliser certaines activités quotidiennes en raison d’une limitation fonctionnelle. Les villes qui composent le Grand Montréal doivent faire un effort supplémentaire pour assurer que tous les infrastructures, activités et services soient accessibles. Les municipalités doivent s’engager à agir sur cet enjeu capital lors de la prochaine campagne électorale. Nous remercions les 30 organismes qui ont choisi de s’impliquer au sein du Collectif A.U. pour assurer la participation et le respect des droits de tous. Grâce à votre implication, nous nous assurons d’une meilleure connaissance de cet enjeu par le grand public, et ultimement, nous sommes plus près que jamais de lever les obstacles. » – Elsa Lavigne, Directrice générale d’AlterGo

 

À propos du Collectif AU

Le Collectif Accessibilité Universelle (Collectif A.U.) est un projet collaboratif réunissant plus de 30 organisations visant à promouvoir l’accessibilité universelle à l’échelle du Grand Montréal. Pour en savoir plus sur le Collectif A.U., visitez le site collectifau.ca ou consultez la page Facebook.

Pour plus d’information, veuillez écrire à l’adresse courriel suivante : info@collectifau.ca

Le Centre d’écologie urbaine de Montréal (CEUM) lance aujourd’hui la phase 2 du projet Sous les pavés, qui vise à déminéraliser à la main et de manière participative 18 espaces publics ou à vocation communautaire dans 10 régions du Québec d’ici 2024.

Pour engager concrètement les communautés dans les solutions d’adaptation aux changements climatiques, le CEUM lance un appel à candidatures du 9 juin au 9 juillet 2021 pour recruter de nouveaux leaders de la déminéralisation participative au Québec.

Le projet vise à ce que les communautés développent leurs capacités d’intervention en matière de déminéralisation, pour une meilleure gestion des eaux pluviales et un milieu de vie plus résilient face aux changements climatiques. La démarche engage activement tant les propriétaires, les organisations et entreprises locales que les citoyens à transformer collectivement des sites asphaltés en lieux frais, conviviaux et verdoyants.

« Pour agir concrètement sur les impacts des changements climatiques, les milieux seront outillés et accompagnés, notamment par l’animation d’une communauté de pratique et par un appui financier pour libérer le sol de l’asphalte » mentionne Véronique Fournier, directrice générale du CEUM.

Dès maintenant, et ce jusqu’au vendredi 9 juillet, 23h59, les organismes intéressés sont invités à compléter le formulaire en ligne disponible sur le site internet souslespaves.ca.

 

Le projet est soutenu par le Groupe Banque @TD et bénéficie d’une aide financière du @gouvernement du Québec tirée du programme Action-Climat Québec, qui rejoint les objectifs du Plan pour une économie verte 2030.

Séance d’information (11 juin 10h30) sur le programme de financement Volet 1 – Soutien au rayonnement des régions du fonds régions et ruralité pour la Montérégie 2021-2022

 

Bonjour.

Un programme du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (Ministère) donne accès à un financement aux organismes à but non lucratif (OBNL), aux coopératives ainsi qu’aux entreprises d’économie sociale. Un montant d’environ 2 000 000 $ est dédié à un appel de projets en Montérégie pour l’année financière 2021-2022.

 

Les projets pourront être déposés du 18 mai au 5 juillet 2021. SVP faire circuler dans vos réseaux.

Pour accéder à ce financement, les projets doivent contribuer à l’une des huit priorités de développement de la Montérégie. Cette année, les projets contribuant à la relance des milieux de vie de la région seront favorisés. On entend par « projets de relance des milieux de vie » toute initiative permettant d’améliorer la qualité de vie des citoyens ou l’expérience client des visiteurs, ciblant un des secteurs suivants: activités récréatives, culture, éducation ou agroalimentaire et ayant des retombées rapides sur le milieu de vie.

De plus, pour être admissible à une subvention, le projet doit, entre autres, avoir un rayonnement régional (l’ampleur du rayonnement régional, selon le nombre de territoires bénéficiant des retombées du projet et l’importance de ces retombées; i.e. un projet de l’agglo doit minimalement se réaliser avec un autre organisme d’une autre MRC). Les projets provenant du réseau de l’éducation seront aussi acceptés.

Cette occasion de financement demande donc une maîtrise de certaines balises. En ce sens, le Bureau de développement social et communautaire de la Ville de Longueuil (mandat agglomération) vous propose une rencontre afin de faciliter le dépôt de projet en provenance des organismes de l’agglomération de Longueuil

Vendredi, 11 juin, de 10h30 à 12h00 (par zoom).

Cette rencontre portera sur :

  • Les priorités régionales de la Montérégie
  • Le programme
  • Des conseils pour remplir le formulaire
  • L’aide pour remplir le formulaire

Pour participer à la réunion Zoom

https://Longueuil.zoom.us/j/86083857428

ID de réunion : 860 8385 7428

        +1 438 809 7799 Canada

ID de réunion : 860 8385 7428

Trouvez votre numéro local : https://Longueuil.zoom.us/u/kvsQeQ1Xq

Au plaisir de vous y rencontrer.

Solidairement.

 

JEAN TREMBLAY

Conseiller en développement social

Bureau du développement social et communautaire

Direction de la culture, du loisir et du développement social

🔎 Avez-vous manqué le dernier bulletin de l’Observatoire de l’ACA?
En voici un résumé :
Premiers résultats pour l’Observatoire

Le 20 mai 2021, l’Institut de recherche et d’information socio-économiques (IRIS) a publié une étude intitulée Effets de la crise sanitaire sur le milieu communautaire – Portrait de la situation pour les organismes du Québec.

À partir d’un grand sondage réalisé en partenariat avec l’Observatoire de l’ACA en novembre 2020, l’IRIS dresse un portrait des impacts de la 1ère vague de la pandémie de la COVID-19 sur les activités des organismes communautaires et les besoins des populations rejointes, les équipes et bénévoles, l’organisation du travail et leur situation financière.
Lisez l’étude de l’IRIS
Consultez la revue de presse

 

SOURCE : Infolettre du RQ-ACA

Le projet Espace communautaire est un lieu de soutien, d’échanges, d’accompagnement et de formations destiné aux gestionnaires d’organismes d’ACA. Basé sur une approche respectant les pratiques et les valeurs de l’ACA, Espace communautaire soutient et accompagne les organisations qui rencontrent des défis au niveau de leur reddition de comptes et leur gestion interne, en particulier celles qui ont reçu une augmentation significative de leur financement ou un premier financement.
Abonnez-vous à l’infolettre du projet pour en savoir plus sur les services offerts et la programmation des formations gratuites en ligne!
Abonnez-vous à l’Infolettre
Consulter le dernier numéro

 

En savoir plus sur le projet

SOURCE : Infolettre du RQ-ACA

Le comité SNACA et le RQ-ACA sont fiers d’annoncer le nouveau thème et visuel de la Semaine nationale de l’action communautaire autonome 2021!*

Du 18 au 24 octobre, la Semaine nationale de l’action communautaire autonome (#SNACA) célèbrera la beauté et la force incroyable du mouvement de l’action communautaire autonome (ACA), toujours « En pleine effervescence »! Alors qu’ils bouillonnent dans les tourbillons d’une crise sans précédent, les organismes communautaires continuent à déborder de créativité, à s’adapter et à se transformer pour créer une société plus juste, verte et inclusive.

Vingt ans après l’adoption de la Politique gouvernementale sur l’action communautaire et alors que le Réseau québécois de l’action communautaire autonome (RQ-ACA) marque son 25e anniversaire, nous honorons la longue histoire d’engagement et de luttes sociales ayant façonné notre réseau. En rappelant notre cheminement collectif et en se projetant vers l’avenir, fêtons l’ACA, ce mouvement unique au monde!

Avec ce visuel, créé par la talentueuse Emilie Tremblay, nous vous invitons à célébrer, à faire du bruit et à mettre en lumière l’univers pétillant et surtout très coloré de ce mouvement effervescent!

* All presentation text and tools are also available in English!

Téléchargez les outils visuels / Download visuals
La Semaine nationale de l’action communautaire autonome vise à souligner le travail des 4000 organismes d’ACA du Québec et à rendre hommage aux 60 000 travailleuses et travailleurs et aux 425 000 militant·e·s et bénévoles qui s’activent quotidiennement en son sein.
Pour en savoir plus sur la SNACA

SOURCE : Infolettre du RQ-ACA