Manifestez votre appui à des projets d’économie sociale créateurs d’impact !

 

Du 22 mai au 9 juin, donnez votre appui à un projet d’économie sociale de l’agglomération de Longueuil déposé dans le cadre du programme des Bourses d’initiatives en entrepreneuriat collectif (BIEC). Rappelons que les BIEC peuvent offrir jusqu’à 10 000 $ par projet afin d’en activer sa réalisation, qu’il soit à l’étape du démarrage ou du développement.

L’ancrage du projet dans sa communauté ainsi que sa pertinence dans son milieu font partie des critères d’évaluation du projet. Ainsi, le nombre d’appuis recueillis sera pris en compte dans l’évaluation de ce critère.

 

Comment appuyer un projet ?

Cliquez sur le ou les projet(s) souhaité(s) et cliquez ensuite sur le bouton J’aime. Aussi simple que ça!

Une personne peut voter pour un projet une seule fois durant toute la période de votation (vote unique). Toutefois, elle peut « aimer » plusieurs projets dans sa communauté!

 

Découvrez et supportez les projets collectifs de l’agglomération de Longueuil!

Marche pour l’alzheimer de la rive-sud :  objectif dépassé !!!!

C’est le dimanche 26 mai dernier que près de 500 marcheurs ont foulé les rues du vieux Longueuil, à l’occasion de la treizième édition de la Marche pour l’Alzheimer IG Gestion de patrimoine.  L’objectif qui était d’amasser la somme nette de 70 000$ a été atteint, voire dépassé, puisqu’un montant de 70 610$ a été annoncé sur place et l’on prévoit encore d’autres milliers de dollars à venir dans les prochains jours.

Une ambiance festive et familiale

Au retour de la Marche, l’événement s’est transformé en un grand pique-nique communautaire avec tirages de prix, bar à oxygène et maquilleuse sur place.  De plus, la troupe de Saya Percussions a enflammé la foule qui s’est mise à danser au son des rythmes latins, au grand plaisir de tous.

Unis pour la cause 

C’est donc un succès sur toute la ligne attribuable, entre autres, à un comité organisateur dédié et orienté de main de maître par madame Jasmine Nadeau, directrice du développement philanthropique à la Société Alzheimer Rive-Sud.  Le comité était composé de monsieur Rémi Gilbert, planificateur financier chez IG Gestion de Patrimoine (Présentateur officiel de la Marche), monsieur Benoît L’Écuyer, conseiller municipal à la ville de Longueuil, madame Caroline Lavallée, fondatrice de Catalyst Communications et madame Danielle Danault, présidente et directrice générale de Cardio Plein Air.

« La Société Alzheimer Rive-Sud désire souligner et exprimer sa profonde gratitude envers tous les marcheurs, leurs supporteurs, les donateurs, nos partenaires et les nombreux bénévoles grâce à qui, tout devient possible. » affirme madame Marie Boucher, présidente du conseil d’administration de la Société Alzheimer Rive-Sud.  « Je tiens aussi à souligner la performance de capitaines d’équipes de marcheurs ayant fait des collectes de fonds tout-à fait hors du commun!   Ils sont les Anges de notre organisme.  Nous remercions l’équipe de la famille Marotte et ses capitaines David, Éric et Anie Marotte qui ont amassé près de 14 000$.  Nous désirons aussi remercier l’équipe de Lyne Gauthier et de Yves Dessureault, respectivement proche aidante et personne atteinte de la maladie, qui ont fait une collecte de plus de 9 000$.  C’est colossal comme mobilisation et nous leur en sommes très reconnaissants. » ajoute-t-elle.

Quelques dignitaires n’ont pas manqué de venir donner leur appui et marcher avec la foule :  madame Sherry Romanodo, députée libérale fédérale de Charles-Lemoyne, monsieur Pierre Nantel, député NPD dans Longueuil St-Huber et madame Catherine Fournier, députée indépendante dans Marie-Victorin.  Le député de Taillon, Dr Lionel Carmant n’ayant pu être présent, a tenu à supporter financièrement la cause de l’organisme.

Pour voir l’album-photos, cliquez ici!

La campagne Engagez-vous pour le communautaire se poursuit :

appel aux organismes à renouveler leur adhésion à la campagne

Bonjour à toutes et à tous,

Le bilan de nos trois années d’actions a permis de constater la grande volonté du mouvement de l’ACA de poursuivre notre front commun afin de défendre le financement et l’autonomie de l’ACA, sa mission de transformation sociale et de lutter pour plus de justice sociale.

Un plan d’action pour les 4 prochaines années sera travaillé cet été et cet automne, avec les antennes régionales et les regroupements nationaux, mais nous voulons dès maintenant lancer le message au gouvernement que notre campagne se poursuit. C’est pourquoi le comité de coordination lance un appel large aux organismes communautaires de tout le Québec à signifier ou à renouveler leur adhésion et leur engagement de principe à la campagne Engagez-vous pour le communautaire.

Pour ce faire, adoptez une résolution dans vos instances (conseil d’administration, assemblée générale, etc.) puis compléter le court formulaire Mon organisme s’engage dans la campagne.

Qu’est-ce que la campagne Engagez-vous pour le communautaire?

Engagez-vous pour le communautaire est une grande campagne nationale de mobilisation qui unit tous les secteurs de l’action communautaire autonome de partout au Québec. Elle réclame une société plus juste où les droits des personnes sont pleinement respectés. Concrètement, dans l’objectif d’améliorer les conditions de vie de la population et d’assurer le respect des droits, nous réclamons que le gouvernement soutienne adéquatement l’action communautaire autonome (ACA) par l’augmentation de son financement à la mission et le respect de son autonomie, tout en réinvestissant dans les services publics et les programmes sociaux.

Pourquoi poursuivre la campagne ?

  • Parce que les revendications de la campagne Engagez-vous pour le communautaire sont toujours pertinentes;
  • Parce que nos efforts collectifs ont permis d’affirmer la vitalité du mouvement de l’ACA en tant que force sociale au Québec et de faire des gains significatifs en matière de financement à la mission;
  • Parce que le caractère unitaire et intersectoriel de la campagne représente une force historique qui doit être maintenue et renforcée;
  • Parce que le bilan du premier plan d’action triennal de la campagne a permis d’identifier des moyens structurants qui nous permettront de mieux nous organiser et d’accroître l’impact de notre mobilisation;
  • Parce que les travaux entourant le nouveau plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire (PAGAC) représentent une nouvelle opportunité, pour le mouvement communautaire, de faire des gains majeurs et significatifs pour l’ensemble des secteurs
  • Parce que les enjeux de justice sociale et climatique doivent s’imposer dans l’agenda politique du gouvernement actuel

Est-ce que la conjoncture est favorable à la relance de la campagne ?

En matière de financement et d’autonomie, le début des travaux pour un nouveau plan d’action gouvernemental en matière d’action communautaire (PAGAC) représente une nouvelle opportunité de faire des gains majeurs et significatifs pour l’ensemble des secteurs. Une période de consultation des organisations sera lancée cet été et durera jusqu’en décembre 2019, alors que la sortie du Plan d’action se fera autour du budget de mars 2021. Il s’agit de notre meilleure opportunité, avant longtemps, de pouvoir faire des avancées encore plus importantes et plus structurantes pour le milieu que celles des dernières années. C’est pourquoi il est important de montrer au gouvernement que nous sommes mobilisé.e.s.En matière de justice sociale, les années d’austérité du gouvernement libéral ont laissé de lourdes traces dans la société québécoise et ont affaibli significativement le filet social. Les réinvestissements du gouvernement caqistes au dernier budget dans certains programmes sociaux et services publics sont loin d’être à la hauteur des besoins rencontrés sur le terrain. Pour garantir les droits et réduire les inégalités socio-économiques, le gouvernement doit entamer un virage radical en faveur de la justice sociale. Cet impératif, couplé à l’urgence climatique, doit s’imposer dans l’agenda politique du gouvernement. La campagne Engagez-vous pour le communautaire doit participer aux efforts de changements aux côtés des autres groupes et mouvements sociaux empreints de justice sociale et climatique.

Quel est l’horizon stratégique de la phase II de la campagne ?

La phase II de la campagne Engagez-vous pour le communautaire s’inscrit dans un horizon stratégique de 4 ans (2019-2023). Cet horizon nous permet de construire stratégiquement une escalade des moyens de pressions dès septembre 2019, culminant au budget de mars 2023 suivant les prochaines élections provinciales.Deux grandes étapes de mobilisation seront prévues dans le plan d’action à venir :

  • Étape 1: Horizon PAGAC (2019-2021)
  • Étape 2: Horizon élections (2021-2023)
Un plan d’action aligné avec cet horizon stratégique sera co-construit avec les antennes régionales et les regroupements nationaux au courant de l’été. Il prévoira notamment:
  • Une réelle escalade des moyens de pression, planifiée à l’avance
  • Un bilan de mi-parcours après deux ans, afin d’ajuster la stratégie selon la conjoncture
  • Des actions collectives tant régionales que nationales, dont certaines menées en convergence avec les campagnes alliées (Ex: Earth strike, Main rouge 20 février, Collectif 8 mars, Marche mondiale des femmes, etc.)
  • Une diversité dans les moyens d’action selon les 4 volets suivants : mobilisation, visibilité, éducation populaire, représentations
  • Des actions et des outils d’éducation populaire en soutien à l’escalade des moyens de pression, notamment en menant deux vagues d’activités à travers les régions (An 1 + An 3)
  • Une meilleure coordination avec les campagnes sectorielles

Nous nous engageons à quoi en renouvelant notre adhésion à la campagne ?

Renouveler votre adhésion et votre engagement de principe dans la campagne signifie que :
  • Vous adhérez aux objectifs et aux revendications portées par la campagne;
  • Vous vous engagez à mobiliser et à sensibiliser vos membres aux actions et aux activités organisées par la campagne. Par exemple : diffusion du matériel de mobilisation sur vos réseaux sociaux, dans vos infolettres, par courriel, présentation dans vos instances, participation aux activités et aux actions nationales, régionales ou locales, etc.

Vous trouverez ci-dessous une proposition de résolution-type à utiliser dans vos instances.Une fois adoptée, nous vous demandons de remplir le court formulaire d’adhésion afin que le comité de coordination puisse comptabiliser les réengagements à la campagne.

Pour toute question, commentaire ou suggestion, vous pouvez écrire au comité de coordination à l’adresse : engagezvousaca@gmail.com

Télécharger la proposition de résolution-type
Remplir le formulaire d’adhésion

Le 22 mai dernier s’est tenue au Centre multifonctionnel de Carignan, l’Assemblée générale régulière de la TROC-Montérégie. Plus de 110 personnes représentant 95 organismes étaient présentes ! Ce fût une rencontre bien chargée mais très appréciée de la majorité des membres présents.

Comme vous le savez, le budget du Québec 2019-2020 prévoit l’ajout de 35 M$ au PSOC volet mission globale pour l’ensemble du Québec. Selon notre hypothèse, les nouveaux crédits pour les organismes communautaires de la Montérégie devraient se situer environ entre 3,6 M$ et 4 M$. Le CISSS Montérégie-Centre devra prendre une décision dans les prochaines semaines sur la répartition de ces nouveaux crédits et le conseil d’administration de la TROC-M s’est penché sur un scénario de répartition à lui soumettre, un scénario dans la même logique que celui de l’an dernier, qui favoriserait le plus grand nombre d’organismes tout en permettant un rattrapage pour ceux grandement sous-financés.

L’assemblée a donc permis d’adopter, à l’unanimité, un scénario de répartition des nouveaux crédits au PSOC qui sera proposé au CISSS de la Montérégie-Centre. Nous vous tiendrons informés des développements dans ce dossier.

Ce fût également le moment de consulter les membres en vue du plan d’action de la TROC-M pour l’année 2019-2020. Le bilan de cette consultation permettra au conseil d’administration d’élaborer le cahier de propositions en vue de l’Assemblée générale annuelle de septembre prochain. Ce cahier de propositions vous sera acheminé au cours du mois de juillet. Vous aurez donc le temps nécessaire pour en prendre connaissance et en discuter avec votre conseil d’administration et votre équipe d’ici l’Assemblée générale annuelle.

Finalement, l’Assemblée a adopté les nouveaux taux de cotisation à la TROC-M. Les taux de cotisation n’avaient pas été révisés depuis 2001, l’exercice s’imposait donc. Voici le tableau indiquant les nouveau taux de cotisation pour l’année 2019-2020.

Taux de cotisation de 2019
* Montant de cotisation gradué en 6 paliers, en fonction du financement à la mission globale

 

50 000$ et moins 60$
entre 50 001$ et 100 000$ 80$
entre 100 001$ et 200 000$ 140$
entre 200 001$ et 300 000$ 160$
entre 300 001$ et 400 000$       180$
400 000$ et plus 200$

Le Comité analyse de Développement social Vieux-Longueuil (DSVL) a le plaisir de vous inviter au lancement du Portrait social de l’arrondissement du Vieux-Longueuil.

Amorcé à l’hiver 2018 et fruit d’un travail collectif rigoureux d’une ampleur sans précédent, il est maintenant prêt à être diffusé.

Nous vous convions donc à un événement festif durant lequel nous prendrons le temps de célébrer et de  nous féliciter collectivement du travail accompli.

 

Date :             Mardi 18 juin 2019

Heure :          11 h (accueil à 10 h 30)

Lieu :              Pavillon d’accueil du parc Michel-Chartrand (1895, rue Adoncour, Longueuil)

 

Des bouchées seront servies sur place.

Inscrivez-vous : https://communaute.cdcal.org/calendrier

Le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL), la comédienne Ludivine Reding ainsi que l’auteur-compositeur-interprète, Patrice Michaud, unissent leurs forces afin de sensibiliser la population à la lutte contre l’exploitation sexuelle en organisant un concert-bénéfice hors du commun!

 

En effet, ce concert mettra à profit les talents musicaux et vocaux des policiers du SPAL et de représentants d’organismes communautaires, accompagnés par les musiciens professionnels de l’OSDL. L’entièreté des produits de la vente des billets sera redistribuée à trois organismes qui luttent quotidiennement contre l’exploitation sexuelle sur le territoire de l’agglomération de Longueuil, soit Le 2159, la Maison Kekpart et Macadam Sud.

 

Pouvons-nous compter sur votre collaboration pour afficher notre visuel en pièce jointe sur vos babillards et ainsi nous aider à rejoindre et à sensibiliser le grand public?

 

Les personnes qui désirent assister à ce concert peuvent se procurer des billets d’admission générale au coût de 50 $ ou des billets VIP, qui incluent un cocktail de bienvenue, au coût de 80 $.

 

Information et achat de billets : longueuil.quebec/concert-benefice-spal.

 

L’importance d’y répondre

Depuis plusieurs mois déjà, l’Alliance des travailleuses et travailleurs de l’action communautaire et de l’action communautaire autonome (ATTACA) fait une tournée du Québec pour aller à la rencontre de celles et ceux qui, chaque jour, font un travail terrain inestimable.

Nous avons entendu beaucoup de choses et nous sentons aujourd’hui le besoin de nous  donner un portrait plus exact de la réalité du terrain. La très grande majorité de ces questions ont déjà été posées dans des enquêtes réalisées dans le passé. Il nous sera ainsi possible de mesurer le chemin parcouru et d’identifier celui qu’il reste à faire pour une amélioration notable des conditions de travail et de salaire dans les groupes communautaires.

Dans un contexte de pénurie de personnel, il y a urgence de consolider les conditions de travail dans les groupes afin que ces derniers puissent avoir un pouvoir d’attraction et de rétention de leur personnel.

Remplir l’enquête
L’enquête est en cour jusqu’au 30 mai, nous vous invitons donc à partager l’enquête dans votre réseau et à inviter vos collègues à y répondre :
https://fr.surveymonkey.com/r/RNJS5RQ

Deux autres prix seront attribués auprès des répondants après cette date limite : une tablette iPad et un bon d’achat de 150$ à la SAQ.

Dernièrement, le RQDS et l’OVSS, en collaboration avec Passerelles, ont initié un nouvel espace collaboratif virtuel visant à mettre en commun les opportunités de financement s’adressant aux acteurs du développement collectif. Les acteurs ont parfois de la peine à accéder à l’information en temps réel. Cette initiative vise donc à répondre au besoin de connaître et de saisir les opportunités offertes.

Vous êtes à la recherche de nouvelles sources de financement pour soutenir votre démarche, votre projet ou votre initiative en développement collectif ? Ou vous voulez faire connaître des opportunités de financement aux acteurs du développement collectif ?

Nous vous invitons à contribuer à cette veille collective en partageant vos trouvailles en ce qui concerne les occasions de financement s’adressant aux acteurs du développement collectif. L’idée, c’est de mettre en commun ce que vous offrez ou ce que vous voyez passer.

Pour ce faire, veuillez :

  1. Créer un compte sur la plateforme Passerelles puis de devenir membre de la communauté thématique « Financement – Opportunités et outils ». Cette étape est simple, gratuite et rapide : https://passerelles.quebec/communaute/1577/financement-opportunites
  2. Publier/Consulter régulièrement des opportunités de financement.

Des questions ? N’hésitez pas à communiquer avec

Amélie Billette
Coordonnatrice OVSS
514.808.5394

Le 14 mai dernier, Martin Boire, directeur de la CDC AL, était à la Radio allumée (FM 103,3).

Il participait, en compagnie de Philippe Beaudoin du Comité sectoriel de main-d’œuvre de l’économie sociale et de l’action communautaire (CSMO-ÉSAC) et Catherine Jetté de l’Alliance des travailleuses et des travailleurs de l’action communautaire et de l’action communautaire autonome (ATTACA), à l’émission Direction Emploi par Claudine Lepage d’Alliance carrière travail (ACT).

Le thème de l’émission était :
👉les enjeux du communautaire concernant l’employabilité

Si vous avez manqué l’émission, il est possible de la réécouter en balado :

http://www.fm1033.ca/emission/direction-emploi/

Projet de loi sur les taxis : la Commission des droits de la personne et  des droits de la jeunesse craint un recul pour les personnes en situation de handicap.

Québec, le 13 mai 2019 – Dans son mémoire sur le projet de loi 17, la Commission exprime son inquiétude quant aux effets que celui-ci pourrait entraîner sur les droits des personnes en situation de handicap concernant l’accessibilité aux transports offerts au public au Québec.

« La Commission est très étonnée que le projet de loi 17 ne prévoie pas encadrer spécifiquement le transport par taxi des personnes en situation de handicap. Nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement ne reconduit pas les dispositions de la loi actuelle, ou n’offre pas de garanties équivalentes, en vue d’assurer le respect des droits et libertés des personnes en situation de handicap, » a déclaré le président de la Commission, Philippe-André Tessier. « Pourtant, l’accès au transport pour ces personnes devrait occuper une place centrale dans les modifications proposées au transport par taxi. D’autant plus que l’accessibilité des moyens de transport est une question qui nous interpelle toutes et tous, puisqu’en vieillissant, la probabilité qu’une personne présente des incapacités augmente, » a-t-il poursuivi.

Le projet de loi 17 propose de modifier des dispositions de la loi qui prévoyaient notamment des règles pour encadrer l’offre de taxis accessibles, la tarification des services et la formation des chauffeuses et chauffeurs. Ces règles offraient des garanties pour le respect des droits des personnes en situation de handicap. La Commission rappelle que les services de taxi constituent une importante alternative aux services réguliers de transport collectif, dont la pleine accessibilité n’est toujours pas assurée, encore aujourd’hui. Selon une étude réalisée par l’Institut de la statistique du Québec, un peu plus du quart des personnes ayant une incapacité utilisent les services de taxi pour répondre à leurs besoins de déplacements locaux, notamment à cause de l’inaccessibilité du système régulier de transport en commun ou du manque de flexibilité du transport adapté. Cela démontre l’importance de la complémentarité des différents modes de transport pour assurer la participation sociale des personnes en situation de handicap.

L’analyse des plaintes déposées à la Commission révèle qu’un nombre récurrent de dossiers sont ouverts annuellement pour enquête, relativement à l’accessibilité des moyens de transport. Ainsi, 41 dossiers d’enquête ont été ouverts à ce sujet à la Commission dans les cinq dernières années. 78 % de ces dossiers avaient pour motif l’inaccessibilité du transport collectif.

La Commission émet cinq recommandations dans son mémoire, parmi lesquelles une recommandation concernant l’accessibilité des technologies utilisées pour assurer le transport rémunéré de personnes par automobile, dont les applications mobiles, et ce, conformément aux engagements du gouvernement en matière d’accessibilité des systèmes et technologies de l’information et de la communication.

Le mémoire de la Commission sur le projet de loi 17, Loi concernant le transport rémunéré de personnes par automobile, est disponible à :
www.cdpdj.qc.ca/Publications/memoire_PL_17_transport_remunere.pdf

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.