Nous croyons que les personnes en situation de pauvreté ne devraient pas choisir entre se déplacer et répondre à leurs besoins de base.
La Coalition montérégienne pour la tarification sociale en transport vous invite à appuyer la déclaration commune en la signant en ligne, en votre nom et/ou celui de votre organisme : https://www.trocm.org/cmtst
Il est également possible d’imprimer la version ci-jointe et de la rendre disponible à votre bureau, dans vos activités, assemblées, conseils d’administration, puis de nous la retourner à l’adresse indiquée.
Votre appui est essentiel pour les démarches d’information et de sensibilisation qui suivront cet automne!
Nous espérons recueillir un maximum de signatures d’ici au 20 septembre, mais la déclaration demeurera active jusqu’en décembre prochain. Des rappels auront lieu dans les prochaines semaines et des outils de communication vous seront proposés.
Un mémoire sera aussi rédigé et déposé dans le cadre des consultations de l’ARTM.
Source : Lien

Source : Infolettre TROC-M

Le Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches (REPAC 03-12) a élaboré une séries de 5 fiches pour démystifier et agir contre la crise climatique.

Nous vous invitons donc à prendre connaissance de ce nouvel outil et à l’utiliser dans vos activités d’éducation populaire, notamment en vue de la journée de la grève pour la planète du 27 septembre prochain.

À l’heure actuelle nous savons que de grandes mobilisations se tiendront en cette journée de grève mondiale à Montréal, Québec, Sherbrooke et Ottawa. Nous vous donnerons plus de détails à ce sujet au début du mois de septembre.

Pour télécharger les fiches

DEL offre aux entreprises collectives de l’agglomération de Longueuil une aide financière afin de faciliter leur développement des affaires.

Dépenses admissibles:

  • Démarrage ou développement d’une nouvelle activité marchande;
  • Acquisition ou location d’équipements;
  • Commercialisation de produits ou services;
  • Coûts liés à des études de faisabilité ou de marché;
  • Réalisation de mandats de consultation;
  • Transformation numérique de l’entreprise.

Consultez le guide pour en savoir davantage sur les projets acceptés.

Ça vous intéresse?
Faites vite! La deuxième date de dépôt de projet est le 30 août! 

Je veux soumettre un projet

Sources : Lien

QUÉBEC, le 19 juill. 2019 /CNW Telbec/ – Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, a annoncé qu’il réduira les iniquités entre les organismes communautaires en ce qui concerne leur financement avec un soutien financier supplémentaire de 6 682 864 $ à partir de 2019-2020. Au total, 252 organismes communautaires voués à la défense collective des droits obtiendront une hausse de leur financement.

Cette annonce a été faite dans les locaux du Regroupement des organismes d’éducation populaire autonome de la Mauricie. Pour permettre une meilleure répartition du financement des organismes communautaires aux quatre coins du Québec, le ministre a établi de nouveaux critères visant à rééquilibrer leur soutien financier en fonction du territoire couvert. Parmi les organismes touchés, 39 sont actifs sur le plan national, 98 sur le plan régional et, finalement, 115 ont des orientations locales. Les augmentations moyennes varient de 19 % à 25 %, selon le territoire couvert.

Par ailleurs, une enveloppe de près de 2,6 millions de dollars s’ajoutera afin de soutenir ultérieurement de nouveaux organismes de défense collective des droits.

M. Boulet a tenu à souligner que six organismes communautaires voués à la défense des droits des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles et trans (LGBTQ) se partageront une somme additionnelle de 348 288 $. La ministre de la Justice et responsable de la lutte contre l’homophobie et la transphobie, Sonia LeBel, était présente pour saluer ce soutien qui permettra de promouvoir la reconnaissance de la diversité sexuelle et de soutenir davantage la lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Soutenir la croissance de la masse salariale
Ces sommes viennent s’ajouter au financement actuel, qui est de 22,2 millions de dollars. Le ministre vient aussi confirmer qu’une somme additionnelle de 1 144 313 $ permettra à 320 organismes communautaires d’assumer les coûts de croissance de leur masse salariale, notamment ceux liés aux hausses prévues du salaire minimum. Il s’agit d’une augmentation de 3,96 % de leur financement annuel.

Corporations de développement communautaire
Le ministre attribue également à douze corporations de développement communautaire (CDC) une somme additionnelle de 296 006 $, à partir de l’année 2019-2020. Cette somme servira à aider les organismes communautaires à assurer leur fonctionnement.

Les CDC sont des regroupements communautaires qui ont pour mission de susciter, de favoriser et de soutenir le développement communautaire sur leur territoire en assurant la participation active du mouvement populaire et communautaire au développement social, y compris au développement socioéconomique.

Rappelons que le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale soutient, par l’intermédiaire du Programme de soutien financier des corporations de développement communautaire, la Table nationale des corporations de développement communautaire (TNCDC) ainsi que les 65 CDC qui en sont membres, ce qui représente plus de 2 500 organismes.

Citations :

« Je suis très fier de soutenir ces organismes communautaires qui offrent des services à la population, notamment en matière de défense de leurs droits. Grâce à eux, la population dispose d’une voix de plus pour se faire entendre. Cette aide supplémentaire illustre toute la reconnaissance que notre gouvernement accorde au travail que ces organismes accomplissent. »

Jean Boulet, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie

« Par leurs actions, ces organisations servent, à titre de première ligne de soutien, de nombreux Québécoises et Québécois. Nous sommes fiers de pouvoir les encourager à poursuivre leurs missions si importantes, que ce soit en matière de promotion des droits des personnes de la communauté LGBTQ ou de protection des personnes victimes. »

Sonia LeBel, ministre de la Justice et ministre responsable de la lutte contre l’homophobie et la transphobie

Faits saillants :

Objectif

Montant de la hausse

Nombre d’organismes

1. Rétablir l’équité en matière de soutien aux organismes de défense collective des droits

6 682 864 $

252

2. Soutenir de nouveaux organismes de défense collective des droits

2 664 167 $

À venir

3. Assurer la croissance de la masse salariale

1 144 313 $

320

4. Mieux soutenir les corporations de développement communautaire

296 006 $

12

TOTAL

10 787 350 $

Hausse du financement des organismes nationaux en fonction de l’objectif 1 (Rétablir l’équité en matière de soutien aux organismes de défense collective des droits)

Organismes nationaux

 Montant initial
2019-2020
(indexé)

Territoire de
l’organisme

Montant de la hausse
2019-2020

Groupe Alter Justice

38 174 $

National

76 826 $

Association des grands-parents du Québec

38 174 $

National

76 826 $

Nature Québec

77 684 $

National

37 316 $

Action travail des femmes du Québec inc.

38 174 $

National

76 826 $

Eau secours! La coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau

58 264 $

National

56 736 $

Mouvement action justice

43 913 $

National

71 087 $

Coalition des familles LGBT

50 899 $

National

64 101 $

Société québécoise de la déficience intellectuelle

90 581 $

National

24 419 $

Société logique inc.

95 877 $

National

19 123 $

Conseil québécois LGBT

64 577 $

National

50 423 $

Conseil national des chômeurs et chômeuses

38 174 $

National

76 826 $

Fondation Émergence inc.

50 899 $

National

64 101 $

Au bas de l’échelle inc.

54 246 $

National

60 754 $

Association coopérative d’économie familiale du centre de Montréal

86 683 $

National

28 317 $

La ligue des Noirs du Québec

52 954 $

National

62 046 $

Force jeunesse inc.

43 913 $

National

71 087 $

Alliance des regroupements des usagers du transport adapté du Québec (ARUTAQ)

100 881 $

National

14 119 $

Conseil d’intervention pour l’accès des femmes au travail (CIAFT) du Québec inc.

67 231 $

National

47 769 $

Fédération des femmes du Québec

95 283 $

National

19 717 $

Association québécoise Plaidoyer-Victimes

54 055 $

National

60 945 $

La ligue des droits et libertés

88 990 $

National

26 010 $

Front commun des assistés sociaux du Québec inc.

76 784 $

National

38 216 $

Le réseau québécois des groupes écologistes

77 684 $

National

37 316 $

F.R.O.N.T. – Femmes regroupées en options non traditionnelles

64 577 $

National

50 423 $

Jeunesse ouvrière chrétienne nationale du Québec

61 986 $

National

53 014 $

Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets

58 264 $

National

56 736 $

Association des consommateurs pour la qualité dans la construction

54 246 $

National

60 754 $

Trajectoire Québec

54 246 $

National

60 754 $

Réseau des lesbiennes du Québec (RLQ)

63 933 $

National

51 067 $

Conseil pour la protection des malades (CPM)

101 560 $

National

13 440 $

Coalition des organismes communautaires pour le développement de la main-d’œuvre

114 522 $

National

478 $

Coalition des associations de consommateurs du Québec

66 786 $

National

48 214 $

Mouvement des travailleurs chrétiens (MTC)

41 155 $

National

73 845 $

Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi

54 246 $

National

60 754 $

Association québécoise des personnes de petite taille inc.

95 102 $

National

19 898 $

Association québécoise des étudiants ayant des incapacités au post-secondaire (AQEIPS)

79 603 $

National

35 397 $

Association des aides familiales du Québec

64 577 $

National

50 423 $

Aide aux travailleurs accidentés, ATA

112 724 $

National

2 276 $

Réseau des tables régionales de groupes de femmes du Québec

73 619 $

National

41 381 $

Total

1 839 760 $

Nombre d’organismes

Hausse 2019-2020

Organismes nationaux

39

1 839 760 $

Organismes régionaux

98

2 410 341 $

Organismes locaux

115

2 432 763 $

Total

6 682 864 $

SOURCE : Cabinet du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (  Lien )

Renseignements – Source : Caroline d’Astous, Attachée de presse, Cabinet du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Tél. : 418 803-7563; Renseignements : Relations avec les médias, Direction des communications, Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Tél. : 418 643-9796

Liens connexes

https://www.mtess.gouv.qc.ca

Communiqué de presse

Source : Lien

Trois-Rivières, 19 juillet 2019 – La Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) se réjouit de l’annonce réalisée par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, en ce qui concerne la réduction des iniquités dans le réseau des Corporations de développement communautaire (CDC) en octroyant un soutien financier supplémentaire de 296 006$ à douze CDC, à partir de l’année 2019-2020. 

Ainsi, cette somme additionnelle est une excellente nouvelle, mais reste toujours insuffisante pour que les CDC jouent pleinement leur rôle dans le développement des communautés. 

« Espérons que la révision du plan d’action gouvernemental en action communautaire permettra de finaliser le rattrapage financier », souligne le président du conseil d’administration, Martin Boire. 

En détail, le soutien financier supplémentaire permettra le financement d’une nouvelle CDC (CDC du Kamouraska), la réduction des iniquités au sein du réseau par le rehaussement du plancher de financement à 67 000$ et le renforcement de la capacité d’agir par l’embauche d’au moins une ressource humaine. 

De plus, la défense collective des droits est une chose très importante pour la TNCDC. En ce sens, nous sommes heureux des sommes allouées aux 252 organismes communautaires aux quatre coins du Québec. 

Défis financiers importants pour les Corporations de développement communautaire 

Les compressions budgétaires, l’abolition d’instances locales et régionales (CRÉ, CLD) et la réorganisation des services gouvernementaux (CLE, CSSS) par le précédent gouvernement a bouleversé l’écosystème du développement des communautés. Ainsi, le maintien et l’amélioration de notre capacité d’agir est notre principal défi dans le contexte où nous manquons de ressources humaines et financières. Les bonifications financières précédentes ont uniquement servi à financer les CDC nouvellement accréditées, créant ainsi différents paliers de soutien. 

Faute d’un financement suffisant, les CDC ne peuvent jouer pleinement leur rôle dans le développement des communautés. Les sommes allouées aideront tout de même à l’amélioration la qualité de vie des citoyens et des citoyennes. Nous saluons d’ailleurs la reconnaissance du gouvernement de la composition de notre réseau, notamment du fait qu’une CDC qui couvre un plan grand territoire a besoin de plus de ressources. 

À propos  

La TNCDC est un réseau national qui, par son expertise, ses actions et son assise locale, joue un rôle incontournable dans l’amélioration des conditions de vie des communautés et dans atteinte d’une plus grande justice sociale au Québec.  

Regroupant 65 CDC et plus de 2 500 organismes communautaires, elle intervient dans une multitude de domaines, notamment la santé, l’éducation, l’emploi, la défense des droits ou encore l’environnement.  

Les CDC agissent en tant que leaders du développement social et communautaire dans leur milieu. Elles offrent des services directs aux organismes communautaires de leur territoire, en plus de développer des projets à vocation sociale en partenariat avec ces organismes, les citoyens, les municipalités et les gouvernements.  

 

– 30 –

 

Pour tout renseignement :

Martin Boire, président du conseil d’administration
TNCDC
514-692-7053
m.boire@cdcal.org

Olivier Bellemare, agent de communication
TNCDC
819-840-3373
communication@tncdc.qc.ca

Ce sondage vise à mieux comprendre vos habitudes d’écoute de la chaîne TVRS.

En remplissant le sondage, vous avez la chance de gagner 500 $.

Vous avez jusqu’au lundi 29 juillet 2019 à 23 h 59 pour remplir le sondage.
Le tirage au sort sera effectué le mardi 6 août 2019 à 12 h dans les bureaux de TVRS à Longueuil. 

Vos réponses demeureront confidentielles et ne seront pas publiées.

Merci de votre précieuse collaboration.

JE PARTICIPE AU SONDAGE TVRS

Règlements du concours

 

Avant d’entreprendre la rédaction de sa toute première Politique d’agriculture urbaine, la Ville de Brossard souhaite obtenir l’avis des citoyens, au moyen d’un sondage en ligne, sur la place que devrait prendre l’agriculture urbaine dans leur quotidien.

Le court sondage en ligne sera disponible du 13 juillet au 11 août.

Aussi, la Patrouille verte sillonnera les rues de Brossard et les événements phares de la ville cet été pour inviter un maximum de citoyens à répondre au sondage directement sur leur tablette.

Les organismes reconnus œuvrant en environnement de Brossard recevront aussi une invitation pour discuter et partager leurs idées sur le sujet. Les acteurs des institutions, des commerces et des industries de Brossard seront également consultés.

La future Politique, qui devrait voir le jour au début de l’année 2020, aura comme objectif d’encourager la mise en place d’activités et d’initiatives d’agriculture urbaine sur le territoire.

L’agriculture urbaine consiste en une variété d’activités de production d’aliments en milieu urbain, notamment la culture de plantes comestibles ou l’élevage d’animaux. Un potager en cour avant et arrière, l’élevage de poules et ruches urbaines, des serres et potagers sur les toitures, des jardins communautaires et des aménagements comestibles dans les espaces publics en sont des exemples.

Pour répondre au sondage: brossard.ca/consultations.

(Source: Ville de Brossard)

Le Regroupement d’éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches (REPAC 03-12) a élaboré une séries de 5 fiches pour démystifier et agir contre la crise climatique.

Nous vous invitons donc à prendre connaissance de ce nouvel outil et à l’utiliser dans vos activités d’éducation populaire, notamment en vue de la journée de la grève pour la planète du 27 septembre prochain.

À l’heure actuelle nous savons que de grandes mobilisations se tiendront en cette journée de grève mondiale à Montréal, Québec, Sherbrooke et Ottawa. Nous vous donnerons plus de détails à ce sujet au début du mois de septembre.

Source et lien pour télécharger les fiches

Source : Lien

Après plus de 10 ans d’attente, le gouvernement du Québec s’apprête à élaborer un nouveau plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire. Pour cela, il lance d’importantes consultations portant sur trois thèmes: la consolidation et le développement de l’action communautaire; la cohérence de l’intervention gouvernementale; la promotion et la valorisation de l’action communautaire.

Le cahier de consultation rappelle certains aspects propres à l’action communautaire au Québec. Notre province peut compter sur un mouvement communautaire fort de 8000 organismes, dont la moitié se réclame de l’action communautaire autonome. Selon le cahier de consultation, «l’action communautaire autonome constitue un mouvement de participation et de transformation sociale aux approches larges, aux pratiques citoyennes, génératrices de liens sociaux et de cohérence sociale». Ainsi, ces organismes ne se limitent pas à offrir des services, ils travaillent aussi à ce que les droits de tous les citoyens soient respectés et tentent de transformer la société afin qu’elle soit plus égalitaire et que tous puissent s’y épanouir et y vivre dignement.

Le gouvernement du Québec, reconnaissant l’importance de l’action communautaire, finance environ 5000 organismes. Ce financement à la mission de base et le respect de l’autonomie des groupes à déterminer leurs approches et orientations sont des aspects importants de la vitalité du mouvement communautaire.

Maintenant, le gouvernement s’apprête à consulter la société afin de mettre à jour son plan d’action. Il est important que ce plan corresponde à nos aspirations collectives, qu’il soit toujours en phase avec les besoins de la société québécoise. Pour cela, il est essentiel que nous jouions tous une part active dans cette consultation.

Considérant que seuls les regroupements d’organismes communautaires peuvent déposer des mémoires, ce sera en interpellant vos organismes communautaires que vous pourrez, comme citoyen, prendre part à cette consultation.

Ainsi, aller dans votre organisme de quartier et aller à la rencontre de la coordination ou du conseil d’administration. Partagez-leur votre vision, vos souhaits, et le rôle que devrait jouer l’action communautaire pour les atteindre.

L’action communautaire est née d’initiatives citoyennes; il est donc important qu’elle reste bien ancrée dans nos aspirations collectives.

Martin Boire
Directeur général de la Corporation de développement communautaire de l’agglomération de Longueuil

 

Petit guide pour mieux comprendre les enjeux des prochaines élections
 Guide d’animation d’ateliers d’éducation populaire autonome
 État de situation 2019 du Canada

Visitez notre site internet pour télécharger les outils :
http://www.mepacq.qc.ca/guide-des-elections-federales-2019/

Source : Lien